Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Julia Gillard se maintient à la tête des travaillistes australiens



Julia Gillard se maintient à la tête des travaillistes australiens
CANBERRA, lundi 27 février 2012 (Flash d’Océanie) – La Première ministre travailliste Julia Gillard, confrontée depuis la semaine dernière à un défi ouvert de la part de son prédécesseur Kevin Rudd, s’est confortablement maintenue à la tête de son parti et par conséquent du gouvernement fédéral australien, à l’issue d’un vote intervenu lundi au sein du groupe parlementaire.
Mme Gillard a obtenu 73 voix, contre seulement 31 pour M. Rudd, rapporte la radio nationale publique ABC.
Kevin Rudd avait ouvert la crise en démissionnant de son poste de ministère des affaires étrangères jeudi 3 février 2012, alors qu’il se trouvait encore en déplacement officiel aux États-Unis.
De retour en Australie vendredi, il avait ensuite lancé un défi ouvert à Mme Gillard, qui lui avait succédé en juin 2010 dans le cadre de ce qui a ensuite largement été décrit comme un « putsch » au sein du parti travailliste.
Depuis, Mme Gillard avait régulièrement baissé en popularité dans les sondages.
M. Rudd, récemment ciblé par une campagne de dénigrement (qui était passée, la semaine dernière, par la publication sur Internet de vidéo le montrant en train de jurer) et de s’en prendre à des collaborateurs) avait notamment motivé sa démission par le fait qu’il estimait ne pas être soutenu par Mme Gillard et ses plus proches ministres.
Il avait ensuite, une fois rentré en Australie, insisté sur le fait que c’était lui qui avait été élu au poste de Premier ministre lors de la victoire des travaillistes aux dernières législatives, en novembre 2007, et que par conséquent il avait l’intention de « terminer le travail ».
Il avait aussi, ces derniers jours, exprimé sa conviction selon laquelle les travaillistes s’achemineraient quasi-certainement vers une cinglante défaite lors des prochaines législatives (en 2013) si Mme Gillard était maintenue à leur tête.
Alors que le vote des élus travaillistes, lundi, ne laisse aucun doute quant au soutien dont bénéficie Mme Gillard au sein de cette formation actuellement au pouvoir, M. Rudd, paradoxalement, bénéficie d’un large avantages, mais dans les sondages d’opinion publique.
Après le vote, dans les deux camps, le discours officiel était aussi un désir affiché désormais de préserver et de renforcer l’unité au sein du parti, mise à mal ces derniers jours, et dont de nombreux analystes sur place estiment que ce dernier épisode des luttes intestines aura d’ores et déjà fortement compromis les chances d’une victoire au prochaines élections générales, face aux bloc conservateur actuellement mené par le jeune Tony Abbott.
En se hissant au pouvoir en juin 2010, Mme Gillard est aussi devenue la première femme chef d’un gouvernement fédéral australien.

Rédigé par PAD le Lundi 27 Février 2012 à 05:40 | Lu 577 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués