Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Timor oriental crée une brigade anti-crocodiles



Un crocodile retrouvé mort amputé de sa queue en début de semaine dans le Nord-ouest de l’Australie (Source photo : Police de l’État des Territoires du Nord)   [
Un crocodile retrouvé mort amputé de sa queue en début de semaine dans le Nord-ouest de l’Australie (Source photo : Police de l’État des Territoires du Nord) [
DILI, mercredi 12 septembre 2012 (Flash d’Océanie) – Le gouvernement du petit État du Timor oriental a annoncé en milieu de semaine la formation d’une nouvelle unité spéciale, qui sera chargée de contrôler les populations de crocodiles, en pleine croissance ces dernières années, menaçant parfois des vies humaines.
Cette brigade anti-crocodiles (BAC) version timoraise devrait être composée de policiers, d’agents des services environnementaux et de soldats, tout spécialement chargés de surveiller de près ces populations de reptiles, espèce protégée depuis l’indépendance de ce jeune pays, en 2002, rapporte mercredi la radio nationale publique australienne ABC.
Mais ce statut protégé a aussi entraîné, dans cette ancienne province indonésienne, une prolifération des individus, qui sont de plus en plus souvent signalés aux abords des agglomérations et des rivières dans des zones peuplées.
De nombreux incidents ont déjà vu, ces dernières années, des pêcheurs attaqués par les sauriens sur le bord des rivières et pour certains littéralement happés sur leurs barques par des crocodiles de grande taille.
La plupart n’ont pas survécu.
La formation pour les membres de cette « Crocodile Taskforce » a d’ores et déjà débuté, avec des stages de formation e situation réelle à Darwin (Nord de l’Australie), où des programmes de contrôle des crocodiles, là-bas aussi espèce protégée, sont en place depuis de longues années.
À l’issue de cette formation, cette brigade devrait être officiellement lancée courant 2013.

Chasse aux trophées ?

Entre-temps, en début de semaine, la police de l’État australien du Territoire du Nord a lancé un appel à témoins afin de tenter d’élucider les circonstances qui ont conduit à la découverte de la carcasse d’un énorme crocodile, amputé de sa queue.
La bête morte, de deux mètres cinquante environ, a été laissée sur place, sur le bord d’une rivière proche des communautés aborigènes de Maningrida, avec un bâton placé en travers de la gueule pour la maintenir ouverte.
Elle aurait été abattue par une arme de chasse, selon la police, qui soupçonne un mobile lié à la « chasse aux trophées ».
Les attaques de crocodiles sont aussi fréquentes dans ces régions du Nord tropical de l’Australie, mais aussi dans toute la grande région, y compris dans les îles mélanésiennes proches des Salomon et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

En Australie, début avril 2012, une série de ces attaques avait une nouvelle fois suscité l’inquiétude.
Une jeune Australienne de 23 ans, Tara Hawkes, a été prise pour cible par l’un de ces reptiles alors qu’elle avait entrepris de se baigner dans la Baie des Dugongs (région proche de Kimberley, côte Ouest).
Dans cette baie, où était ancré le yacht sur lequel la jeune femme travaillait, le True North, elle avait été mordue à la cuisse par un crocodile d’environ deux mètres alors qu’elle sortait de l’eau, à un endroit où se mélangent l’eau de mer et celle, douce, d’une piscine naturelle, non loin de cascades réputées dans la région.
La victime avait été rapidement évacuée par hélicoptère vers le centre médical le plus proche, celui de Derby, où elle avait été soignée pour des lacérations profondes à la cuisse.
Elle a survécu.
Selon les services officiels de l’environnement, les eaux de cette région sont connues pour être fréquentées par ces reptiles marins.
Lundi 2 avril 2012, par ailleurs, toujours en Australie, dans l’État du Queensland (Nord-est du pays), c’est un autre crocodile de deux mètre de long environ qui s’en est pris à… une voiture.
Selon un témoin qui a alerté la police, l’incident a eu dans la petite localité de Habana (banlieue de Mackay).
Le véhicule et ses occupants ont alors été pris d’assaut par le reptile, sorti d’un creek tout proche de la route.
Personne n’a été blessé et le crocodile a ensuite tranquillement rejoint son repaire.

Début janvier 2012, les services de protection de l’environnement de l’État australien du Territoire du Nord (extrême Nord du pays, près de Darwin) ont été forcés d’intervenir pour récupérer un crocodile d’un mètre soixante dix, qui se trouvait dans le salon d’une maison d’habitation de la petite localité de Bees Creek.
Les occupants de la maison avaient été réveillés par les aboiements incessants de leur chien.
Ils ont ensuite découvert le saurien, un crocodile de mer, dans leur salon.
Le reptile s’était échappé d’un élevage voisin (spécialisé dans la production de viande et de peaux de crocodiles), où se trouve une soixantaine de milliers de ses congénères.
Les crocodiles de mer, dans cette région de l’Australie, mais aussi dans plusieurs pays de la Mélanésie (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon) s’aventurent parfois à l’intérieur des terres, remontant le cours des rivières, en particulier en périodes de crue.

Nombre record de prises de crocodiles dans le Nord de l’Australie

Dans toute la région, les crocodiles sont présents, jusqu’en Australie et ses régions les plus tropicales, comme le territoire du Nord (tout proche de la Papouasie-Nouvelle-Guinée).
Les autorités de l’État australien du territoire du Nord ont ainsi enregistré en 2010 un nombre record de prises de crocodiles d’eau douce dans les rivières de la région : 305, dont le plus long mesurait quatre mètres soixante.
Le chiffre de 2010 bat un précédent record établi six ans auparavant, avec 274 sauriens capturés dans les rivières de cet État, rapporte la radio nationale publique.
Lors des énormes inondations de décembre 2010, dans l’État voisin du Queensland, les autorités avaient là aussi lancé une alerte aux crocodiles, qui profitent de la montée du niveau des rivières pour pénétrer plus en avant vers l’intérieur des terres.
Mi-septembre 2010, dans la région de Darwin, les passagères d’une pirogue participant à un concours local de pêche, dans la petite localité de Corroboree (une centaine de kilomètres à l’Est de Darwin, extrême Nord de l’Australie) ont eu la peur de leur vie lorsqu’elles ont été attaquées par un crocodile qui s’est littéralement jeté sur la barque dans le but apparent de la faire chavirer.
L’une des rescapées, Toni Flouse, encore choquée, avait ensuite expliqué que les femmes avaient eu la mauvaise idée de tenter de récupérer ce qui semblait être un vieux leurre, qui flottait au milieu du plan d’eau douce, au milieu d’une surface recouverte de nénuphars.
« Moi j’ai dit tout de suite avant que ce n’était pas une bonne idée, il y a Monsieur le crocodile qui pourrait bien sortir d’un seul coup. Mais je pensais faire une plaisanterie », avait-elle alors déclaré.
Quelques secondes après, les pêcheuses effarées ont vu surgir de l’eau un crocodile de trois mètres qui s’est rué sur l’une des extrémités du canot.
Les passagères ont alors été suffisamment rapides pour se regrouper de l’autre côté de la barque, juste avant l’impact.
Toutes accroupies, aucune d’entre elles n’a perdu l’équilibre et personne n’a donc été précipité dans l’eau.
Entre-temps le saurien semblait avoir renoncé à l’idée d’un second assaut.
Personne n’a été blessé.

Le Nord infesté de crocodiles

Les crocodiles sont aussi présents dans l’État australien du Queensland (Nord-est du pays), où leur population, ces dernières années, semble toutefois ne pas avoir augmenté de manière significative, selon une étude menée récemment publiée par le département de l’environnement de cet État.
Cette étude a été menée entre septembre 2009 et février 2010 sur une zone côtière s’étendant sur une bande de plus de sept cent kilomètres de cette région, et incluant quarante huit rivières et leurs estuaires.
Pendant la durée de cette enquête, 293 reptiles marins ont été observés, dont la grande majorité (258) appartient à la famille des crocodiles d’estuaires (d’eau de mer), le reste (35) étant des crocodiles d’eau de rivières.
La taille des spécimens trouvés variait de trente centimètres à près de quatre mètres de long.
Cette étude a été menée dans le cadre d’un processus de surveillance des effets de l’interdiction de la chasse au crocodile, imposée dans cet État il y a plus de trente cinq ans pour empêcher une extinction annoncée de ces reptiles.

Crocodiles surfeurs

Un éventuel lien entre un montée du niveau des océans et donc des marées plus fortes, permettant une remontée plus à l’intérieur des estuaires, a récemment été souligné par une enquête menée sur une vingtaine de ces crocodiles de mer, qui ont été appareillés de balises émettrices.
Il est alors ressorti de cette étude, en substance, que les crocodiles d’eau de mer, pourtant réputés pour être de modestes nageurs, avaient la faculté de tirer le maximum de profit des courants et donc de « surfer », en économisant leur énergie et en pouvant de cette manière parcourir sans peine des milliers de kilomètres.

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 12 Septembre 2012 à 06:19 | Lu 1079 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués