Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'Australie met en garde Pékin contre les risques de conflit en mer de Chine



Sydney, Australie | AFP | vendredi 19/02/2016 -L'Australie a exhorté vendredi Pékin à s'abstenir de poursuivre la "militarisation d'îles" disputées en mer de Chine méridionale pour éviter d'aller au conflit, au lendemain d'appels similaires de Washington.

Un responsable américain a confirmé jeudi que la Chine avait déployé des missiles sol-air sur une île dont ses voisins lui disputent la souveraineté. Pékin a minimisé l'information en assurant qu'il y déployait des armes depuis "plusieurs années".

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a jugé crucial pour la prospérité de la région que Pékin et Washington règlent leurs contentieux en appliquant les règles du droit international.

"Nous exhortons tous ceux qui ont des revendications en mer de Chine méridionale à se retenir de toute construction sur les îles, de toute militarisation des îles, de toute récupération de terres", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse à Sydney avec son homologue néo-zélandais John Key.

"Le président (chinois) Xi (Jinping) a déclaré que l'un des plus grands défis de la Chine était de ne pas tomber dans ce qu'il appelle +le piège de Thucuydide+, qui désigne cette situation d'un conflit provoqué par l'inquiétude que génère une puissance émergente auprès des autres puissances", a-t-il dit.

Pour l'historien athénien Thucydide, une des causes principales de la guerre du Péloponnèse fut la montée en puissance d'Athènes, qui suscita l'inquiétude de Sparte, puissance établie.

"Si la Chine veut éviter de tomber dans +le piège de Thucydide+, comme le décrit le président Xi, alors les contentieux en mer de Chine méridionale doivent être résolus par le droit international."

M. Key a pour sa part estimé que l'Australie et la Nouvelle-Zélande allaient profiter de leurs importantes relations économiques avec Pékin pour défendre cette position auprès de la Chine.

Pékin revendique des droits de souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale et y mène d'énormes opérations de remblaiement d'îlots, transformant des récifs coralliens en ports, pistes d'atterrissage et infrastructures diverses.

Le Vietnam, les Philippines, Brunei, la Malaisie et Taïwan ont des revendications --qui se chevauchent parfois-- sur une partie de la zone, au coeur de vifs différends territoriaux avec la Chine. Ces pays s'inquiètent des démonstrations de force du géant asiatique.

Rédigé par () le Vendredi 19 Février 2016 à 07:01 | Lu 496 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus