Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le Pays s’explique sur la hausse de l’essence



PAPEETE, le 26 juillet 2019 – Dans un communiqué diffusé jeudi soir, le gouvernement a répondu aux nombreuses réactions sur les réseaux sociaux pour justifier la hausse des prix du carburant à compter du 1er août.
 
Dans un communiqué diffusé jeudi soir, la présidence a détaillé des explications justifiant la hausse de 5 Fcfp le litre des prix du carburant annoncée pour le 1er août prochain. « La hausse des prix des carburants, actée en Conseil des ministres le 24 juillet est directement liée à la hausse des prix des carburants achetés auprès des fournisseurs de Singapour et de Corée du Sud, qui délivrent les hydrocarbures en Polynésie », entame le communiqué. « A titre de rappel, les dernières modifications des prix de l’essence et du gazole sont intervenues en novembre 2018. Le gouvernement fixait les prix à la pompe à 140 Fcfp/litre et le gazole, à 142 Fcfp/litre. »
 
Le Gouvernement assure avoir « tout fait pour maintenir les prix à la pompe, malgré les augmentations successives des prix d’achat de carburants sur les marchés internationaux, grâce notamment à la mobilisation du fonds de régulation des prix des hydrocarbures (FRPH) qui a pris en charge ces augmentations, sur des réserves limitées ».
 
Entre février et juillet 2019, le prix CAF de l’essence a subi une augmentation de 24% et le gazole de 17,6 %. « S’il avait fallu répercuter les hausses directement à la pompe dans ces proportions, elles se seraient élevées à 33 Fcfp/litre pour l’essence et à 25 Fcfp/litre pour le gazole », poursuit le communiqué. « Ce n’est pas la décision prise par le gouvernement qui a fait le choix de mobiliser le FRPH afin de contenir les prix inflationnistes des carburants ».
 
Le Pays affirme « néanmoins » qu’une augmentation de 5 Fcfp/litre « s’avérait impérative pour permettre au fonds de régulation de lisser les effets des hausses subies à ce jour et d’absorber les fluctuations futures ». Il rassure enfin en « s’engageant à baisser les prix à la pompe dès que les cours mondiaux des carburants le permettront ».
 
Antoine Samoyeau

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 26 Juillet 2019 à 11:31 | Lu 3569 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués