Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La star de "Juno" annonce être transgenre et s'appeler Elliot Page



Los Angeles, Etats-Unis | AFP | mardi 01/12/2020 - La star canadienne de "Juno" et d'"Inception", jusqu'alors connu sous le nom d'Ellen Page, a annoncé mardi être transgenre et s'appeler désormais Elliot Page.

"Salut les amis. Je veux partager avec vous le fait que je suis trans. Mes pronoms sont il/iel et mon nom est Elliot", écrit l'acteur sur des comptes Instagram, Twitter et Facebook reflétant sa nouvelle identité.

"J'aime le fait d'être trans. Et j'aime le fait d'être queer", écrit Elliot Page, 33 ans. Il campe actuellement le rôle féminin de Vanya dans la série "Umbrella Academy" sur Netflix.

"Si fier de notre super-héros! Nous t'aimons Elliot!", a réagi Netflix sur Twitter.

L'artiste était devenu célèbre dans le monde entier en 2007 en jouant une adolescente enceinte dans "Juno", qui lui avait valu une nomination aux Oscars l'année suivante dans la catégorie "meilleure actrice".

Page a ensuite été à l'affiche d'"Inception" (2010), aux côtés de Leonardo DiCaprio, puis du film de Woody Allen "To Rome with Love" (2012).

C'est en 2014 qu'il avait publiquement révélé "être gay", devenant très rapidement l'un des porte-parole de la communauté LGBTQ en Amérique du Nord.

"Pendant quelques années, j'ai vécu en me cachant. Et clairement quelque chose à Hollywood et dans l'industrie cinématographique me faisait sentir que je ne pouvais pas avouer mon homosexualité. Maintenant que je l'ai révélée, j'estime que c'est la meilleure décision que j'aie jamais prise", avait indiqué la star à l'AFP en 2016, à l'occasion de la sortie du film "Free Love". 

Ce long-métrage de Peter Sollett, inspiré d'une histoire vraie, met en scène la bataille menée par un couple homosexuel pour la reconnaissance de ses droits.

Après son coming-out, Elliot Page, qui a épousé la danseuse-chorégraphe Emma Portner en 2018, s'était investi dans de nombreux projets (films et documentaires) illustrant les difficultés et discriminations touchant la communauté LGBTQ.

Bien que l'artiste n'ait pas obtenu de rôle dans des films à gros budget depuis "X-Men: Days of Future Past" en 2014, il a toujours rejeté l'idée que cela puisse être lié à un rejet d'Hollywood après son "coming-out".

Entre joie et peur

Elliot Page a remercié mardi ses soutiens au sein de la communauté transgenre pour l'avoir aidé à "aimer suffisamment qui je suis pour partir à la recherche de mon moi authentique".

Quelques personnalités d'Hollywood ont déjà ouvert la voie en se proclamant transgenres, à l'instar de Lana et Lily Wachowski, créatrices et réalisatrices de la saga "Matrix", ou encore le créateur de la série "Transparent" Joey Soloway et l'actrice Laverne Cox ("Orange is the New Black").

GLAAD, une organisation américaine qui promeut une meilleure intégration des LGBTQ dans les médias, a salué cette annonce du "remarquable" Elliot Page, "défenseur ardent des individus LGBTQ".

"Il sera désormais une inspiration pour d'innombrables personnes trans et non-binaires", déclare l'un des responsables de l'ONG, Nick Adams. "Tous les personnes transgenres méritent la chance de pouvoir être eux-mêmes et d'être acceptés pour ce qu'ils sont", a-t-il insisté.

"La vérité est que, même si je suis profondément heureux en ce moment, j'ai peur des intrusions, de la haine, des +blagues+ et de la violence", relève Elliot Page dans son message. 

L'acteur s'en prend également aux dirigeants politiques, ciblant sans le nommer le président Donald Trump et ses partisans, qui ont selon lui "criminalisé les soins médicaux pour les trans et nié notre droit d'exister".

Elliot Page a aussi fustigé les personnalités influentes qui profitent de leur notoriété pour "distiller de l'hostilité envers la communauté trans".

"Vous avez du sang sur les mains. Vous déversez une rage répugnante et méprisante" sur cette communauté, lance-t-il, rappelant le fort taux de suicide et les nombreuses agressions, parfois mortelles, que subissent les personnes transgenres.

le Mardi 1 Décembre 2020 à 11:09 | Lu 452 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies