Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La Polynésie a repris la route de la croissance en 2014



La relance a entièrement dépendu des investissements publics, en particulier dans les travaux routiers
La relance a entièrement dépendu des investissements publics, en particulier dans les travaux routiers
PAPEETE, le 7 juillet 2015 - On l'attendait depuis 7 ans maintenant, et presque plus personne n'y croyait. Et pourtant les chiffres sont tombés : la croissance était de retour l'année dernière, avec un PIB en augmentation de 1% (en francs constants) selon les chiffres provisoires publiés par l'ISPF. L'année précédente, en 2013, le PIB n'a augmenté qu'en façade puisque la croissance a été moins rapide que l'augmentation des prix.

Et un bémol. Même si le solde final est positif, tous les facteurs de la croissance sont atones, sauf un : l'investissement public. Avec 6,7 milliards Fcfp d'investissements supplémentaires, il contribue pour 1,2% à cette croissance, et compense la chute de la consommation publique (en gros les investissements publics ont compensé la rigueur budgétaire).

En pratique, cet investissement public a principalement été constitué de routes. Des investissements structurants certes, mais dont l'impact sur le PIB est très ponctuel. A moins de continuer à investir les mêmes sommes chaque année, l’absence de nouveaux travaux fera redescendre le PIB d'autant. En cela, les investissements dans le bitume sont différents de la création de zones industrielles, l'achat d'avions ou la constitution de flottes de bateaux, qui sont censés générés de nouveaux revenus chaque année.


L'évolution du PIB depuis 2005, en francs constants
L'évolution du PIB depuis 2005, en francs constants
Une stabilisation générale

Malgré tout, si les autres signaux comme l'investissement privé, la consommation des ménages ou le commerce extérieur sont proches de zéro, les années précédentes étaient franchement dans le rouge. Donc il y a tout de même un mieux général, comme le note l'auteur de l'étude, Julien Vucher-Visin : "Aujourd'hui on est plutôt heureux de publier ces chiffres-là, d'autant que les années précédentes c'étaient plutôt des baisses franches. Mais la croissance n'est toujours pas assez forte pour créer des emplois."

Car ces chiffres montrent bien que si les pertes d'emplois sont en train de se réduire (l'économie n'a détruit que 0,4% des emplois salariés l'année dernière au lieu de 2% par an depuis 2011), cette petite relance n'aura pas permis de repasser dans le vert, alors même que la population, elle, augmente de 0,5% par an.


Le PIB de la Polynésie depuis 2005, en francs courants. Si on retire les effets de l'inflation, la reprise n'a commencé qu'en 2014.
Le PIB de la Polynésie depuis 2005, en francs courants. Si on retire les effets de l'inflation, la reprise n'a commencé qu'en 2014.
Pour la première fois, des estimations du PIB depuis 2011

Les derniers chiffres officiels sur le PIB de la Polynésie datent de 2011. Mais l'ISPF a lancé un programme de "comptes économiques rapides" pour estimer les chiffres annuels du PIB, en se basant sur des modèles informatiques bien éprouvés utilisés dans les autres collectivités d'Outre-mer et utilisant les chiffres disponibles. Donc "ce ne sont que des estimations, qui seront révisées à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine, quand nous auront les chiffres définitifs de la balance des paiements, les dépenses publiques et les salaires de l'Etat, etc. Mais je pense que nous ne sommes pas loin de la vérité, le chiffre final tournera probablement entre 0,8 et 1,2% de croissance" assure Julien Vucher-Visin.

Les estimations permettent désormais d'avoir une idée plus précise des tendances sur la période 2011-2014, soit la deuxième phase de la crise entamée en 2008. Il apparaît qu'en 2012, la chute de l'économie s'était poursuivie sur fonds d'effondrement de la perle et du tourisme. En 2013 le PIB a augmenté de 5 milliards Fcfp, mais ce n'était pas assez pour revenir en croissance : l'inflation avait augmenté encore plus vite.

Mais en 2014, le PIB en francs courants a augmenté de 9,3 milliards, soit 1,8%. Puisque les prix ont augmenté de 0,8% l'année dernière, la différente donne la croissance effective : 1% tout rond.

La consommation des administrations en forte baisse

La consommation finale des administrations a baissé de 12 milliards Fcfp entre 2008 et 2014, pour s'établir à 176,9 milliards Fcfp l'année dernière. Une rigueur qui a pesé sur la croissance, mais qui a permis en parallèle de libérer des capacités d'investissement public qui ont permis de relancer l'activité en 2014. Une relance qui est pour l'instant totalement dépendante de ces investissements.

Des chiffres mis à jour tous les six mois

Avec le nouvel outil des "Comptes économiques rapides de la Polynésie française", l'ISPF nous fournira des estimations du PIB de l'année N-1 tous les mois de juillet. Ces estimations seront mises à jour "en fin d'année ou au début de l'année suivante".

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 7 Juillet 2015 à 12:16 | Lu 1215 fois







1.Posté par TevaTamahine le 07/07/2015 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut arrêter de prendre les gens pour des andouilles, tout se dégrade partout et voilà maintenant qu'on balance des chiffres prévisionnels qui se veulent rassurants sur l'état économique de la Polynésie dont le chômage ne cesse d'augmenter et les comptes sociaux de partir en vrille rien qu'à constater les chiffres de la CPS qui eux ne sont pas prévisionnels. Tout est au ralenti malgré les soldes et rabais en tout genre et encore ce soir aux infos TNTV c'est la catastrophe économique à Raiatea où les commerces sont à l’asphyxie et les emplois de plus en plus précaires. Quand est-ce que ce gouvernement va fournir le boulot pour lequel il est bien payé, au lieu de nous endormir avec des incantations et des projets d'avant-projets ? Attention à la jeunesse oisive elle va nous le faire payer très cher.

2.Posté par Tiarelantana le 07/07/2015 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours pas de boulot pour les milliers de chômeurs qui attendent, donc la croissance devrait logiquement faire machine arrière en 2015 !!!!

3.Posté par tutua le 08/07/2015 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous les chômeurs, tournez vous vers Gaston. C'est lui le responsable de l'instabilité entre 2004 et 2013 pour n'avoir pas accepté sa défaite devant Temaru en 2004, et c'est encore lui, Gaston, le responsable de l'instabilité aujourd'hui chez les autonomistes. Gaston votre idole, vous avez tous voté pour lui et vous êtes responsables aussi.

4.Posté par teivatane le 08/07/2015 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce que vous avez des prévisions astrologiques sur les 5 prochaines années. J'envisage l'achat d'un canot de sauvetage....La relance se fera t elle avant la montée des eaux......
Bon sérieusement, des chiffres comme le nombre d’âmes ayant quittées le fenua (et pas pour aller au ciel) ou l'indice de développement humain (avoir la fierté de constater que le Vanuatu nous a pas encore rattrappé, enfin je l'espère...) seraient plus sérieux !!!!!!

5.Posté par Tahiti le 09/07/2015 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff,nous prennent vraiment pour des simplets! A moins qu'ils veulent parler de la croissance du portefeuille de nos élu(e)s ainsi que de la croissance de leur tour de taille!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus