Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Kayak/Sup/V1 - Ari'i Hoe no Papeete : Hiromana Florès, Georges Cronsteadt et Kévin Céran-Jérusalémy s'imposent


La 15e édition de la course Ari'i Hoe no Papeete s'est déroulée samedi après midi entre Mahina et Papeete. Cette course de 16 km était proposée par le club Papeete va'a-kayak de Charles Villierme, le président de la fédération tahitienne de kayak. C'est Hiromana Florès qui s'est imposé en kayak alors que Georges Cronsteadt gagnait en SUP et Kévin Céran-Jérusalémy en V1. Il y avait environ 200 participants au total.


Hiromana Florès à l'arrivée
Hiromana Florès à l'arrivée
La course Ari’i Hoe no Papeete était proposée par le club Papeete va’a-kayak présidé par Charles Villierme. Ce dernier est également président de la fédération tahitienne de kayak et vice-président du comité olympique de Polynésie française. Si le va’a reste le « sport national », le club Papeete va’a-kayak soutient également le kayak et le Sup qui pourraient selon son président « ouvrir des débouchés à l’international pour nos athlètes jeunes et moins jeunes. »
 
En kayak, c’est Hiromana Florès qui s’impose devant Moehau Paie et Johnatan Savigny. En Sup, c’est Georges Cronsteadt qui s’offre la victoire devant Enzo Bennett et Manatea Bopp du Pont. En V1, c’est Kévin-Céran Jérusalémy qui gagne devant Steeve Teihotaata et Heiva Paie. Le prone était également à l’honneur avec une belle victoire pour Charles Taie devant Alexy Berthet et Ronald Teraiharoa.
 
Du côté des femmes, victoire de Hina Yiou en Sup devant Sylvana Ozbolt et Heilani Cronsteadt. A noter la belle 4e place du tout jeune Keoni Sulpice en open Sup, premier en junior devant Heimoana De Longeaux et Tiavarau Chang. A noter la grosse participation en Sup lors de cette course. SB / FTK
resultats_arii_hoe_1.pdf RESULTATS ARII HOE.pdf  (45.03 Ko)

Angie et Charles Villierme
Angie et Charles Villierme
Parole à Charles Villierme :
 
Quelques mots sur cette course ?
 
« C’est la 15e édition de la course et j’espère qu’elle perdurera. Ma fille Angie devrait prendre la relève donc la course devrait continuer encore longtemps. On remercie les compétiteurs de nous faire confiance depuis 2003 pour cette fête qu’est l’Arii Hoe. »
 
Cette course a toujours été ouverte à diverses disciplines ?
 
« Papeete Va’a a été le premier club à accueillir une course de Sup suite à la demande de Georges Cronsteadt et Thierry Tching. On a toujours été ouverts à tout ce qui touche à la mer. Depuis, le Sup a toujours été là, avec désormais le prone paddle. »
 
Le parcours n’a pas été le même qu’en 2017 ?
 
« L’année dernière, on était parti de Papeete pour aller vers le Tahara’a. Cela avait été difficile. Là, on a regardé la météo sur internet et on s’est dit qu’il fallait profiter du « downwind ». Du coup la majorité des kayakistes sont là, les va’a, les Sup…Ils savaient qu’il allait y avoir du bon surf aujourd’hui. »
 
Quelques mots sur le développement du kayak ?
 
« Nous avons de grands projets, surtout pour nos jeunes. On pense amener deux-trois jeunes à la première régate internationale Asie-Pacifique à Adélaïde en Australie à la mi mai mais cela va dépendre des négociations avec nos partenaires. On se tourne résolument vers nos jeunes aujourd’hui. On cherche à renouveler l’effectif qui est actuellement assez âgé. »
 
Le kayak c’est l’ouverture sur le monde ?
 
« Le va’a c’est notre sport national mais sur le plan mondial, le kayak et le Sup prennent de l’importance. Le surf est aux Jeux Olympiques, le kayak aussi. Si on continue à travailler il pourrait y avoir des ouvertures pour nos jeunes dans le pôle France, des débouchés pour nos kayakistes et nos Sup. Le Sup de vitesse pourrait devenir aussi une épreuve olympique. »
 
Un dernier mot, un message ?
 
« On attend des kayaks offerts par la fédération internationale, les spécialistes disent que nos champions de va’a feraient fureur dans le kayak. La gestuelle est proche. Avis donc aux intéressés, la porte est ouverte. »

Hiromana Florès a quitté Shell Va'a pour se consacrer pleinement au kayak
Hiromana Florès a quitté Shell Va'a pour se consacrer pleinement au kayak
Parole à Hiromana Florès :
 
Ton analyse de la course ?
 
« On a eu un très bon surf, un vent arrière, ça s’est très bien passé. Très content de remporter la première course de l’année en kayak. Dès le départ, on a eu un vent légèrement de côté, dès qu’on est sortis, on a commencé à surfer. Plus on s’approchait de la passe de Papeete, plus le surf grossissait. On s’est bien amusés. Félicitations à tous les participants. On a ouvert un nouveau club à Mataiea, le « Aveave no faaravaianuu ». C’est lui qu’on représente aujourd’hui, c’est super. »
 
C’est le rendez vous à ne pas rater pour les kayakistes ?
 
« C’est toujours un plaisir de participer à cette course qui existe depuis 2003. Je crois que c’est la 4e ou la 5e fois que je gagne. »
 
Quel est ton programme 2018 ?
 
« Je viens de quitter le club de Shell Va’a, je vais me consacrer un peu plus au kayak cette année, en poussant également les jeunes de Mataiea à participer, dont mon petit frère Tavaimanina. Il vient de s’imposer en junior, c’est de bon augure. »
 
Tes objectifs kayak vont être privilégiés ?
 
« Je vais me focaliser sur les objectifs internationaux. On va essayer de relancer la machine, cela faisait pratiquement cinq ans que j’étais à Shell Va’a, ce n’était pas évident de gérer le V6 et le kayak. On va donc voir si je vais réussir à faire mieux en kayak désormais. Après mon titre en U23 en 2016, je vais passer open cette année, il va falloir bien se préparer pour les courses à l’international. »
 
Un dernier mot ?
 
« Merci Seigneur pour cette première place, merci au bureau de notre nouveau club, merci à ma famille qui est à fond derrière moi. »

Enzo Bennett, Georges Cronsteadt et Manatea Bopp-Dupont, le podium Sup
Enzo Bennett, Georges Cronsteadt et Manatea Bopp-Dupont, le podium Sup
Parole à Georges Cronsteadt :
 
Ton analyse de la course ?
 
« Le vent n’était pas assez fort et constant, on a eu pas mal de clapots avec un courant de face qui ne nous a pas vraiment aidés. Il fallait maintenir sa planche alors que ça partait un peu dans tous les sens, il fallait vraiment pouvoir maitriser sa board. »
 
Content de ta victoire ?
 
« Oui, content. J’avais terminé deuxième la semaine dernière. Aujourd’hui Enzo termine deuxième donc je pense qu’au classement général provisoire du championnat nous sommes ex-aequo. L’année est longue encore, la saison ne fait que commencer. Il va falloir être présent sur toutes les compétitions. »
 
Grosse participation en SUP ?
 
« Je pense que c’est dû au Air France Paddle festival qui aura lieu dans un mois. Je pense que tout le monde est venu se jauger pour voir son propre niveau. A un mois de la compétition, on peut rectifier des choses pour être prêt le jour J. » Propos recueillis par SB

Kévin Céran-Jérusalémy s'est éloigné de la digue au dernier moment pour éviter le courant
Kévin Céran-Jérusalémy s'est éloigné de la digue au dernier moment pour éviter le courant

Le "King" Georges Cronsteadt était imbattable en Sup
Le "King" Georges Cronsteadt était imbattable en Sup

Rédigé par SB / FTK le Dimanche 4 Mars 2018 à 12:29 | Lu 1881 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti