Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

"Je n'ai aucun rêve, je veux juste trouver un petit travail"



David vit dans la rue depuis l'age de 13 ans
David vit dans la rue depuis l'age de 13 ans
PAPEETE, le 28/07/2016 - Né en 1994, David (1) erre dans les rues de Papeete depuis plus de dix ans. Nous l'avons rencontré mercredi soir sur le site de Vai'ete, un lieu qui lui est familier puisqu'il y dort chaque nuit. Mendier quelques petites pièces pour se payer à manger, c'est le quotidien de ce jeune homme de 22 ans, meurtri par les dures épreuves de la vie. Portrait.

Nos regards se sont croisés mercredi soir à Vai'ete, où mon attention a été attirée par ce jeune homme en casquette, qui portait une capuche sale et qui demandait des pièces aux passants.

Intriguée par son jeune âge, je me suis dirigée vers lui pour tenter de comprendre comment il en était arrivé à mendier.

Un parcours presque chaotique pour ce jeune homme qui ne demande qu'à s'en sortir, mais "je n'ai pas de papiers", m'a-t-il lancé.

Durant notre longue conversation, une complicité et une confiance se sont installées entre nous. Il m'a raconté son histoire.

Originaire de Moorea, tout allait pour le mieux dans sa vie jusqu'à ses 8 ans, lorsqu’il a perdu ses parents dans un accident de scooter. Enfant unique, il s'est retrouvé seul. "Je suis allé vivre chez ma tatie et ma grand-mère", confie-t-il.

Les nombreuses disputes le pousseront à quitter le domicile familial, pour se rendre à Papeete. Avec l'aide d'une de ses amies, il part à la conquête de la capitale à l'âge de 13 ans.

Depuis neuf ans, il dort au quai de Papeete avec un "collègue" plus âgé, son "protecteur", le surnomme-t-il. Les nuits dans les rues de Papeete ne sont pas de tout repos. "C'est dangereux et ça fait peur aussi. Des fois, il y a des agressions". D'ailleurs, sur le dos de sa main, il présente plusieurs blessures pas vraiment cicatrisées.

Malgré sa situation, David essaye de garder la tête haute, même s'il lui faut mendier pour vivre. "Ça fait honte de demander des sous aux gens, mais je n'ai pas le choix, sinon je ne mange pas. Parfois, il y a des gens qui m'offrent leur repas".

À 22 ans, ce grand gaillard aspire à une vie meilleure. Mais sans diplôme en poche, il ne se fait pas d'illusions : "Je n'ai aucun rêve, je veux juste trouver un petit travail. Peu importe lequel, j'ai juste envie de m'en sortir".

Et trouver un emploi sans aucune expérience professionnelle ou encore sans diplôme n'est pas facile. David en est conscient. Suivre des formations pourrait aussi l'aider, mais encore faut-il qu'il trouve la motivation de le faire. "J'aimerais bien qu'on s'intéresse aussi à nous, qu'on nous guide pour qu'on puisse s'en sortir", souffle-t-il.

Avant de se quitter, il a souhaité lancer un message aux Polynésiens : "Fa’a’ito’ito dans votre vie, malgré les difficultés."

En Polynésie, plusieurs aides sont mises à la disposition des sans domiciles fixes, telles que les repas qui leur sont offerts par le Père Christophe ou l'Ordre de Malte, ainsi que les différents refuges installés dans l'agglomération de Papeete.

Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 28 Juillet 2016 à 20:30 | Lu 61851 fois

Tags : PORTRAIT, SDF






1.Posté par emere cunning le 28/07/2016 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dix ans qu'il erre dans les rues, il n'avait que douze ans quand ce cauchemar a commencé pour lui.
It seems unfair, but it's real for many of our kids now.

2.Posté par Maruata le 28/07/2016 21:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La justice na jamais rien fait pour eux ....au lieu de l''ai aider non il préfère retirer des enfants a leurs famille et les metres dans des foyer alor que nous en es bien auprès de nos familles mais eux les sans abris c eux kil fo aider pas NS

3.Posté par Le Vieux le 28/07/2016 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le principal est que l'on ne touche pas aux sur-rémunérations des fonctionnaires. Pas de donner le RSA aux milliers de personnes dans le besoin, non Mr Juppé rassurez-nous et dites-nous que vous ne toucherez pas a la Sur-rémunération des fonctionnaires. Les SDF en Polynésie je cite "il y a plusieurs aides, des repas offerts par le père Christophe et l'ordre de Malte" L’état le territoire ? De l'état ... rien, ils ne sont pas vraiment Français ni réfugies politiques ils n'ont le droit a rien. Si pardon ils ont le droit de vote. Vous les avez convaincu merci Mr Juppé d'être venu nous voir et de nous avoir rassurés. Les proscris de la république voila ce que nous sommes. Pourquoi rester Français? Pour la sur-rémunération de nos fonctionnaires et c'est tout.

4.Posté par Jules le 28/07/2016 22:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Encore faut-il qu'il trouve la motivation pour le faire"

Ben, s'il a vraiment envie de s'en sortir... Y'a plus qu'à ! L'article laisse entendre qu'il peut suivre des formations pourvu qu'il trouve la motivation de le faire...

5.Posté par Tani le 29/07/2016 00:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C''est malheureux de voir ça....

6.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 29/07/2016 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Mendier quelques petites pièces pour se payer à manger, c'est le quotidien de ce jeune homme de 22 ans" + "En Polynésie, plusieurs aides sont mises à la disposition des sans domiciles fixes, telles que les repas qui leur sont offerts par le Père Christophe ou l'Ordre de Malte, ainsi que les différents refuges installés dans l'agglomération de Papeete." = euh... faut croire que ces "aides" sont du vent ! Pour preuve : David galère chaque jour hahaahahaa

Bon la morale est sauve dans ce cas : à la décharge (sic) des aidants patentés (mais centimeadditonnelisés), c'est vrai qu'il devrait de toute façon encore attendre trois ans pour avoir DROIT au RSA vu son âge hohohohohohohoho
rollstahiti@gmail.com

7.Posté par simone grand le 29/07/2016 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il avait donc 12 ans quand il s'est trouvé sans toit, sans famille, sans scolarisation (obligatoire pourtant jusqu'à 14 ans)...

8.Posté par gaston le 29/07/2016 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au lieu de financer les centrales syndicales ,Voila a quoi pourrait servir cette argent remettre des gens sur les rails

9.Posté par Hereiti M. le 29/07/2016 11:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'st touchant son histoire, rien à dire .. 😔

10.Posté par boran le 29/07/2016 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un message aux elus qui usent les fauteuilsde l'assemblee a commencer par frich , mon fils depuis 8 ans cheche du travail pour vivre sa vie des petits boulots sans contrat par contre ceux de l'assemblee se gorgent de caviar et champagne en foulant des tapis rouge et fier d'eux.en voyageant sans cesse paye par nous.en recevant ce repris de justice jupet.avec des grands airs , honte a vous .

11.Posté par lebororo le 29/07/2016 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si propre et honnête, il va trouver un meilleur futur ♥

12.Posté par Auriol vincent le 29/07/2016 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est triste… et c'est chez nous !


13.Posté par Le Vieux le 29/07/2016 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est triste, c'est de voir au même endroit deux injustices. L'absence totale d'allocations chômage, de revenu minimum de survie d'un côté et de l'autre la sur-rémunération injustifiée des fonctionnaires. C'est une honte qu'il faut dénoncer. Plutôt que d'inscrire le pays sur une liste bidon, si vous aimiez réellement le peuple de Polynésie Mr Témaru vous auriez fait quelque chose pour ses deux injustices.

14.Posté par patis le 29/07/2016 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si propre et honnête(?) C'st touchant son histoire, rien à dire. si y'a à dire. Les journalistes cherchent toujours à écrire des histoires, en les gonflant, et sans toujours vérifier."Plus de 10 ans dans la rue" ça commence mal, moins de 9 ans. Accident de scooter des 2 parents morts! Vous en souvenez vous? Preuve de cette histoire?(émouvante) de 8 à 13 ans chez sa Grand-mère et Tatie. Le gamin n'était pas abandonné. Scolarité jusqu'à 16ans! Pas de papiers!? Pourquoi il est Syrien? Donc depuis 9 ans il fait la manche, ça fait pitié péia! Depuis il en a l'habitude, c'est son métier. Il parle d'aide:" Prends le ferry, retournes à Moorea voir ta famille, quelqu'un t'accueillera avec joie! L'enfant est de retour! Commences par ça!!!"

15.Posté par Téva . le 29/07/2016 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi aussi je cherche du travail depuis que je suis sorti de l'école. Si j'avais pas mes parents, je serai dans la rue comme lui et j'ai 25 ans.

16.Posté par lebororo le 29/07/2016 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut stopper la cigarette aussi...

17.Posté par Tam le 30/07/2016 00:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fo obligé les entreprises à embauché les sans diplômes justifiable par leur situation dégradante o lieu d en profité trop sur les subventions du pays ! A médité chers politiciens ! Pensez 1 pe+ aux autres ki veulent s en sortir non pas CAE mais au

18.Posté par Via le 30/07/2016 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On va déjà commencer par arrêter la cigarette et à aller faire une carte d'identité ! Ensuite, essayer de retrouver contacte avec les membres de la famille et pour terminer commencer par demander de l'aide au sefi et les différentes aides mise à dispositions. Mais sinon je suis de tout coeur avec toi jeune homme !! Gros fa'a'ito'ito et si ton histoire je serais prête à t'aider.

19.Posté par Raitea le 31/07/2016 12:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n''est pas un cas isolés, c''était déjà d''actualité il y a 15 ans , que fais la France ? Que fais M. Hollande ? Que fais notre gouvernement ?

20.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 01/08/2016 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à raitea (post 19) : ben y'a bon l'ô-taux-no-mie statutaires à défaut d'être salutaire hohohohoh rollstahiti@gmail.com

21.Posté par RAVA'I ROA le 01/08/2016 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel échec !
Les raisons pr lesquelles il a quitté sa famille y a 9 ans ont été déterminant ds son choix de vie, et pr les mêmes raisons, il ne retournera pas auprès des siens.
Prtant notre système sociale est très généreux comparé à nos voisins anglo-saxons. Très peu de nos jeunes semblent n y avoir pas accès. Mal informés, procédures administratives lourdes, chômage? Certainement!
Peut être redéfinir l attribution des allocations, réinvestir davantage ds les formations, BTP, artisanale, secteur primaire activités sportives? Notre jeunesse est notre avenir…Redonnons leurs un sens à leur vie.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance