Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La France Insoumise dénonce les écarts de prix entre métropole et Outre-mer



Le numéro 2 de la liste France Insoumise aux Européennes, Manuel Bompard.
Le numéro 2 de la liste France Insoumise aux Européennes, Manuel Bompard.
Paris, France | AFP | jeudi 25/04/2019 - Une boîte de thon coûte 2,69 euros dans l'Hexagone mais 4,59 euros en Martinique: La France insoumise a lancé jeudi sur les réseaux sociaux une opération baptisée "#EtlesOutreMer", pour dénoncer ces écarts de prix et "l'insupportable relégation" des Outre-mer vis-à-vis de la métropole.

Dans une vidéo, la tête de liste LFI pour les européennes Manon Aubry, actuellement en déplacement aux Antilles dans le cadre de la campagne électorale, et sa colistière de Martinique Karine Varasse, détaillent les écarts de prix entre Paris et l'île antillaise: le prix d'un litre d'huile varie entre 3,51 euros et 4,65 euros, celui d'un paquet de café entre 3,45 et 6,80 euros, celui d'un paquet de pâtes entre 0,64 et 1,68 euros. 
Au total, le panier de six produits coûte 15,23 euros à Paris et 27,86 euros en Martinique, souligne La France Insoumise, en dénonçant une "rupture d'égalité", et en invitant tous ceux qui vivent dans les Outre-mer à faire part eux aussi des différences de prix qu'ils ont constatées. 
Dans un communiqué, le parti met aussi en avant "la situation alarmante de l'accès à l'eau potable", en Guadeloupe "où les coupures sont journalières" mais aussi à Mayotte et en Guyane "où près de 20% de la population ne dispose pas d’eau potable à proximité de son domicile…".
Lors de son déplacement aux Antilles, Manon Aubry a notamment rencontré des habitants victimes de coupures d'eau, des ouvriers de la banane confrontés à la pollution à la chlordécone, pesticide cancérogène longtemps utilisé dans les bananeraies antillaises, et des collectifs citoyens mobilisés contre les algues sargasses, qui envahissent le littoral.

le Jeudi 25 Avril 2019 à 06:38 | Lu 261 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus