Tahiti Infos

La Polynésienne des Eaux produit sa propre électricité


PAPEETE, le 20 novembre 2014 - La Polynésienne des Eaux innove dans les énergies renouvelables et inaugure sa première micro-turbine, qui produit de l'électricité à partir de la pression de l'eau potable pompée dans la vallée de Titioro.

Le congrès des maires des Dom-Tom, rassemblés dans l'ACCD'OM, a beaucoup parlé d'eau potable, d'énergies renouvelables et de traitement des eaux usées. Pour l'occasion, le maire de Papeete a tenu à inaugurer devant ses collègues la nouvelle micro-turbine de la Polynésienne des Eaux, nommée "Vaimarama".

Présentée à une centaine d'élus de Martinique, Nouvelle-Calédonie, de Guyane, des représentants du Pays et de l'Etat, cette initiative unique en Polynésie et probablement dans tout l'Outre-mer français produira jusqu'à 95 000 kWh par an, l'équivalent de la consommation de 35 foyers. Cette énergie sera utilisée pour alimenter les installations de la Polynésienne des Eaux. Il en aura coûté 23 millions Fcfp, dont un quart financé par l'Agence de l'environnement de la maitrise de l'énergie (ADEME, qui investit 1,5 million d'euros en Polynésie chaque année) et un autre quart en défiscalisation.

Heimata Carle
Heimata Carle
Heimata Carle, ingénieur chargé d'affaires à la Polynésienne des Eaux nous donne les détails : "Vaimarama ce sont deux micro-turbines qui vont nous permettre de créer de l'électricité à partir de notre réseau d'eau potable. C'est une innovation puisque l'hydroélectricité, on connait, mais là on va turbiner l'eau du réseau d'eau potable de Papeete, et ça c'est une innovation qu'on ne voit pratiquement pas ailleurs. La particularité de ce système est que le traitement de l'eau se fait au même moment, donc il fallait absolument avoir des installations qui ne puissent pas polluer l'eau puisque derrière on a juste une chloration. En France, les installations qui existent se font toujours en amont des unités de traitement."

L'ingénieur assure également que ce projet ne va pas diminuer la pression d'eau à Papeete. En ces temps de développement durable et d'énergies renouvelable, les officiels ont souligné l'intérêt de créer ce projet sur le réseau existant.

Les micro-turbines
Les micro-turbines

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 20 Novembre 2014 à 16:55 | Lu 1702 fois