Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



L’économie soutenue en 2018 par le tourisme et la consommation



Le nombre de voitures particulières immatriculées en 2018 (5 394) est le plus important enregistré sur les 10 dernières années.
Le nombre de voitures particulières immatriculées en 2018 (5 394) est le plus important enregistré sur les 10 dernières années.
PAPEETE, 10 avril 2019 - L’économie polynésienne est dynamisée en 2018 par une fréquentation touristique en hausse et une consommation des ménages soutenue, constate l’ISPF dans sa dernière synthèse conjoncturelle. Mais les exportations de produits locaux sont en baisse.
 
Dans la dernière édition de sa lettre trimestrielle Points Conjoncture Te Avei’a, l’Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF) fait la synthèse des chiffres économiques d’une année 2018 au bilan positif mais en demi-teinte pour la Polynésie française.

​Exportations en baisse

Sur les 12 mois de l’année dernière, la valeur des exportations locales fléchit de 5 % comparée à 2017 mais reste équivalente à la moyenne des 5 dernières années (12,2 milliards Fcfp). Le volume et la valeur des exportations de perles de culture brutes (- 8 %) demeurent inférieurs à la moyenne des 5 dernières années. Cette situation pèse sur le produit global des exportations en 2018. Dans une moindre mesure, l'huile de coprah (- 26 % en valeur) pâtit de la chute du cours mondial (- 40 % en moyenne annuelle). En contre-point, les exportations de poissons augmentent de 12 % en valeur par rapport à 2017 grâce un volume exporté qui augmente plus rapidement (+ 23 %).

​216 268 touristes en 2018

Sur l'année 2018, la Polynésie française a accueilli 216 268 touristes, soit 17 300 personnes de plus qu’en 2017. L’activité de croisière stimule cette hausse (43 631 visiteurs). Les autres types d'hébergement profitent également de la hausse de fréquentation (172 637 touristes), stimulés par l'arrivée de la concurrence dans le transport aérien. Le tourisme affinitaire s'améliore de 16 % (+ 3 260 personnes) et la hausse de la fréquentation dans l'hébergement terrestre marchand (+ 3 % soit + 4 000 personnes) est essentiellement tirée par la petite hôtellerie et la location de vacances. Le nombre de nuitées progresse de 14 % par rapport à 2017. Le marché nord-américain reste le premier émetteur avec 83 539 touristes sur l’année, devant le marché français (49 272). La durée moyenne de séjour est en hausse de près de 5 % à 14,7 jours.

​Investissements et embauches en hausse

Cumulé sur l’année, le chiffre d'affaires des entreprises (855,8 milliards Fcfp) progresse de 1,9 % par rapport à 2017. Dans le secteur tertiaire, les activités de commerces (+ 3 %), d'hébergement et restauration (+ 4 %) et d'information et communication (+ 7 %) contribuent à l'essentiel de la hausse.
Les données financières au quatrième trimestre confirment la confiance des entreprises. L'encours des crédits d'investissement progresse de 7,3 % en glissement annuel et l'encours des crédits à l'équipement s'améliore de 8,3 % à fin décembre, sur un an.
Le nombre de salariés progresse de 1,9 % par rapport au troisième trimestre de 2017 (64 209 personnes). Le nombre de salariés en équivalent temps plein (55 280) progresse plus vite de + 2,6 % avec 1 400 embauches supplémentaires sur 12 mois. Le salaire mensuel moyen s’établit à 328 246 Fcfp (+ 0,2 %). Le nombre d’offre d’emploi progresse de + 7,4 % sur l’année et de + 30,7 % depuis 2014.
L’investissement des ménages, stimulé par l’aide gouvernementale AIM, est en hausse de + 30 % sur l’année. Cette situation profite au secteur de la construction (+ 13 % à fin septembre sur un an).

​Consommation des ménages soutenue

Le contexte de prix en baisse (- 0,7 % en moyenne par rapport à 2017) conjugué à la hausse (+ 0,6 %) du salaire moyen, procure une amélioration du pouvoir d'achat des ménages et favorise leur consommation de biens. Les chiffres d'affaires en hausse du commerce de détail (+ 2,7 %) et des commerces de voitures et véhicules légers (+ 9,1 %) confirment ce dynamisme.
 
Chiffre emblématique : 5394 voitures particulières ont été immatriculées en 2018 au fenua. Ce chiffre est en hausse de 10 % par rapport au total constaté en 2017 (4918). Il est près de deux fois plus important que celui (2741) enregistré en 2012. Le nombre de voitures particulières immatriculées est en hausse constante depuis 2015 en Polynésie française et dépasse, en 2018, un niveau jamais observé depuis 2008.

Rédigé par JPV source ISPF le Mercredi 10 Avril 2019 à 10:29 | Lu 984 fois

Tags : ISPF





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juin 2019 - 17:33 Fête de l'autonomie : la circulation modifiée

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net