Tahiti Infos

La cathédrale de Papeete n'ouvrira que pour les offices


La cathédrale de Papeete ne sera ouverte qu’aux heures des offices à partir de ce lundi. Soit du lundi au vendredi de 5h à 7h30,(le mercredi de 11h30 à 13h), le samedi de 5h à 7h30 et de 17h à 19h30 et le dimanche de 7h à 9h30. En dehors de ces heures, les portes de la Cathédrale seront fermées
La cathédrale de Papeete ne sera ouverte qu’aux heures des offices à partir de ce lundi. Soit du lundi au vendredi de 5h à 7h30,(le mercredi de 11h30 à 13h), le samedi de 5h à 7h30 et de 17h à 19h30 et le dimanche de 7h à 9h30. En dehors de ces heures, les portes de la Cathédrale seront fermées
PAPEETE, le dimanche 6 décembre 2015. A partir de ce lundi 7 décembre, la cathédrale de Papeete n'ouvrira plus que pour les offices. Père Christophe dénonce un climat d'insécurité. Le maire de Papeete lui n'y voit rien à redire précisant que le Pays prévoit de construire un nouveau centre d'hébergement pour les personnes sans domicile.
 
 
Père Christophe a annoncé jeudi sur la Facebook de la cathédrale de Papeete que celle-ci n'ouvrirait plus que pour les offices à partir de ce lundi 7 décembre. L'homme d'église précise, dans un courrier adressé au maire de la ville le 27 novembre, avoir pris cette "douloureuse décision" en raison de "l’insécurité générée autour et dans la cathédrale par la présence de deux personnes clairement identifiées". "Ces personnes sont actuellement presque à demeure autour de la cathédrale et la plupart du temps en état d’ébriété. Il ne se passe pas un jour sans qu’insultes, cris ne soient proférés par eux à l’égard des fidèles, des touristes, des passants. Sans qu’ils ne se couchent dans la cathédrale… Bref sans de nombreux incidents", regrette Père Christophe.

« Nous ne pouvons garantir la sécurité »

Celui-ci assure avoir fait appel de nombreuses fois aux forces de l'ordre, que celles-ci sont intervenues mais malgré cela, "la situation ne cesse de s’empirer". "Il semble que la Police nationale n’ait pas la possibilité de régler ce problème de façon pérenne. Nous ne pouvons donc continuer à laisser la cathédrale ouverte puisque nous ne pouvons garantir la sécurité et la tranquillité des personnes qui y viennent", indique-t-il. "Vous savez, que depuis plus de quinze ans, notre souci a toujours été de laisser ce haut lieu de Papeete ouvert le plus largement au public. » La cathédrale était en effet ouverte très longuement dans la journée grâce aux fidèles qui étaient présents tôt le matin et tard le soir.

Pour Père Christophe, fermer la cathédrale est aussi dommageable pour l'image touristique de la ville de Papeete. "Nous nous voyons contraints d’abandonner ce à quoi nous avons cru : rendre le cœur de la ville attrayant non seulement aux fidèles catholiques mais à la population de Tahiti et aux touristes qui jusque-là, notamment le dimanche, n’avaient guère que ce lieu à visiter", confie-t-il dans le bulletin PK0, paru ce dimanche.
Interrogé vendredi matin, le maire de Papeete ne semble pas touché par cette décision. "C'est lui (Père Christophe) qui a cherché à attirer tous ces SDF. Ce sont des Polynésiens, le matin, ils viennent. Le soir, ils suivent père Christophe. C'est bien qu'il ferme", ajoute-t-il nonchalamment avant de rappeler que le Pays a « un nouveau projet de centre d'accueil (pour personnes sans domicile fixe)».

Un nouveau centre d'accueil

Jeudi, en séance à l'assemblée, lors d'une réponse à une question orale de la représentante Tahoera'a Huira'atira Alice Tinorua-Rijkaart, Tea Frogier, ministre des Solidarités, avait indiqué que « L'hébergement d'urgence Te Ha'apura'a, inauguré en septembre 2013, n'étant pas aux normes ERP (Etablissement recevant du public), le Pays a été conduit à étudier d'autres conditions d'accueil ». Un centre d'accueil au public est donc en projet. «Ce nouveau centre piloté par la Direction des affaires sociales est en cours de finalisation. » La parcelle de cette terre, d'une superficie de 6 500m2 , est située à La Mission. Le Pays prévoit d'y construire «  14 bungalows et un immeuble sur deux niveaux », a précisé jeudi Tea Frogier. « La commande des travaux de réhabilitation, estimée à 75 millions de Fcfp, débutera dans les prochaines semaines. »

La ministre a ensuite ajouté : « Toutes les dispositions sont mises en œuvre pour la réinsertion de ces personnes. Mais nous avons des cas assez complexes : pour chacun, quasiment, il faut un traitement personnalisé. Mais ils ne sont pas tous nécessairement en acceptation d'aides que nous pourrions leur porter ».
Une journée à peine après la mise en ligne du courrier de Père Christophe, de nombreux messages de soutien étaient déjà laissés par les internautes polynésiens." Je suis tellement triste de cette nouvelle.... C'est un lieu où j'aime me recueillir quand les jours sont douloureux..... Merci Père Christophe pour ce que vous refusez....et dénoncez", écrit ainsi une fidèle. Un autre internaute regrette sa fermeture en rappelant "C'était la seule église ou on pouvait se recueillir qu'importe l'heure. Je me suis recueillis plusieurs fois que ce soit lors de petits passages en ville ou de retour de l'hôpital pour allumer un cierge à Marie et passer un moment de recueil avec Dieu. »

Rédigé par Mélanie Thomas le Dimanche 6 Décembre 2015 à 17:30 | Lu 7764 fois