Tahiti Infos

La Papeava, objectif "prioritaire" du plan d’actions rivières


Un phénomène toujours inexpliqué de forte mortalité des poissons avait été constaté dans la section proche de l’embouchure de la Papeava, il y a quelques jours.
Un phénomène toujours inexpliqué de forte mortalité des poissons avait été constaté dans la section proche de l’embouchure de la Papeava, il y a quelques jours.
PAPEETE, 26 novembre 2015 - La Papeava est considérée comme objectif "prioritaire" dans le Plan d’actions rivières actuellement mené par la Direction de l’environnement. Des analyses sont en cours pour expliquer la forte mortalité de sa faune constatée il y a quelques jours.

L’affaire avait alerté les autorités après la découverte, vers l’embouchure du ruisseau de la Papeava à Fare Ute, d’un phénomène inexpliqué de mortalité des poissons, jeudi 19 novembre. Le cours d’eau traverse le quartier de la Mission à Papeete, est canalisé en sous-terrain avant de revoir le jour à Vaininiore, quelques centaine de mètres avant son embouchure, pour se jeter à la mer au niveau du port de pêche de Fare Ute. Il traverse des portions fortement urbanisées et termine sa course dans une petite zone industrielle.
"Il y a une semaine jours pour jour", a rappelé Charles Fong Loi lors de la séance des questions au gouvernement, "les riverains (…) découvraient avec stupéfaction une véritable hécatombe parmi les poissons qui peuplent ce cours d’eau en plein cœur de la capitale. Une de plus me direz-vous, dans cette rivière qui n’en a plus que le nom eu égard aux nombreux signes de pollution tangibles". Et le représentant Tapura Huiraatira de demander au gouvernement de préciser les moyens mis en œuvre pour la réhabilitation de cette rivière.

Tea Frogier est intervenue en l’absence du ministre de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu. La ministre annonce que la Papeava est considérée comme "prioritaire" dans le Plan d’actions rivières mené par la direction de l’Environnement pour rétablir le "bon état écologique des rivières" polynésiennes. A ce titre, le cours d’eau fera dès le début 2016 l’objet d’une action impliquant la population riveraine sur la section comprise entre le lotissement Tepapa 3 et la salle polyvalente du quartier, en amont. Celle-ci visera à nettoyer, planter et aménager les bordures du cours d’eau.

Sur la partie basse du cours d’eau "en plus des prélèvements actuellement en cours, la direction de l’Environnement va lancer une campagne pluriannuelle, dès la fin de l’année, de contrôle complet de la qualité des eaux de la Papeava", a aussi précisé jeudi Tea Frogier. "Ceci permettra de voir l’évolution dans le temps et aussi de détecter les traces de pollution d’origine humaine". La ministre annonce le même type d’action "sur d’autres rivières subissant de fortes pressions d’origine humaine". Notamment les cours d’eau de la Fautaua et de la Tipaerui à Papeete.

Dans la Papeava, l’origine de la forte mortalité observée il y a quelques jours demeure encore inexpliquée. S’agit-il d’une cause naturelle ou d’origine humaine ? Des analyses sont annoncées en cours et devraient bientôt lever le voile de ce mystère.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 26 Novembre 2015 à 16:20 | Lu 1683 fois