Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Invasion de moucherons à Rurutu



Depuis quelques mois, Rurutu est envahie par des sciaridés, des nuages. entiers de ces moucherons s'invitent dans les maisons le soir.
Depuis quelques mois, Rurutu est envahie par des sciaridés, des nuages. entiers de ces moucherons s'invitent dans les maisons le soir.
Rurutu, le 7 mai 2021 – Des moucherons ont élu domicile à Rurutu depuis quelques mois. Ces insectes envahissants, surtout la nuit, s'invitent dans les moindres recoins des foyers de l'île. Il semblerait que ce soit une nouvelle introduction puisque la présence de ces sciaridés n'avait jamais été observée auparavant à Rurutu.

Depuis plusieurs mois maintenant, l’île de Rurutu subit une désagréable nuisance avec une invasion de moucherons. À la tombée de la nuit, des nuages entiers d'insectes sortent de leurs cachettes et se rassemblent en force autour des lumières, en particulier les néons de couleur blanche. Ces petits moucherons, scientifiquement identifiés comme des sciaridés ou mouches des terreaux, par la direction de l'Agriculture (DAG) semblent être issus d'une nouvelle introduction sur l’île, car le phénomène n’avait pas de précédent, d'autant plus qu'ils ne se retrouvent pas sur l’île voisine, Tubuai.

Certaines nuits, surtout de pleine ou nouvelle lune, la densité de moucherons est époustouflante, même étouffante, cars ils parviennent à entrer dans le nez et la bouche et s'invitent même à table dans les assiettes et les verres. Tout le monde est concerné et les moucherons sont de toutes les conversations. Certains choisissent de fermer leur maison, d'autres évitent de prendre des repas à l’extérieur le soir, et choisissent même de manger dans le noir, pour éviter d’avaler ces bébêtes. Chacun se demande d’où ont pu arriver ces petites pestes, et surtout quand repartiront-elles ?

Un phénomène déjà constaté à Tahiti et Raiatea

Parmi les habitants qui s'interrogent certains pensent que les insectes seraient arrivés par bateau de Tahiti dans des sacs de terre ou d’agrégats. Selon l’entomologiste de la DAG Julie Grandgirard, ce genre de phénomène  a déjà été constaté à Tahiti il y a quelques années, ainsi qu’à Raiatea "Après quelques semaines ou mois, ça s’est calmé tout seul, avec le temps un équilibre s'installe."

A Rurutu, le retour de cet équilibre est très attendu. Ce que confirme Djelma, personnel de nettoyage de la banque, qui reste souriante malgré les moucherons mais admet que leur présence rend le travail beaucoup plus laborieux. Les moucherons sont attirés par les lumières qui restent allumées toute la nuit dans le hall de la banque. Le matin venu, les petits cadavres tapissent le sol, les murs et même parfois le plafond. “On se demande comment faire, dit Djelma, je suis obligée de balayer partout chaque matin, de nettoyer les murs et le plafond, j’apporte même parfois mon propre balai niau, c’est le meilleur pour les endroits inaccessibles. Ces moucherons passent partout, entre les grillages des fenêtres, ça fait vraiment beaucoup de travail.”

​Qu’est une mouche des terreaux ?

C'est est un petit insecte de couleur gris à noir, de 3 à 5 mm de longueur, avec des longues pattes et antennes, un type de mouche de la famille des sciaridés. Ils se retrouvent surtout dans des endroits humides. Les femelles, qui peuvent pondre jusqu'à 200 œufs, apprécient les sols mouillés. Les larves, qui ressemblent à des minuscules vers transparents, se nourrissent d’algues, champignons et les racines de plantes dans la couche supérieure du sol.

Pour éviter des infestations, il est conseillé de vider l’eau stagnante dans le jardin, de minimiser la présence de terreaux et déchets verts, mais dans un climat tropical… plus facile à dire qu'à faire.
La DAG conseille un traitement utilisant la bactérie Bacillus thuringiensis var. israelensis, qui produit un genre de pesticide biologique. Des bougies à l’huile essentielle de citronnelle, lavande, géranium ou vanille peuvent aussi être utiles pour les éloigner temporairement. Elles disparaissent toutes seules quand la terre est sèche, ce qui pourra être facilité par l’application d’une couche de sable sec en dessus du sol. Plus d'informations sur la fiche technique de la DAG :  https://www.service-public.pf/dag/wp-content/uploads/sites/28/fiche-technique/mouche-terreaux_dagRIV_ft-A5-vfr-181115.pdf

Rédigé par Elin Claridge le Samedi 8 Mai 2021 à 14:55 | Lu 2107 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers