Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Interdiction de voyager aux USA: "une catastrophe" pour les voyagistes français



Paris, France | AFP | jeudi 11/03/2020 - L'interdiction aux Européens d'entrer aux Etats-Unis pendant un mois en raison de l'épidémie de coronavirus constitue "une catastrophe" pour les voyagistes français, selon lesquels 100.000 personnes pourraient être concernées, tandis que les hôteliers s'inquiètent d'un arrêt brutal des arrivées d'Américains dans l'Hexagone.

"C'est la pire des nouvelles pour les compagnies aériennes, et c'est la pire des dispositions pour nous", a déclaré jeudi à l'AFP René-Marc Chikli, président du Seto, la fédération des tour-opérateurs qui regroupe l'essentiel de la profession.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président américain Donald Trump a annoncé que "pour empêcher de nouveaux cas de pénétrer" aux Etats-Unis, il "suspendait tous les voyages en provenance d'Europe vers les Etats-Unis pour les 30 prochains jours".
"C'est la catastrophe, on se demande ce qu'il nous reste à vendre comme destinations. Au total, entre les voyages à forfait (hébergement+vols) et les prestations sèches (vols principalement), on estime qu'il y a 100.000 clients concernés au niveau des tour-opérateurs français sur mars et avril", a détaillé M. Chikli.
Contacté par l'AFP, Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage, qui représente les agences de voyage de l'Hexagone, a pour sa part estimé que "entre 300.000 et 400.000 Français doivent voyager aux Etats-Unis dans les trois prochains mois pour les loisirs ou le travail".
"C'est dramatique et catastrophique pour l'industrie du voyage d'affaires comme de loisirs. Et on s'imagine que le virus va s'arrêter aux frontières!", a-t-il déploré.
Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, a indiqué à l'AFP que le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne recevrait vendredi matin les responsables du secteur après les annonces de Donald Trump.
"Notre seul objectif va être maintenant de maintenir en vie les entreprises: les plus fragiles n'ont que quelques semaines de trésorerie devant elles, les plus solides peut-être six mois", a souligné René-Marc Chikli.
"Les Etats-Unis sont un marché énorme pour nous, qui était en croissance à deux chiffres. Si ça ne dure qu'un mois, on peut encore sauver la saison d'été. Il y avait déjà une vingtaine de pays qui refusaient les Européens", rappelle-t-il.
Dans la foulée des annonces de Donald Trump, le département d'Etat a également exhorté les Américains à éviter tout voyage à l'étranger.
Ces derniers représentent le premier contingent de touristes étrangers pour Paris et la région Ile-de-France, avec 2,6 millions d'arrivées hôtelières l'an dernier.
"En 2019, il y avait 5 millions d'Américains qui sont venus sur le sol français, et jusque-là ils maintenaient leurs déplacements. L'impact va se multiplier très rapidement, dans les heures et les jours à venir, beaucoup de pays vont prendre ces dispositions-là", a réagi auprès de l'AFP Roland Héguy, président de l'Umih, principale organisation de l'hôtellerie-restauration.
"On est dans un tunnel et on ne voit aucune lumière au bout: jusqu'à quand cela va-t-il durer? Comment l'activité pourra-t-elle repartir? On n'en sait rien", a-t-il déploré.
Selon l'Umih, 95% des hôtels, cafés et restaurants sont affectés par une chute de fréquentation due à l'épidémie de coronavirus, avec une baisse de chiffre d'affaires de 40% en moyenne, et même 80% dans les zones confinées.

le Jeudi 12 Mars 2020 à 01:02 | Lu 1905 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus