Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La fondation des Jeux du Pacifique par la Communauté du Pacifique



Un athlète de Polynésie française lors des Jeux du Pacifique Sud organisés en 1963 aux Îles Fidji.
Un athlète de Polynésie française lors des Jeux du Pacifique Sud organisés en 1963 aux Îles Fidji.
La fondation des Jeux du Pacifique par le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS)
Le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), dont le siège est à Nouméa, sur la baie de l’Anse Vata, est fier d’avoir été le fondateur des Jeux du Pacifique. En effet, la création des Jeux du Pacifique Sud a été proposée et envisagée pour la première fois en 1959, lors de la Conférence de la Commission du Pacifique Sud qui se tenait en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Deux ans plus tard, les délégués à la Conférence, réunis cette fois à Nouméa, décidèrent que les Îles Fidji accueilleraient les premiers Jeux du Pacifique en 1963. Pourquoi la CPS a-t-elle souhaité instituer les Jeux du Pacifique Sud, comme on les désignait encore à l’époque ? Les Jeux étaient considérés comme un grand rassemblement qui devait permettre aux athlètes de se mesurer les uns aux autres, d’apprendre, de faire tomber les barrières culturelles et géographiques et de promouvoir la santé. La corrélation entre sport et santé est plus pertinente encore aujourd’hui, la région étant confrontée à une épidémie de maladies non transmissibles provoquées par les changements intervenus dans notre mode de vie.

La place de la France et de la Nouvelle-Calédonie au cœur de l’histoire de la CPS
La France a été l’un des pays fondateurs de la CPS, en 1947, aux côtés de l’Australie, du Royaume-Unis, des Pays-Bas, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis d’Amérique. L’étroite relation qui unit la CPS et la Nouvelle-Calédonie s’est instaurée en 1949, lorsque la CPS accepta l’offre d’établir son siège à Nouméa, dans l’ancien quartier général des forces militaires américaines situé à l’Anse Vata. Depuis cette date, le Territoire et le peuple de la Nouvelle-Calédonie n’ont cessé de témoigner leur générosité et leur soutien à la CPS, notamment en contribuant, aux côtés de la France et de l’Australie, à la construction de l’actuel siège de l’Organisation. La CPS compte aujourd’hui 26 États et Territoires membres, y compris les Collectivités françaises du Pacifique, ainsi que des antennes aux Îles Fidji, aux États fédérés de Micronésie, aux Îles Salomon et à Vanuatu. La France contribue aux programmes de la CPS en faveur du développement, soit pas l’octroi de financements directs, soit par l’intermédiaire de fonds alloués par l’Union européenne. Plus grande institution technique et scientifique du Pacifique, la CPS exécute la majorité des projets financés par l’Union européenne, représentant 60 pour cent des contributions du Fonds européen de développement.

Rédigé par CPS ( Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique) le Jeudi 25 Août 2011 à 04:45 | Lu 687 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués