Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Inondations en Papouasie occidentale : plus d’une cinquantaine de morts


JAYAPURA, mercredi 6 octobre 2010 (Flash d'Océanie) – Les autorités de la province indonésienne de Papouasie occidentale (partie Ouest de l’île de Nouvelle-Guinée) tentaient toujours mercredi d’organiser tant bien que mal des secours afin de venir en aide aux populations durement touchées par les énormes inondations qui ont touché cette région depuis dimanche, faisant jusqu’ici au moins cinquante six morts, selon les derniers bilans connus.


Inondations en Papouasie occidentale : plus d’une cinquantaine de morts
Selon les autorités, par ailleurs, vingt quatre autre personnes sont toujours portées disparues, présumées emportées par les crues de rivières riveraines des villages frappés, dans cette région de Teluk (district de Wondama, à l’est de la province), particulièrement isolée et difficile d’accès.
Les inondations sont la conséquence directe des pluies torrentielles qui se sont abattues ces derniers jours dans cette partie de l’île.
Ces efforts sont rendus particulièrement difficiles par le fait que la plupart des routes permettant d’accéder à cette partie de l’île demeurent impraticables, à la suite d’énormes glissements de terrain ou de chutes de débris divers en travers des routes et pistes.
Les télécommunications sont aussi largement aléatoires.
Le gouvernement central indonésien a annoncé le déploiement, depuis Djakarta, d’une équipe d’urgence d’une douzaine de personnes, à bord d’un navire d’une capacité totale de cent cinquante places.
Entre-temps, sur l’autre partie de l’île, côté oriental, dans l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les autorités sanitaires sont à nouveau sur le qui-vive en raison de la réapparition de nouveaux cas de choléra, maladie qui avait déjà sévi l’an dernier dans les provinces du Sépik oriental et de Madang.
Une quarantaine de personnes avait succombé.

Rédigé par PaD le Mardi 5 Octobre 2010 à 21:17 | Lu 539 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués