Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Intempéries : les 36 millions de Fcfp du Fonds d’extrême urgence consommés



PAPEETE, le 15 février 2017. Le haut-commissaire a annoncé ce mercredi que "les 36 millions de Fcfp du Fonds d’extrême urgence, décidés par l’Etat ont été entièrement consommés pour venir en aide aux sinistrés par les intempéries".

Après les fortes pluies qui avaient touché la Polynésie les 21 et 22 janvier, l’Etat avait débloqué un Fonds de secours d’extrême urgence pour apporter une aide immédiate d’un montant de 24 millions de Fcfp portée ensuite à 36 millions de Fcfp. "Ces crédits, ont été totalement utilisés, ils ont permis d’apporter, en liaison étroite et complémentaire avec les initiatives prises par le gouvernement du Pays, une réponse rapide pour subvenir aux besoins de première nécessité des populations sinistrées", indique le haut-commissaire dans un communiqué.

Les financements ont été répartis de la manière suivante :
- Traitement des conséquences immédiates et urgentes : 61,56%
- Hébergement en urgence et temporaire des sinistrés : 17,98%
- Protection des bâtiments endommagés : 7,25%
-Besoins de première nécessité des sinistrés : 13,21%

Les aides ont été réparties auprès des communes qui ont été touchées ainsi qu’auprès des associations qui ont aidé les sinistrés à sécuriser leurs habitations et qui les ont accueillis dans les différents centres d’hébergement en finançant notamment l’achat de matelas, de matériels pour cuisiner, de produits alimentaires et hygiéniques etc.

Le haut-commissaire rappelle aussi que "dès le 3 février 2017, sans attendre la procédure d’évaluation des dégâts, la ministre des Outre-mer a procédé à l’activation du Fonds de secours en procédure normale, soit un gain de temps de quatre mois par rapport à la procédure ordinaire". Les services du haut-commissariat "travaillent actuellement, en lien étroit, avec ceux du Pays et des communes, pour recenser, dans les meilleurs délais, les entreprises artisanales et familiales et les collectivités ayant subi des sinistres et pour les aider à constituer les dossiers qui seront présentés afin d’obtenir les financements nécessaires pour rétablir le fonctionnement normal des équipements publics essentiels à la vie collective (ponts, routes, enrochements des rivières, réseau d’alimentation en eau potable…)".

le Mercredi 15 Février 2017 à 13:06 | Lu 1410 fois







1.Posté par circonspect le 16/02/2017 06:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame la ministre de l'Outre Mer devrait aborder rapidement le sujet très important lors de sa visite, sur la non existence du régime CAT NAT qui couvre les catastrophes naturelles en Polynésie ? ! ...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 19:17 Angélo Frébault exclu du Tahoera'a Huiraatira

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:30 Un cas de tuberculose au lycée Gauguin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués