Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Israël secoué par le viol présumé d'une adolescente par 30 hommes



Jérusalem, Non défini | AFP | vendredi 21/08/2020 - Une vague d'indignation secoue vendredi Israël après le viol présumé d'une adolescente de 16 ans par un groupe d'une trentaine d'hommes dans un hôtel de la ville balnéaire d'Eilat, une affaire qui a fait réagir jusqu'au sommet de l'Etat.

L'adolescente avait déposé plainte la semaine dernière pour un viol collectif présumé par 30 hommes, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld. "Deux suspects ont été arrêtés en lien avec un incident sous enquête et impliquant une adolescente de 16 ans dans une ville du sud du pays", a-t-il ajouté. 

L'histoire était passée sous le radar jusqu'à ce que la presse locale rapporte jeudi que les hommes faisaient la file devant la chambre d'hôtel de la jeune fille en état d'ébriété, attendant leur tour pour la violer. 

Dès jeudi soir, des manifestations spontanées ont eu lieu dans différentes villes comme Tel-Aviv et Jérusalem, en soutien à la jeune fille et pour condamner les violences sexuelles infligées aux femmes. Et vendredi, un rassemblement s'est tenu dans la ville de Hadera (nord) d'où est originaire un des suspects, en présence du maire de la ville. 

"Ce qui s'est passé est très mal perçu par les habitants de la ville", à déclaré Zvi Gendelman, "On ne veut pas vivre dans une telle société", a t-il souligné.  

- "Crime contre l'humanité" -
Selon Shani Moran, l'avocate de la plaignante, "celle-ci ne va pas bien du tout" et se trouve dans une situation "très difficile".

"Il ne fait aucun doute que les personnes impliquées savaient qu'elle était mineure et qu'il n'y avait pas de consentement", a-t-elle déclaré à la radio publique Kan, ajoutant "attendre de la police qu'elle fasse toute la lumière sur cette affaire" et notamment sur le fait que l'événement aurait été filmé.

Dans la classe politique israélienne, des condamnations se sont multipliées depuis jeudi. "C'est choquant, il n'y a pas d'autre mot! Ce n'est pas seulement un crime contre une jeune fille, c'est un crime contre l'humanité elle-même qui mérite toute notre condamnation", a commenté le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, qui a appelé à ce que "les responsables soient traduits en justice".

Le président israélien, Reuven Rivlin, a écrit sur les réseaux sociaux une lettre à la "jeunesse" pour dénoncer "les horreurs rapportées du viol collectif à Eilat".

"Les agressions sexuelles, le viol, l'exploitation sexuelle, les violences sexuelles sont des taches indélébiles (...) qui nous détruisent comme société et nous rendent misérables", a écrit le président.

"Tous les jours, il y a 260 femmes qui sont violées en Israël" selon les données officielles, s'insurge Ilana Weizman, 36 ans, qui a fondé le groupe féministe 'HaStickeriot' inspiré des colleuses françaises qui luttent contre 'la culture du viol'.

Selon ces mêmes données, "une femme sur cinq est violée en Israël au cours de sa vie", dit-elle à l'AFP.

Depuis environ deux mois, le groupe colle des slogans féministes sur les murs de plusieurs villes israéliennes comme "lo ze lo" (non c'est non) ou encore 'at lo levad' (tu n'es pas seule).

"Il faut arrêter de dire qu'il faut protéger nos filles, il faut éduquer nos garçons à la question du consentement et ce dès le plus jeune âge", souligne-t-elle, ajoutant qu'il faut que l'Etat alloue davantage de budget pour lutter contre la violence faite aux femmes et ne se contente "d'utiliser de grands mots". 

le Vendredi 21 Août 2020 à 04:24 | Lu 980 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus