Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le CESC veut un statut pour les "taties communales"



Le CESC veut un statut pour les "taties communales"
PAPEETE, le 19 juillet 2016. Le CESC a adopté ce mardi un vœu demandant de créer pour les "taties communales" un statut sur le modèle des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelle (Atsem) qui existent en métropole.

Mi-juin, la fédération des associations de parents de l'élève des écoles publiques de Papeete (FAPEEP) avait tiré la sonnette d'alarme en cessant d'assurer la surveillance des élèves, durant les temps périscolaires, pour les écoles du premier degré de Papeete. Par cette mesure, la fédération souhaitait soulever la question de savoir quels sont les personnels qui devraient normalement être affectés à cette mission.

"A l'heure actuelle, hormis le personnel non formé, rémunéré par ces associations, les agents recrutés par les communes, en qualité de techniciens de surface dans les écoles, assurent également cette surveillance, ainsi que d'autres tâches qui ne relèvent, en principe pas, de leurs attributions",
souligne le CESC dans son vœu. Ce texte a été examiné ce mardi et adopté par 28 voix pour et une abstention.

La quatrième institution du Pays s'est saisie du dossier. Pour elle, il faut que le statut des agents communaux assurant ces tâches soit "régularisé, dans un cadre d'emplois spécifique, tel qu'il existe en métropole".

Dans l'Hexagone, les personnels communaux affectés à ces fonctions sont les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem). Ceux-ci sont chargés d'accueillir les enfants dans la classe, les aider à s'habiller et se déshabiller, à préparer les activités récréatives avec l'enseignant, à accompagner les enfants aux toilettes, à la cantine…
"De toute évidence, les 'taties communales' exercent aujourd'hui, dans les écoles maternelles le métier d'Atsem", souligne le CESC dans son vœu. "Les taties exercent ces diverses fonctions sans qu'aucun statut juridique ne leur soit destiné."

La création d'un statut local des Atsem aurait des avantages selon le CESC. Cela leur donnerait accès "à des formations en relation avec la petite enfance (auxiliaire de puériculture, CAP Petite enfance) et ce serait aussi "une marque de reconnaissance pour le travail fourni depuis années par ces 'taties'".

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 19 Juillet 2016 à 16:04 | Lu 822 fois

Tags : CANTINE, CESC, ECOLE, TATIE






1.Posté par Pouf pouf le 19/07/2016 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y aura-t-il un statut pour les tatas ?
On s'en inquiète à Bora Bora

2.Posté par Pouf pouf le 19/07/2016 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y aura-t-il un statut pour les tatas ?
On s'en inquiète à Bora Bora

3.Posté par MICROSTRING le 21/07/2016 05:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Raz le bol de ces politiques incompétents qui mettent en place des lois sur une technique dont ils ignorent tout. Est-ce pour se rappeler au peuple sous couvert de morale ?

4.Posté par citoyendumonde le 22/07/2016 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est-il prévu une formation pour les taties, type CAP petite enfance + réussite concours d'entrée de la fonction publique territoriale ?
On peut s'en inquiéter dans tous les archipels

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance