Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'OMS lance une stratégie pour éliminer le cancer du col de l'utérus



Genève, Suisse | AFP | lundi 17/11/2020 - L'OMS a lancé mardi une stratégie visant à éliminer le cancer du col de l'utérus, estimant que grâce à l'accès généralisé à la vaccination, au dépistage et au traitement, 5 millions de vies seraient sauvées d'ici 2050.

"L'élimination d'un cancer aurait auparavant semblé un rêve impossible, mais nous disposons aujourd'hui d'outils efficaces et peu coûteux, s'appuyant sur des données probantes, pour faire de ce rêve une réalité", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué.

Le cancer du col de l'utérus est une maladie évitable. Il est également guérissable s'il est détecté tôt et traité de manière appropriée.

Pourtant, il s'agit du quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde. 

A défaut de nouvelles mesures, le nombre annuel de nouveaux cas devrait passer de 570.000 à 700.000 entre 2018 et 2030, et le nombre annuel de décès augmenter de 311.000 à 400.000, alerte l'OMS.

"Etape majeure"

"Nous ne pouvons toutefois éliminer le cancer du col de l'utérus en tant que problème de santé publique que si nous allions à la puissance des outils dont nous disposons une détermination sans faille pour que leur utilisation soit élargie à l'échelle mondiale", a souligné le chef de l'OMS.

La bonne nouvelle est que les 194 membres de l'OMS se sont engagés à éliminer le cancer du col de l'utérus en adoptant la semaine dernière une résolution en ce sens lors de l'assemblée annuelle de l'agence.

"C'est une étape majeure", a commenté la sous-directrice générale de l'OMS, Dr. Princess Nothemba Simelela, en conférence de presse.

"Pour la première fois, le monde a accepté d'éliminer le seul cancer que nous pouvons prévenir grâce à un vaccin, et le seul cancer qui est curable s'il est détecté à temps", a-t-elle ajouté.

Selon la responsable, "l'énorme fardeau de la mortalité liée au cancer du col de l'utérus est la conséquence de décennies de négligence de la part de la communauté mondiale de la santé".

A ce jour, les trois outils clés contre ce cancer (vaccination, dépistage et traitement) ont été généralisés dans la plupart des pays riches. Mais la situation est loin d'être la même dans le reste du monde, en raison notamment du coût élevé du vaccin.

La stratégie de l'OMS vise à ce que 90% des filles soient vaccinées contre le papillomavirus humain (responsable du cancer du col de l'utérus) à l'âge de 15 ans.

Elle prévoit également que 70% des femmes bénéficient d'un dépistage à l'âge de 35 ans et 45 ans, et que 90% des femmes chez qui une maladie du col de l'utérus a été diagnostiquée soient traitées.

Si ces mesures sont mises en oeuvre avec succès d'ici 2030, les nouveaux cas de la maladie pourraient être réduits de plus de 40% et le nombre des décès liés à la maladie de 5 millions d'ici 2050.

Tous les pays seront alors sur la bonne voie pour éliminer ce cancer, selon l'OMS. L'agence onusienne est toutefois consciente que la stratégie est lancée en pleine pandémie de Covid-19, qui met en péril la prévention des décès dus au cancer compte tenu de l'interruption des services de vaccination.

Mais "nous pouvons écrire l'histoire pour garantir un avenir sans cancer du col de l'utérus", a assuré Mme Simelela.

le Mercredi 18 Novembre 2020 à 06:00 | Lu 329 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies