Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Pays retire son agrément à la Fédération polynésienne d'escrime



Le ministère de la Jeunesse et des Sports reproche entre-autre à la Fédération polynésienne d'escrime, présidée par Bruno Sanchez, "une méconnaissance des règles de sécurité pour ses pratiquants."
Le ministère de la Jeunesse et des Sports reproche entre-autre à la Fédération polynésienne d'escrime, présidée par Bruno Sanchez, "une méconnaissance des règles de sécurité pour ses pratiquants."
PAPEETE, le 27 février 2019 - ​Le JOPF publiait dans son édition du 26 février un arrêté du ministère de la Jeunesse et des Sports pour signifier le retrait de l'agrément accordé à la Fédération polynésienne d'escrime (FPE) dirigée par Bruno Sanchez. "Sa fédération pourra continuer ses activités, mais ses athlètes ne pourront pas représenter le fenua sur des compétitions internationales", a indiqué Anthony Pheu directeur de la Jeunesse et des Sports.

Cette décision était attendue, elle est désormais officielle depuis ce mardi. Je JOPF a publié dans son édition du 26 février 2019 un arrêté du ministère de la Jeunesse et des Sports pour signifier le retrait de l'agrément accordé en 2015 à la Fédération polynésienne d'escrime (FPE), dirigée par Bruno Sanchez.


Le ministère reproche entre-autre à la FPE une "méconnaissance des règles de sécurité pour ses pratiquants et de ses statuts."  Pour rappel nos confrères de TNTV avait révélé le 3 janvier dernier qu'une plainte au pénal avait été déposée par le Pays à l'encontre de la fédération de Bruno Sanchez, à la suite d'une enquête administrative menée pendant plus d'un an par la direction de la Jeunesse et des Sports (DJS).


Manquement aux règles de sécurité, manipulation d'arme sans équipement conforme, ou encore faux et usage de faux sont les griefs reprochés à la FPE. Bruno Sanchez indiquait alors à l'époque "avoir commis des maladresses mais rien de répréhensible. Concernant la sécurité, on a prouvé et démontré que nous avions le matériel nécessaire."  
 
Anthony Pheu, directeur de la DJS répliquait pour sa part en expliquant que, "des recommandations ont été émises à la FPE en leur exposant ce qui leur était reproché, et comment il fallait faire pour se remettre en conformité. Malgré nos préconisations il y avait toujours un non-respect au niveau de la gestion des comptes et de la sécurité pour les pratiquants."

Lire aussi >> Le Pays en duel contre la Fédération polynésienne d'escrime

LES ESCRIMEURS PRIVES D'OCEANIA ?

Néanmoins Anthony Pheu précise que la FPE peut poursuivre ses activités, et continuer d'organiser des tournois. "Il ne s'agit pour le moment que d'une sanction administrative du Pays. Pour ce qui est de la plainte au pénal nous laissons faire les magistrats."
 

Une sanction administrative lourde de conséquence pour la centaine de licenciés que compte la fédération sportive de Bruno Sanchez, dont certains devaient participer prochainement aux Oceania. Ces derniers ne pourront plus en effet représenter le fenua dans le cadre de compétitions internationales. Contacté ce mercredi le président de la FPE confiait qu'il allait réunir son bureau fédéral avant de se livrer à tout commentaire.
 

Les escrimeurs peuvent tout de même maintenir l'espoir de participer à ces compétitions comme l'indique Anthony Pheu : "Une commission ad hoc composée de personnalité de l'escrime locale peut être mise en place. Elle serait alors chargée de faire une sélection parmi nos athlètes. Il y a aussi la possibilité d'accorder une délégation de service public à une autre fédération qui fera sa sélection. Mais nous sommes dans une année de renouvellement des fédérations. Le Pays va devoir leur proposer un nouvel agrément et une délégation de service à la fin de l'année. Je doute que les choses bougent avant. Il est donc fort possible que l'on se dirige vers une année blanche pour l'escrime."
 

Pour le moment aucune décision ne sera prise avant le 14 mars. Date à laquelle le Comité olympique de Polynésie française (COPF) devrait rendre son avis sur ce sujet. 

Rédigé par Désiré Teivao le Mercredi 27 Février 2019 à 11:41 | Lu 1440 fois

Tags : ESCRIME, SPORT





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Mars 2019 - 14:08 Discussions sur le prêt du Maro‘Ura

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net