Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Justice : les infirmiers itinérants vont enfin recevoir leurs indemnités



Le centre de soins de Fangatau (photo d'illustration)
Le centre de soins de Fangatau (photo d'illustration)
PAPEETE, le 24 janvier 2017 - Les infirmiers itinérants du Pays ne touchaient plus toujours l'indemnité qui leur est due quand ils exercent seul dans une île éloignée pendant plus de 30 jours. Après deux ans de négociations et de procédures, il aura fallu qu'un syndicat se mobilise et poursuive l'affaire jusqu'au tribunal administratif pour qu'ils obtiennent gain de cause.

La décision du tribunal administratif a été rendue début janvier : les infirmiers itinérants ont bien droit à leur indemnité de sujétion spéciale. C'est la plainte de l'un d'eux qui a enfin permis de rétablir le versement de cette prime.

Pour résumer l'affaire (nous l'avions évoquée dans un article de septembre 2016 intitulé "Les salaires des médecins et infirmiers pris en otage"), en 2014, quelque part dans l'administration polynésienne, un fonctionnaire influent a décidé d'interpréter un texte juridique de façon très désavantageuse pour les infirmiers itinérants. Ces salariés du Pays ont ainsi droit à 80 000 Fcfp de prime quand ils travaillent un mois seul sur une île éloignée. Cette mesure incitative permet de trouver des volontaires pour ces missions très éprouvantes, loin de sa famille.

Sauf que l'administration a décidé qu'un infirmier accompagné d'une secrétaire ou d'un agent technique n'était pas "seul" sur son poste. Le fait que personne d'autre ne peut l'assister pour sa permanence 7h/7, 24h/24 n'a pas sembler émouvoir les ressources humaines du Pays…

UNE ERREUR DE DROIT DE L'ADMINISTRATION

Mais c'était un tort, puisque le tribunal a donné raison à l'infirmier plaignant et à la CSTP-FO, et oblige le Pays à lui payer toutes les primes dues en retard. Le gouvernement a accepté le jugement et ne vas pas faire appel. Une nouvelle procédure est mise en place, qui devrait permettre de payer tous les infirmiers itinérants concernés, confirme la CSTP-FO.

Le syndicat confirme par ailleurs continuer un combat brulant dans le domaine de la santé : le paiement des gardes et des heures supplémentaires des médecins de Taravao et des hôpitaux périphériques. L'un d'eux est ainsi parti en claquant la porte en fin d'année dernière, faisant une croix sur 3 millions de francs d'impayés.

Par communiqué, la CSTP-FO se félicite tout de même de cette première décision de justice : "Nous saluons cette décision du tribunal pour plusieurs raisons, la première bien évidemment c’est qu’elle reconnaît l’erreur de droit de l’administration et donne raison à la CSTP-FO. Mais au-delà, il s’agit de situation sanitaire. Supprimer ces indemnités aux infirmiers itinérants revenait à remettre en cause leurs missions, si bien que ces infirmiers auraient pu refuser de partir dans les îles éloignées si l’administration n’avait pas été condamnée. Ces îles souffrent déjà d’un vide sanitaire, d’un désert médical, alors pourquoi s’acharner sur des individus qui ont encore la volonté, l’envie d’exercer auprès des populations éloignées" ?



Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 24 Janvier 2017 à 17:07 | Lu 6192 fois







1.Posté par Hito le 24/01/2017 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Santé Publique ! Une grosse bande d'incompétents ! ceux en CDI sont bien ancrés dans leurs fauteuils à boire le café et ne rien faire de la journée ! (On attend juste l'heure de rentrer à la maison et on s'occupe comme on peut devant son écran d'ordi).

Faudrait du ménage un peu ! mais bon.....Comme tout est politisé ! hein ! Alors on ferme les yeux et on fait n'importe quoi.....

2.Posté par Val le 24/01/2017 23:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cool enfin qui a pendu les textes, la fin d''un calvaire et en avant toute pour la régularisation des ISS

3.Posté par LA HONTE ! le 25/01/2017 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive notre administration !

Virons-en la moitié que cela ne changerais pas grand chose.
Le pire c'est quand elle s'en prend aux "productifs", ceux qui bossent vraiment. La HONTE.
Ces infirmiers ou médecins eux ont des diplômes, travaillent réellement et mérite salaire.

QUE LE GOUVERNEMENT AFFICHE LES DIPLÔMES DE SES FONCTIONNAIRES
Vous allez avoir des surprises !

(Il y a quelques années la chef de service pour la vanille venait du service des affaires maritimes !!!!!!!!
Y a pas un probleme là ?)

4.Posté par Mano le 25/01/2017 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'année dernière, la CPS donne aux communes la responsabilité de l'inscription au RST des ressortissants des îles. Les commune ne sont pas préparées, ce n'est pas leur mission, les dossiers n'aboutissent pas. La CPS passe automatiquement tous ces ressortissants au RNS, leur réclamant depuis juillet des cotisations mensuelles. En décembre enfin l'antenne de l'Archipel se déplace dans les îles pour finaliser ces dossiers. Vérification faite cette semaine, les n'ont toujours pas été transmis à Tahiti. Coup de téléphone, une stagiaire répond : la responsable est en vacances, je n'ai pas accès au courrier. Des dossiers sont donc transmis directement à la CPS qui répond : voyez l'antenne de l'Archipel. En attendant les mamans n'ont plus d'allocations, et la CPS continue de leur réclamer les cotisations RNS, un moyen facile d'assurer les surénumérations de ces bons à rien de fonctionnaires. Et certains depuis leurs bureaux climatisés continuent de nous parler de l'égalité des chances de la République!!!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués