Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Hawaiki Nui Va'a coûte tous les ans 146 millions de francs



Chaque année, le comité organisateur prend son bâton de pèlerin pour frapper à toutes les portes.
Chaque année, le comité organisateur prend son bâton de pèlerin pour frapper à toutes les portes.
PAPEETE, le 23 octobre 2018 - Et dans ce montant, on retrouve les moyens humains et matériels. Cette année, le pays, à travers l'Institut de la jeunesse et des sports, a apporté 21 millions de francs au comité organisateur. Plusieurs sponsors participent aussi financièrement pour que ce grand événement sportif demeure.

Les affiches, les logements, le programme, les déplacements… la grande course de la Hawaiki Nui Va'a coûte, tous les ans, 146 millions de francs au comité organisateur.

Un financement conséquent et pas évident à trouver. Chaque année, le comité organisateur prend son bâton de pèlerin pour frapper à toutes les portes. Bien évidemment, le pays reste la première source financière de cette course de va'a. Cette année, à travers l'Institut de la jeunesse et des sports, le pays a versé 21 millions de francs au comité organisateur.

Mais cela ne suffira pas. Du coup, des partenaires historiques sont toujours présents. Chacun, à sa manière, apporte sa pierre à l'édifice. "On essaye aussi, par nos relations, d'avoir des petits partenaires", souligne Elise Maamaatuaiahutapu dit "Tutu", présidente du comité organisateur.

Les communes jouent également un rôle important dans cet événement, sur le plan de la logistique. "Elles mettent aussi à notre disposition des moyens humains", rajoute Tutu Maamaatuaiahutapu.

"JE REMERCIE TOUTES LES PETITES MAINS"

Pour mettre en place la Hawaiki Nui Va'a, le comité organisateur s'y prend près d'un an à l'avance. Mais, à quelques jours de cette nouvelle édition, le travail est loin d'être terminé. "On a pris beaucoup de retards parce qu'on était tous concentrés sur les Championnats du monde qui se sont tenus en juillet, chez nous. Donc, on a mis tous nos moyens humains auprès de nos rameurs pour les soutenir et les accompagner", explique la présidente du comité organisateur.

Et pour mener à bien ce grand événement sportif local, Tutu s'entoure de fidèles bénévoles. "Si on parle d'officiels, nous sommes une soixantaine que ce soit sur le plan d'eau ou sur terre. Mais, tous les jours, j'ai une petite équipe qui travaille constamment à mes côtés. Des petites mains qui sont avec nous bénévolement, de lundi à dimanche. Ça me touche vraiment parce qu'à aucun moment, ils refusent, même s'il y a des fois des sautes d'humeur. Ils encaissent, mais ils sont toujours là", indique Tutu, avant de rajouter : "Je remercie toutes les petites mains qui travaillent dur sur l'organisation de la Hawaiki Nui Vaa."

Ils se chargeront des inscriptions, des tee-shirts des participants ou encore des GPS, ces petites mains complètent la grande famille de la Hawaiki Nui Va'a. Samedi, ce staff se retrouvera sur le site de l'ancien GIP, pour l'embarquement des va'a, des bateaux et des matériels de chaque club. Le premier bateau quittera Tahiti peu avant minuit pour rejoindre Huahine. Le deuxième bateau de la flottille administrative quittera Tahiti, dimanche soir peu avant minuit.

La cérémonie d'ouverture est programmée pour mardi, aux alentours de 16 heures.




Elise Maamaatuaiahutapu dit "Tutu"
Présidente du comité organisateur

"Je me chargerai de la première traversée"


"Samedi, nous avons la grande journée avec l'embarquement de tous les vaa. Nous avons aussi les bateaux des clubs mais avec un nombre limité à 25. Donc, nous ne pourrons pas répondre à tout le monde, c'est la raison pour laquelle, je demande aux grands clubs de mettre leurs bateaux sur le Hawaiki Nui et de laisser le Tahiti Nui pour les petits clubs. Ce sera l'embarquement du matériel de tous les clubs, rames, ama, eaux… Nous allons faire la première rotation samedi soir pour Huahine. Le comité sera aussi à bord pour gérer l'embarquement des personnes et du matériel. Je me chargerai de la première traversée, et la seconde sera entre les mains de Mata Alfred, parce qu'on ne peut pas laisser nos rameurs seuls."


Zoom sur

"Poly Plogging Va'a", un événement en faveur de l'environnement

Pour cette 27è édition, le comité organisateur a décidé de mettre en place une action en faveur de l'environnement. Cette action intitulée "Poly Plogging Va'a" nécessitera la participation des rameurs et de leurs clubs. "Ils devront ramasser tous les déchets qu'ils verront lors des courses que ce soit sur terre ou sur mer", indique Vanina Sommers, référente de ce projet environnemental.

Chaque équipe aura à sa disposition un sac poubelle "pour les déchets non-recyclables" et un sac farine pour les "déchets recyclables". Avec leurs gants et leurs épuisettes, tout le monde devra ramasser tous les détritus qu'ils trouveront sur terre comme sur mer.

Selon le comité organisateur, la collecte démarrera mardi, à Huahine. Et pour motiver les troupes, cette opération se fera sous forme de jeu. Puisque les sacs seront pesés sur chaque île, et les équipes qui auront récolté le plus grand nombre déchets, repartiront avec des cadeaux. Les déchets recyclables seront rapatriés sur Tahiti et les communes prendront en charge le reste des détritus.




Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 23 Octobre 2018 à 15:45 | Lu 2387 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:26 Le salon du livre ouvert au public depuis jeudi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués