Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'embouchure Anapu fermée aux véhicules tous les week-ends



Le site de Anapu sera désormais fermé aux véhicules de vendredi à dimanche. Les vendeurs sur place ne seront pas concernés. Deux poteaux et une chaîne seront bientôt installés.
Le site de Anapu sera désormais fermé aux véhicules de vendredi à dimanche. Les vendeurs sur place ne seront pas concernés. Deux poteaux et une chaîne seront bientôt installés.
HITIAA O TE RA, le 21/08/2015 - Une bagarre générale, qui s'est déroulée le week-end dernier, est à l'origine de cette décision du maire. Les véhicules seront désormais interdits sur le site à partir de vendredi 17 heures jusqu'à dimanche. La population de Hitia'a o te ra comprend cette décision, mais regrette qu'elle ait été prise à Cause d'une bagarre causée principalement par des gens non originaires de la commune.

Samedi 15 août, des jeunes ivres de Arue se sont rendus sur le site de Anapu à Mahaena pour faire la fête. L'alcool coule à flot, la musique est à son maximum. Tout aurait pu se dérouler sans aucun incident, mais pour des raisons encore inconnues, une bagarre éclate entre ces jeunes et des résidants. "À mon arrivée sur les lieux, les jeunes étaient déjà partis et quelques-uns ont été attrapés, dont un employé municipal. Ils ont été en garde à vue durant 12 heures. D'après les témoignages, un homme était sur place et tentait de ramener le calme, il s'est fait rosser par des jeunes de Arue. Ils sont arrivés ivres et n'avaient qu'une seule envie, se battre, et ils ont rossé également un handicapé", témoigne le maire, Dauphin Domingo.

Depuis, le premier magistrat de cette commune associée a décidé de prendre les devants. "Nous allons fermer l'accès au site de vendredi, à 17 heures, jusqu'à dimanche. Nous allons mettre deux poteaux avec une chaîne. C'est vrai qu'il y a, sur place, une association qui vend ses produits, pour ces personnes, il n'y a pas de problèmes. Mais nous allons règlementer l'accès aux autres usagers, on ne peut plus laisser-faire les choses".

Le site de Anapu est très fréquenté durant les week-ends. Selon le maire de la commune, on compte "3 à 4 bagarres par an à Anapu". L'alcool est, dans la plupart des cas, à l'origine de ces bagarres. Dauphin Domingo voudrait également règlementer la vente d'alcool à Hitia'a o te ra : "Lors ma dernière mandature, j'avais décidé d'arrêter la vente d'alcool chez nous, à partir de vendredi après-midi jusqu'à dimanche, car il y a souvent des attroupements de jeunes aux abords des magasins. Lorsqu'Henri Florh a repris les rênes, il a annulé cela. Aujourd'hui, les élus de Tiarei veulent remettre en vigueur cette règlementation. Il faut que le conseil municipal y réfléchisse".

Du côté de la population, les avis sont mitigés. Si beaucoup trouvent que cette décision municipale est une bonne chose. Pour certains, cela n'est pas convenable : "comment allons-nous faire ?", s'écrie un jeune. "C'est de la faute des gens de l'extérieur", assure une mère de famille de 34 ans.

"Je lance un appel aux populations extérieures, si vous ne respectez pas nos décisions, nous durcirons la règlementation, en saisissant les voitures, le matériel de musique. Ils pourront se rendre sur le site jusqu'à 17 heures vendredi et après, ce sera fermé", précise le maire de Hitia'a o te ra.

Le Pays est le propriétaire foncier du site, par contre, en ce qui concerne les tapages, la sécurité des personnes et le travail de police, cela relève de la municipalité.

Et le message du maire est clair : "nous n'avons pas les moyens nécessaires pour sécuriser la population. Nous n'empêchons pas les gens de l'extérieur de venir à Mahaena, mais qu'ils aient au moins du respect pour nos populations et nos autorités".

Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 21 Août 2015 à 18:34 | Lu 3104 fois







1.Posté par Kryss le 21/08/2015 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voilà, toujours la même chose, alcool (+paka ?) et bagarre !! On ne peut plus passer le week end tranquillement dans les lieux publiques !

2.Posté par visa le 21/08/2015 23:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment un echec de la part des jeunes de Arue. ..Moi qui suis de Arue..Franchement j'ai honte
Cela ne touchera pas seulement les jeunes en cause mais la population de Arue.

3.Posté par mahaena le 22/08/2015 06:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu d'aller bloqué l'exploitation de cailloux de tefaarahi qui risque enjendre le mode de vie de certaines familles mais aussi qui risque de faire comme les rivière de hapaianoo toujours sale ou au pire comme la punaruu que des naz

4.Posté par Lyna le 22/08/2015 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Tavana a raison : tous les week end : la musique plein pot, on l'entend à plusieurs kilomêtres (qu'est ce que à doit être à quelques mêtres ....), alcool et autres, et tout cà au milieu d'enfants, d'adolescents attirés qui trainent autour, sur la route.
Tavana est courageux. J'espère que le conseil municipal va tenir. Mais cela ne doit pas empêcher les familles et les gens du district de venir ..... calmement. peut être qu'il suffirait de réglementer, de surveiller et de sanctionner si nécessaire.

5.Posté par juju le 22/08/2015 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saisie des voitures + du matos + TIG (on les envoie nettoyer les plages)

et si ça suffit pas, lourde amende

problème réglé

6.Posté par tom83 le 22/08/2015 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fermer l'accès à la plage à toutes les véhicules tous les jours y compris le week-end,,,
Interdire consommation d'alcool et paca

bravo monsieur le Maire,,

7.Posté par Zorro le 22/08/2015 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rappelle que l'ivresse sur la voie publique est reprehensible par la loi. Il suffit donc d'appliquer la loi et penaliser les contrevenants et non pas l'ensemble de la population. Point barre.

8.Posté par K-lissy le 22/08/2015 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vraiment dommage qu'à cause de certains jeunes de Arue, on interdise un bon lieu d'échange et de rencontre. Il est certes évident que la consommation d'alcool et/ou de substance illicites est à déplorer; je comprends que la municipalité puisse prendre des mesures sévères. A cause de mauvaises personnes, c'est toute une communauté qui est punis! Vraiment désolant!

9.Posté par Herenui le 22/08/2015 22:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C''est facile de dire quand on a pas vu ce qui s''est vraiment passé! C''est facile de juger, de critiquer ! On ramène toujours tout sur les "gens exterieurs" mais est ce que vous connaissez vraiment vos "résidents" ? posez vous la question !!

10.Posté par LOLO98719 le 22/08/2015 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La gendarmerie doit faire son boulot et surveiller de prés ces agissements ils représentent l'état et la population et les enfants ne doivent pas être privés de la rivière c'est honteux de les punir, interdir les boumboum déjà devrait limiter les débordements. Quand à, l'interdiction de vente d'alcool, ils veulent revenir à la prohibition et vendre leur canettes comme en face de la mairie de mahaena à 300cp . Je foutrai les pieds dans le plats si il le faut mais jamais je ne laisserai ces choses se faire c'est une honte.

11.Posté par totox le 23/08/2015 10:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ou sont passé le TAVANA VITO et les élues de MAHAENA ? La population a voté pour eux qui sont incapable de réglé ces problèmes ! Avant les élections municipaux, ils ont mentis qu''ils savent et c''est facile de diriger la commune ? Incompetence !

12.Posté par macox le 23/08/2015 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec le post 3!! Et par la même occasion, qu'ils aillent aussi taper sur ceux qui exploitent la Taharuu...


13.Posté par Toki le 24/08/2015 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme Zorro le rappelle: la consommation d'alcool sur la voie publique est interdite! c'est donc à la gendarmerie de faire leur travail et de se rendre sur les lieux pour verbaliser. De même, les boum boum comme on les appelle, sont interdits! On a assisté à des saisi de véhicule et matériel dès le début de l'application de ce texte et depuis... plus rien!

Si les forces de l'ordre faisaient leur travail (surtout qu'ici c'est facile de savoir où ça se passe), les populations pourraient enfin avoir la paix et utiliser ces aménagements en toute sécurité.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Mai 2020 - 17:00 ​Nena et Flosse contre le reste du monde

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus