Tahiti Infos

La loi électorale pour la Polynésie retardée d’un mois


La loi électorale pour la Polynésie retardée d’un mois
Le gouvernement s’est accordé un délai supplémentaire d’un mois avant de présenter son avant-projet de loi portant réforme du scrutin en Polynésie française. A l’origine de ce temps supplémentaire, la grogne de deux parlementaires UMP, le sénateur Christian Cointat et le député Didier Quentin. Les deux rapporteurs des commissions des lois du Sénat et de l’Assemblée s’étonnent de la différence des modes de scrutin entre les archipels des Gambier, Tuamutu, Iles australes et Marquises qui n’élisent que trois élus chacun et les archipels des Iles du vent (37 élus) et des Iles sous le vent (8 élus) qui, seuls, devraient bénéficier d’une prime majoritaire.

Rédigé par Na M le Dimanche 2 Janvier 2011 à 23:11 | Lu 777 fois