Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La semaine du microcrédit, jusqu'à vendredi



PAPEETE, le 01/02/2016 - L'inauguration s'est tenue hier matin devant l'assemblée. Plusieurs porteurs de projet étaient au rendez-vous, celles et ceux qui ont été aidés par l'Adie, mais aussi les futurs entrepreneurs. L'idée est que chacun puisse partager son expérience. Pour cette semaine, l'équipe de l'Adie se déplacera dans les îles. Elle inaugurera d'ailleurs une antenne à Rangiroa vendredi.

C'était l'euphorie, ce matin, devant l'assemblée de la Polynésie française, avec le lancement de la semaine du microcrédit. L'occasion pour l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie) de faire découvrir les différentes offres qu'elle propose aux porteurs de projet. D'ailleurs, des entrepreneurs qui ont reçu l'aide et l'accompagnement de l'Adie étaient présents afin de partager leur expérience avec les futurs entrepreneurs.

L'an dernier, l'Adie a accompagné plus de 900 personnes. "On a financé 758 porteurs de projets et nous avons injecté plus de 300 millions de francs dans l'économie locale", souligne Wendy Mou Kui, directrice régionale de l'Adie.

De quoi remotiver les troupes et surtout donner un espoir à celles et ceux qui n'ont pas d'emploi. Et ils étaient nombreux à s'être déplacés pour se renseigner pour leur futur projet. Parmi eux, on retrouve Toriana, 28 ans, de Papara. Il souhaite ouvrir une roulotte et plus tard s'orienter vers la mécanique (voir encadré). Hana et sa soeur, elles, envisagent d'ouvrir une entreprise de jardinage et de nettoyage.

Aujourd'hui, un jeune entrepreneur a bien développé son entreprise, il remporte ainsi le titre de "success story" de l'Adie. "Rudy Tetoka a monté son affaire, il y a cinq ans, je crois", explique Wendy MouKui. "Aujourd'hui, il n'est plus dans le circuit de l'Adie. Il a pu contracter un prêt à la banque pour s'acheter un fourgon et livrer les colis. Il est coursier sur la presqu'île et il se développe bien. Je crois qu'il a recruté un salarié."

"À un moment donné, nous ne pourrons plus intervenir parce que les montants seront plus élevés et dans ce cas-là, on les oriente vers la banque. Ils n'auront pas de difficultés parce que la banque sait qu'ils ont été soutenus par l'Adie et c'est une garantie pour ces porteurs de projets", précise la directrice régionale de l'Adie.

Demain, l'équipe de l'Adie sera à Taravao. Mercredi, le rendez-vous est donné à Uturoa avant de revenir sur Moorea, jeudi. La semaine du microcrédit se terminera vendredi, avec l'inauguration de l'antenne de l'Adie à Rangiroa.

Toriano, 28 ans, de Papara

"Je voudrais avoir une roulotte stable"


"Je viens pour me renseigner car j'ai beaucoup entendu parler de l'Adie. Cela fait deux mois que j'envisage de monter ma petite entreprise parce que lorsque tu travailles pour les personnes, eh bien, tu ne sais jamais vraiment à quel moment on va t'appeler et ce n'est pas évident. Je voudrais avoir une roulotte stable. J'ai déjà un emplacement mais il me reste à acheter une roulotte et je voudrais vraiment me lancer. Mais je veux aussi avoir un garage pour faire de la mécanique, c'est mon domaine et je suis prêt à suivre des formations s'il le faut."


Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 1 Février 2016 à 16:43 | Lu 522 fois

Tags : ADIE, MICROCREDIT




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance