Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La ville de Strasbourg lance le sport gratuit sur ordonnance médicale



La ville de Strasbourg lance le sport gratuit sur ordonnance médicale
STRASBOURG, 05 nov 2012 (AFP) - Les Strasbourgeois souffrant de surpoids, de diabète ou de problèmes cardiaques pourront à partir de lundi, sur présentation d'une ordonnance médicale, pratiquer gratuitement l'aviron ou l'athlétisme, ou encore se faire prêter un vélo, a annoncé la municipalité qui finance l'opération.

Ce dispositif, intitulé "Sport santé sur ordonnance" et dont le coût est estimé à près de 130.000 euros, est présenté une semaine après que l'Académie de médecine a prôné le remboursement des activités physiques et sportives par l'Assurance maladie.

L'expérimentation, d'une durée d'un an, associe cinquante médecins généralistes volontaires. Elle permettra aux patients souffrant d'obésité, de diabète ou de maladies cardiovasculaires stabilisées d'accéder gratuitement à des équipements sportifs municipaux ou associatifs.

Vélo, marche à pied en club, gym douce, athlétisme ou encore aviron: les bénéficiaires de l'ordonnance sport-santé choisiront l'activité physique la mieux adaptée à leurs besoins, en discussion avec un éducateur sportif chargé de les orienter.

"Avec cette ordonnance, le patient vient voir l'éducateur détaché par la mairie, qui fera une évaluation de son état de santé", a expliqué à l'AFP le Dr Alexandre Feltz, élu en charge de la santé à Strasbourg et initiateur du projet. "Il lui remettra ensuite un coupon sport-santé lui permettant de s'inscrire gratuitement" aux activités proposées, a-t-il précisé.

Le maire PS de Strasbourg Roland Ries, heureux de voir sa ville "pionnière" en la matière, souligne qu'il ne s'agit "pas de créer une dépense supplémentaire pour la Sécurité sociale", car "l'ensemble de ces activités est prise en charge par la collectivité".

Dans un rapport rendu public fin octobre, l'Académie nationale de médecine préconisait la prise en charge par l'assurance maladie et les mutuelles des activités physiques et sportives prescrites par les médecins.

Les experts ajoutaient que "ces mesures pourront contribuer à une réduction de la consommation de médicaments", et donc à une réduction des coûts pour la Sécu.

Une entreprise dédiée au sport-santé, l'Imaps, avait auparavant calculé que financer pour 150 euros par an une activité physique et sportive pour soigner les pathologies de 10% des patients en affection de longue durée (ALD), permettrait à la Sécurité sociale d'économiser 56,2 millions d'euros par an.

Le projet strasbourgeois est mené dans le cadre du Contrat local de Santé, qui rassemble la ville, l'Agence régionale de santé d'Alsace, le régime local d'Assurance maladie, la préfecture et l'Education nationale.

Rédigé par AFP le Lundi 5 Novembre 2012 à 05:25 | Lu 458 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net