Tahiti Infos

L'année démarre enfin à la MFR de Hao


Des jeunes de la MFR de Hao, avec le directeur Pierre Le Cor au volant du nouveau véhicule, qui va permettre à la structure d'être plus autonome.
Des jeunes de la MFR de Hao, avec le directeur Pierre Le Cor au volant du nouveau véhicule, qui va permettre à la structure d'être plus autonome.
Hao le 11 octobre 2021 - Après des vacances prolongées dues aux restrictions sanitaires, la maison familiale et rurale (MFR) de Hao peut enfin commencer son année scolaire. Cette année, elle accueille 28 élèves issus des Tuamotu et de l'archipel de la Société.

Une maison familiale et rurale est un établissement scolaire qui propose des formations en vue d’une professionnalisation dans le secteur agricole ou celui des services. Elles ont été créées sous le statut d’association, régime qui leur permet de conserver une plus grande autonomie. Subventionnées par l’État et le Pays, les huit MFR de Polynésie se fédèrent en une seule et même entité : le Comité polynésien des maisons familiales et rurales (CPMFR). Par définition, une MFR met en place des formations qui soutiennent le développement d’une région, elles se positionnent donc comme une alternative à la problématique du développement autonome et durable en Polynésie française.

La MFR de Hao , la plus petite de toutes, à été créée en 2000. Elle accueille des jeunes de plus de 14 ans ayant été scolarisés au moins jusqu’en 5e. Ils vivent en internat et suivent une formation en alternance dans l’agriculture. À la clé, un certificat d’aptitude professionnel agricole spécialisé agriculture en région chaude (CAPA ARC). Ils alternent entre une semaine de cours théoriques à la MFR et deux semaines de formation pratique chez un professionnel. Les élèves bénéficient également de remise à niveau scolaire et ont l’occasion de pouvoir passer le DNB. Tehau est l'un d'eux, il est élève en première année : "Je suis carrément content d’être venu à la MFR. L’ambiance est top, c’est toujours mieux que de traîner à rien faire. Au moins là, je ne perds pas mon temps, j’apprends des choses qui me serviront plus tard !"
 

Ils sont 28 jeunes cette année à la MFR. Ils suivent des cours en alternance avec une formation pratique chez des professionnels.
Ils sont 28 jeunes cette année à la MFR. Ils suivent des cours en alternance avec une formation pratique chez des professionnels.
Une rentrée au compte-gouttes

Cette rentrée 2021-2022, initialement prévue au 1er septembre, a été reportée au 20 septembre à cause des restrictions sanitaires liées au Covid-19. La rentrée a dû se faire au compte-gouttes, en fonction de l'arrivée des élèves parfois positifs au Covid, ou cas contact. Avec un atoll à présent covid-free, l'année scolaire peut enfin commencer.
La MFR de Hao est aujourd’hui prête avec un effectif complet de 28 jeunes issus des Tuamotu, des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent. Elle a également réceptionné, lors du passage des dernières goélettes, un nouveau véhicule qui lui permettra une plus grande autonomie comme par exemple le ravitaillement en vivre et matériels, l’accompagnement des jeunes sur leurs lieux de stage ou lors de sorties de pêche.

Pierre Le Cor, directeur de la MFR.
"Pouvoir créer ou trouver un travail"
"On va rentrer dans le vif du sujet avec le début des cours théoriques dès cette semaine : français, mathématique, histoire, anglais et les cours pro : le fa'a'apu, l’utilisation du matériel agricole et la gestion d’une exploitation. On prévoit cette année deux sorties sur le motu du "style  Koh-Lanta", cela permet à ces jeunes de se reconnecter avec la nature et d'avoir un très bon état d’esprit au sein du groupe. L’idéal pour ces jeunes, à la sortie, serait qu’ils puissent reprendre, soit un cursus scolaire de bac pro, soit de pouvoir créer ou trouver un travail."

Rédigé par Teraumihi tane le Lundi 11 Octobre 2021 à 15:35 | Lu 977 fois