Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La Nouvelle-Zélande entre tranquillement dans l’histoire du football


RUSTENBURG, 16 juin 2010 (Flash d'Océanie) – En décrochant un match nul 1-1 contre la Slovaquie mardi soir à Rustenburg (Afrique du Sud) dans les phases finales de la coupe du Monde de football, les All Whites de la Nouvelle-Zélande sont tranquillement entrés dans l’histoire mondiale du football, en obtenant le premier point qu’ils n’aient jamais récolté dans cette compétition.


La Nouvelle-Zélande entre tranquillement dans l’histoire du football
C’est le défenseur Winston Reid qui a permis au onze néo-zélandais d’obtenir ce score à l’arraché, au cours des toutes dernières secondes de ce match (93ème minute), par ailleurs largement dominé par les Slovaques.
Ricki Herbert, entraîneur, a estimé que quel que soit la suite des événements pour la Nouvelle-Zélande, les All Whites ont ainsi réalisé le meilleur score de leur histoire à ce niveau.
La Nouvelle-Zélande joue dans une poule comprenant aussi, outre la Slovaquie, l’Italie et le Paraguay.
Les prochaines rencontres (contre les champions du monde italiens, dimanche prochain, et contre le Paraguay le 24 juin) ne permettent pas aux Néo-zélandais de nourrir de grands espoirs.
La dernière (brève) apparition de la Nouvelle-Zélande dans une phase finale de la coupe du Monde remonte à il y a vingt huit ans.
En 1982, sur trois matches joués (contre l’Écosse, la Russie et le Brésil), les All Whites avaient encaissé trois défaites très nettes.
Cette année, en Afrique du Sud, c’est la première fois de leur histoire mondiale qu’ils ne perdent pas un match et partagent donc les points avec l’équipe adverse.
Ce week-end, la presse néo-zélandaise reprenait les pronostics plutôt réalistes du quotidien français l’Équipe, qui prédisait un avenir peu durable dans cette compétition, estimant que si les All Whites marquent ne serait-ce qu’un but, « tout le pays sera satisfait ».
Et l’Équipe de poursuivre : « S’ils prennent un point, alors ils seront accueillis en héros de retour dans leur pays. S’ils dépassent le stade des poules, on verra une statue érigée à Wellington ».
« Malheureusement il est possible que pas même la première option se réalise », concluait le quotidien emblématique.
Ce week-end, dans une autre poule de cette phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA, l’autre équipe océanienne engagée, l’Australie et son équipe des Socceroos, a enregistré une cuisante défaite contre l’Allemagne (4-0).

Rédigé par Flash d'Océanie - pad le Mercredi 16 Juin 2010 à 07:29 | Lu 578 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus