Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L'Ademe cherche entreprises désireuses de gagner sur tous les coûts



De gauche à droite, Mathias Mercier, représentant de l'Ademe en Polynésie française, Orama Richaud de la CCISM, Simon Dely, de l'entreprise ECO2 Initiatives et Sandrine Ouiazem, chargée de mission Energie à l'Ademe.
De gauche à droite, Mathias Mercier, représentant de l'Ademe en Polynésie française, Orama Richaud de la CCISM, Simon Dely, de l'entreprise ECO2 Initiatives et Sandrine Ouiazem, chargée de mission Energie à l'Ademe.
Papeete, le 23 mai 2018 - Dans le cadre de l'opération "TPE & PME gagnantes sur tous les coûts ! ", l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie accompagne les entreprises de moins de 250 salariés désireuses de faire des économies. Pendant un an, l'Agence propose un plan personnalisé aux entreprises des secteurs de l’industrie, de la distribution, de la restauration et de l’artisanat pour les aider à réduire leurs pertes énergies-matières-déchets.

Faire des économies, gagner en rentabilité et réduire ses impacts sur l’environnement, tel est le triple objectif clairement affiché du dispositif que propose l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (l'Ademe) aux entreprises participant à l'opération : "TPE & PME gagnantes sur tous les coûts". Cette initiative, qui existe déjà en métropole, a prouvé son efficacité lors d'une opération test en 2016 auprès de 36 entreprises entre 20 et 250 salariés dans les secteurs d’activités éligibles.



PLUS DE 21 000 FRANCS PAR AN ET PAR SALARIE

En effet, selon l'Ademe, 80% des entreprises ciblées peuvent économiser plus de 21 000 francs par an et par salarié et 60% des entreprises ont même pu économiser 36 000 francs. Et cela grâce à la mise en place de 275 actions simples. De quoi faire rêver plus d'un patron de nos entreprises polynésiennes !
" Sur le long terme, cela pourrait concerner entre 30 à 40 entreprises polynésiennes", exprime Mathias Mercier, le responsable de l'Ademe en Polynésie. Et pour permettre ce gain économique et environnemental, l'agence propose un accompagnement personnalisé aux entreprises qui le souhaitent. Toutefois, seules les sociétés des secteurs de l'agro-alimentaire, de la métallurgie, du bâtiment, des travaux publics, de la plasturgie, de l'imprimerie, de l'hôtellerie-restauration, peuvent y prétendre. A l'heure actuelle, le dispositif est prévu jusqu'en juin 2019 pour dix entreprises dans le Pacifique, trois établissements calédoniens et un Polynésien sont déjà intéressés, il pourrait être développé si besoin. Une opération est en cours de montage par la Chambre de commerce et d'industrie de Polynésie, en collaboration avec l'Ademe, pour les entreprises ayant des effectifs de un à 19 salariés.

S'ADAPTER AUX SPECIFICITES ULTRAMARINES

Si vous êtes éligibles au dispositif, les démarches sont alors très simples, comme l'explique Simon Dely, de l'entreprise ECO2 Initiatives, le prestataire chargé par l'Ademe de réaliser cet accompagnement pour la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie. "Les entreprises s'inscrivent (…), puis je les appelle et me rends dans l'établissement pour repérer les sources d'énergies et analyser les pratiques. J'ai un regard neuf, je vais faire appel notamment à mon BSP -bon sens paysan- !".
Ensuite, l'expert va définir, en adaptant ses propositions aux spécificités ultramarines, un plan d'actions personnalisé et chiffré qui va permettre d'anticiper les gains pressentis. Enfin, c'est à l'entreprise de valider les différentes mesures qu'elle souhaite ou non mettre en place en bénéficiant pendant un an, d'un suivi régulier de l'expert.
"L'expert est venu hier dans nos locaux, c'était très instructif d'avoir ce regard neuf sur notre entreprise. Et cela ne nous engage à rien pour l'instant", précise Tiphaine Lansiaux, directrice des Ressources de l'entreprise STP-Mulitpress. Car effectivement, si l'entreprise bénéfice de cet audit, elle ne payera à l'Ademe que si elle le valide et si les économies réalisées atteignent un certain seuil.
Aucun risque et c'est donc tout gagnant pour l'entreprise et pour l'environnement !


Pour plus d'informations :
- L’Ademe de Polynésie: sandrine.ouiazem@ademe.fr / 40 46 84 70
www.gagnantessurtouslescouts.fr
La CCISM : qhse@ccism.pf / 40 47 27 72 ou 40 47 27 31


Rédigé par Pauline Stasi le Mercredi 23 Mai 2018 à 16:49 | Lu 1973 fois

Tags : ADEME





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués