Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le Tahiti Mahana Beach à la recherche d'un AMI dans le monde



L'aménagement du Tahiti Mahana Beach tel qu'imaginé par les concepteurs hawaiiens du Group 70 International en juillet 2014.
L'aménagement du Tahiti Mahana Beach tel qu'imaginé par les concepteurs hawaiiens du Group 70 International en juillet 2014.
PAPEETE, le 20 janvier 2015. Il y a un mois environ, le 15 décembre dernier, le gouvernement décidait en Conseil des ministres de passer à une nouvelle phase pour le projet du Tahiti Mahana Beach. Faute d'avoir jusqu'ici réussi, par ses propres moyens, à convaincre un investisseur de venir construire un complexe touristique et hôtelier de 220 à 250 milliards de Fcfp, la procédure retenue passe cette fois par un AMI, appel à manifestation d'intérêt d'investisseurs lancé au plan mondial. L'appel ne sera pas lancé directement par le Pays mais par l'établissement public TNAD (Tahiti Nui aménagement et développement). Si ce mode opératoire n'a jamais été mis en œuvre en Polynésie française, et pour cause, les projets à deux milliards de dollars –ou plus- ne courent pas les rues, la procédure d'appel à manifestation d'intérêt est en revanche un procédé très largement utilisée dans le monde entier pour tous les projets d'envergure internationale qui réclament de lourds financements.

Aussi, cet appel aux investisseurs pour le Tahiti Mahana Beach sera-t-il lancé cette semaine par TNAD sur une quinzaine de journaux américains, chinois, japonais, coréens, européens mais aussi jusqu'au Moyen Orient où ce vaste projet pourrait réussir à séduire des aménageurs désireux de se lancer dans la promotion touristique de ce coin du Pacifique sud, toujours très prisé par une clientèle à fort pouvoir d'achat. Selon le calendrier prévu, les réponses de ces investisseurs internationaux dans les contours de ce qui a été retenu jusqu'ici par le gouvernement polynésien, pourront être reçues jusqu'à la fin du mois de mars 2015. Il appartiendra ensuite au gouvernement local de faire son choix parmi les offres dont les critères s'accorderont plus ou moins parfaitement aux exigences du projet de développement touristique local… ou de déclarer cet appel à manifestation d'intérêt infructueux dans l'hypothèse où les réponses reçues ne cadreraient pas avec les clauses pré-établies.

La procédure de sélection des investisseurs intéressés pour venir aménager cette vaste zone du Tahiti Mahana Beach, via cet AMI doit permettre aux Pays de trouver un ou un groupement d'investisseurs suffisamment fiable et solide pour se lancer dans un projet qui doit, non seulement redynamiser la politique touristique de l'île principale de la Polynésie française mais constituer également une tête de pont, une vitrine pour la destination qui a besoin d'attirer de nouveau les regards vers elle et faire découvrir à ces visiteurs étrangers que Bora Bora n'est pas une destination exclusive sur le territoire. Les investisseurs qui répondront à cet appel international seront évalués à la fois sur la base de critères de compétences et de leur capacité financière à mobiliser sur plusieurs années des fonds conséquents.



Une DUP pour les derniers irréductibles d'Outumaoro

La maitrise foncière de tout le site du futur complexe Tahiti Mahana Beach tel qu'imaginé par le gouvernement polynésien –sur 52 hectares dont 18 gagnés sur le lagon- n'est pas tout à fait achevée. Il reste, du côté d'Outumaoro quelques parcelles de terre, littorales le plus souvent, à acquérir par le Pays. Faute d'avoir réussi à convaincre ces propriétaires fonciers de céder à l'amiable leurs parcelles, une DUP (déclaration d'utilité publique) devrait être lancée dès cette semaine. L'arrêté doit être validé en Conseil des ministres. Ces "irréductibles" d'Outumaoro seraient à peine cinq propriétaires à être concernés par cette DUP qui permettra de faire établir par le juge des expropriations le prix d'achat des emprises foncières convoitées.

Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 20 Janvier 2015 à 09:13 | Lu 3321 fois







1.Posté par Honu DEMER le 20/01/2015 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Le titre est excellent, merci à la rédaction :)

2.Posté par Joman le 20/01/2015 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant d'aller chercher des investisseurs, il nous faut clarifier d'urgence où nous allons. Parce que lorsqu'on entend certains prôner le pays associé et que de l'autre on entend la souveraine indépendance, il n'y a pas besoin d'être savant pour comprendre que de telles options agîssent comme des répulsifs à investisseurs !

3.Posté par Dr Maboul le 20/01/2015 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aime bien les plans du MB qui passe sur les terres de personnes qui sont encore propriétaires et qui n'ont pas été consultés.

4.Posté par macox le 20/01/2015 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec Maboul!!

5.Posté par WHISKYPE le 21/01/2015 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TNAD Tahiti Nui Acquérir et Destruction, voilà encore un établissement public qui est dirigé par une personne que l'on connais très bien et qui emplois toujours des personnes comme il veux et qui ont déjà un emploi, alors que d'autres cherche du travail.

6.Posté par honugirl le 21/01/2015 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même si ça peut choquer, heureusement que le DUP existe. Sinon combien de projets bloqués, une route qui empiète sur une propriété, une école qu'on ne peut construire...
Mais les gens sont , ici ou en France correctement indemnisés.
Il y a des pays où on rase sans état d'âme...
Pour ce projet, il semble que la question qu'on doit se poser c'est de savoir si les touristes vont venir! Donc trouver des investisseurs qui amènent aussi les touristes. Le groupe chinois proposait cela, non?

7.Posté par terara le 22/01/2015 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"jusqu'au Moyen Orient où ce vaste projet pourrait réussir à séduire des aménageurs désireux de se lancer dans la promotion touristique de ce coin du Pacifique sud". Ah !... Il faudra dire aux islamophobes invétérés de se calmer quand les émirs et leurs femmes viendront faire du shopping dans notre superbe Tahiti Mahana Bitch.

8.Posté par Mana le 22/01/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut arreter de fantasmer. Quel genre d'investisseur accepterait de mettre de l'argent dans un pays qui risque de se retrouver pays associé ou indépendant avec sa monnaie dévaluée de 95% ? Vous le feriez-vous ? Tant qu'on n'aura pas réglée cette question, le pays aura du mal à sortir de la crise qui le ronge.

9.Posté par fiututafé le 19/02/2015 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aaaah, le Sheraton est fermé..la cause: PAS DE TOURISTES...OU TAUX DE REMPLISSAGE INSUFFISANT. et là on blablate pour ce projet Tahiti mahana beach....Dr Maboul évoque un problème parce que c'est un problème...DENIGREMENT DES PROPRIOS FONCIERS....DENIGREMENT DES PERSONNES QUI PLEURENT POUR LEURS RIVIERES.. CAR BIENTOT CA NE SERA QUE SOUVENIR.. CAR IL FAUT DES MILLIONS DE TONNE D'AGREGATS RIEN QUE POUR LE REMBLAI... Projet OUI!! mais bien réfléchi...qu'on arrête de faire n'importe quoi..c'est comme laisser ton ennemi te péter dans la gueule sans broncher....pouah!!!! On en est là...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 01:17 L’APF ne voit pas la vie en rose

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus