Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



L’APC enquête sur une suspicion d’entente anti-Boyer



L’APC enquête sur une suspicion d’entente anti-Boyer
PAPEETE, le 29 juillet 2019 – Alors que l’Autorité polynésienne de la concurrence a confirmé lundi les “opérations de visite et saisie inopinées” dans le secteur du BTP fin mai, Tahiti Infos a eu confirmation que l’affaire ouverte par l’Autorité portait sur des suspicions d’entente contre la société Boyer.
 
L’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a publié lundi un communiqué confirmant nos informations du week-end sur une série d’opérations de visites et saisies menées par l’Autorité dans plusieurs entreprises du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP).
 
“Le services d'instruction de l'Autorité polynésienne de la concurrence a procédé fin mai, après autorisation du juge des libertés et de la détention, à des opérations de visite et saisie inopinées auprès d'entreprises suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des travaux publics en Polynésie française”, indique l’autorité.

“A ce stade, ces interventions ne préjugent pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond permettra, le cas échéant, d'établir”, poursuit le communiqué qui conclut : “l'Autorité polynésienne de la concurrence ne fera aucun autre commentaire ni sur l'identité des entreprises concernées ni sur les pratiques visées”.
 
Selon les informations recueillies lundi par Tahiti Infos, l’affaire ouverte vise en fait des suspicions d’ententes de plusieurs entreprises du BTP contre la société Boyer. L’enquête de l’autorité est donc destinée à savoir si des entités du BTP ont pu s’entendre sur les prix pratiqués dans des marchés publics en Polynésie pour s’assurer d’être les moins disant, se répartir les marchés et donc évincer la candidature de Boyer.
 
En l’état de nos informations lundi, nous n’avions aucun élément nous permettant de savoir si cette “suspicion” était corroborée par des éléments factuels ou non. C’est la suite de l’instruction menée par l’APC qui permettra d’établir ou de réfuter une éventuelle entente dans le secteur du BTP.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 29 Juillet 2019 à 19:25 | Lu 4632 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Septembre 2019 - 18:54 Tee time à Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués