Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'abus de sucre aussi toxique que l'alcool, selon des experts



L'abus de sucre aussi toxique que l'alcool, selon des experts
PARIS, 2 février 2012 (AFP) - Manger trop de sucre est aussi toxique pour la santé que l'abus d'alcool, avertissent trois scientifiques américains, partisans de la mise en place de mesures de restrictions équivalentes à celles qui frappent l'alcool et le tabac, comme les taxes.

Pour en réduire la consommation, ils proposent de taxer les boissons et aliments comportant des sucres ajoutés, en particulier du fructose, dans un point de vue publié jeudi dans la revue scientifique britannique Nature.

Ces mesures contre la consommation excessive de sucres, dangereuse pour la santé, pourraient aller jusqu'à restreindre la vente des produits trop sucrés en dehors des horaires scolaires, voire à interdire la vente de boissons sucrées aux mineurs de moins de 17 ans, avancent Robert Lustig, Laura Schmidt and Claire Brindis.

Les maladies non transmissibles, comme les maladies cardiaques, le diabète ou les cancers, contribuent à la mort de 35 millions de personnes chaque année dans le monde, soit davantage que les maladies infectieuses, soulignent-ils en pointant le rôle du sucre dans la progression de ces pathologies.

Les effets de la consommation excessive de sucre peuvent être similaires à ceux d'un abus d'alcool, assènent-ils en évoquant l'altération du foie.

L'apport massif de sucres favorise ainsi l'hypertension, le diabète, et le risque cardiaque ainsi qu'une surcharge en graisses du foie.

Ces méfaits touchent jusqu'à 40% des gens de poids normal et épargnent 20% des obèses, relèvent-ils.

La consommation de sucre dans le monde a triplé ces cinquante dernières années.

Parmi leurs autres suggestions : contrôler le nombre de fast-foods dans les quartiers pauvres et inciter à l'installation de magasins de primeurs et de marchés de produits frais.

BC/pjl/mr

Rédigé par AFP le Jeudi 2 Février 2012 à 06:29 | Lu 742 fois







1.Posté par Tehei le 02/02/2012 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait , au lieu de taxer le consommateur , si on taxer l 'empoisonneur ? Pas assez rentable !

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies