Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Jihadiste privé de nationalité: Canberra reconnaît des erreurs



Sydney, Australie | AFP | mercredi 29/01/2019 - L'Australie a omis de procéder aux vérifications élémentaires avant de retirer sa nationalité à un homme soupçonné d'être un combattant de l'organisation Etat islamique, a reconnu mercredi un haut responsable, un aveu qui jette le doute sur la légalité de la décision.

Canberra a récemment privé Neil Prakash de sa nationalité australienne en arguant qu'il avait également la nationalité fidjienne. Mais les autorités fidjiennes ont nié avec vigueur qu'il s'agissait d'un de leurs ressortissants et l'affaire a provoqué une crise diplomatique embarrassante.
Neil Prakash, arrêté en octobre 2016 en Turquie où il était entré depuis la Syrie, est soupçonné d'avoir recruté des jihadistes pour l'EI et a été associé à des projets d'assassinats d'Australiens.
Il est poursuivi en Turquie pour "appartenance à un groupe terroriste armé".
C'est le douzième Australien à être déchu de sa nationalité en raison de liens présumés avec des groupes terroristes.
Une commission parlementaire sur le renseignement a soumis mercredi au feu roulant de ses questions plusieurs responsables du ministère de l'Intérieur pour savoir s'ils avaient vérifié sa nationalité fidjienne avec les autorités de Suva ou consulté des spécialistes des lois fidjiennes sur la citoyenneté avant de révoquer la nationalité australienne de Prakash.
"Non, nous ne l'avons pas fait", a reconnu Linda Geddes, haut responsable au ministère.
Un conseiller spécial auprès du gouvernement a expliqué à la commission qu'il avait fourni des "éléments solides" à Canberra sur le dossier mais s'est refusé à toute autre précision.
La loi australienne permet la déchéance de nationalité dans le cas de personnes binationales.
Mais si l'intéressé n'est ni Fidjien ni Australien, il serait apatride, ce qui contreviendrait aux conventions de l'ONU dont Canberra est signataire et à la loi australienne.
La décision a nourri les procès en incompétence à l'égard du ministre australien de l'Intérieur, Peter Dutton.

le Mercredi 30 Janvier 2019 à 05:48 | Lu 481 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus