Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La Réunion – Un "week-end No sport" pour protester contre les baisses de budget



Saint-Denis de la Réunion, France | AFP | samedi 22/09/2018 - Une week-end "no sport" à la Réunion: la quasi totalité des compétitions et manifestations sportives ont été annulées samedi et dimanche sur l'île pour protester contre "les coupes budgétaires et les suppressions d'emploi décidées par l’État".

A l'exception des deux stades accueillant deux matches de Coupe régionale de football n'ayant pu être reportés, toutes les installations sportives étaient fermées à l'appel du Comité régional olympique et sportif (Cros).
Intitulée "week-end No sport", l'action coïncidait avec la Fête du sport lancée dans toute la France par le ministère de la Jeunesse et des sports, sur fond de grogne du mouvement sportif.
Malgré l'obtention il y a un an des JO de Paris-2024, le sport français fait face à une baisse de ses moyens financiers. Dans une lettre de cadrage envoyée fin juillet au ministère des Sports, Matignon fixe son budget 2019 à 450 millions d'euros (hors investissements pour les JO) contre 480 millions en 2018, en baisse pour la seconde année consécutive, avant la loi de finances qui doit être présentée lundi.
Alors qu'une pétition nationale a été lancée vendredi par le mouvement sportif pour défendre ses moyens, la Réunion, qui compte 145.000 sportifs licenciés dans 1.400 clubs, était samedi le seul département français à boycotter quasi totalement le week-end sportif.
"Nous sommes là pour montrer que le sport existe", a souligné Monique Cathala présidente du Cros lors d'un rassemblement devant la préfecture à Saint-Denis en présence notamment de la députée Ericka Bareigts (PS), du député Jean-Hugues Ratenon (LFI) et du président de Région, Didier Robert (ex LR).
"Il faut montrer que nous sommes là. Signer un papier ne sert pas à grand chose", a-t-elle ajouté,faisant allusion à la pétition nationale "#LeSportCompte" du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) qui a déjà recueilli plus de 100.000 signatures samedi à la mi-journée.
Une motion demandant que "les inquiétudes soient levées et les réponses apportées" a été remise au préfet à la fin du rassemblement devant la préfecture de Saint-Denis.

le Lundi 24 Septembre 2018 à 03:13 | Lu 298 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus