Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Incendie de Brisbane : la diaspora polynésienne en état de choc



Une communauté en état de choc
Une communauté en état de choc
BRISBANE, jeudi 25 août 2011 (Flash d’Océanie) – La diaspora polynésienne et en particulier les communautés tongienne et samoane résidant en Australie étaient en état de choc au lendemain de l’incendie qui a coûté la vie dans la nuit de mardi à mercredi à onze personnes membres de trois familles vivant sous le même toit dans la petite localité de Logan City (banlieue Sud de Brisbane, État du Queensland, côte Nord-est de l’Australie).
Durant toute la journée de mercredi, puis dans la nuit de mercredi à jeudi, des centaines de personnes issues de cette communauté, mais aussi des communautés océaniennes représentées en Australie, se sont relayées en mode prières, veillée et recueillement pour entonner des chants religieux œcuméniques et partager la douleur des familles éprouvées par ce que les autorités locales ont qualifié de pire incendie de ces dix dernières années.
Un service religieux à la mémoire des victimes est prévu pour avoir lieu jeudi soir à 19h00 locales (GMT+10) dans une salle de sport de Logan.
Plusieurs milliers de personnes y sont attendues, y compris Mme Anna Bligh, Première ministre du gouvernement du Queensland, et la mairesse de Logan City, Pam Parker, ont annoncé les organisateurs.
En Nouvelle-Zélande, les communautés océaniennes, représentées en grand nombre, en particulier à Auckland et dans sa grande banlieue, prévoient aussi de tenir une cérémonie religieuse en souvenir des victimes.
Les victimes, parmi lesquelles figurent une bonne moitié d’enfants dont le plus jeune n’était âgé que de trois ans, appartenaient à trois familles dont certains membres étaient récemment arrivés en Australie.
L’incendie, dont l’origine n’a toujours pas été clairement déterminée, se serait produit peu après minuit mardi soir (GMT+10) dans cette maison de deux étages située dans un quartier résidentiel.
Après plusieurs explosions de bouteilles de gaz à l’intérieur, le feu aurait rapidement détruit l’appartement où se trouvaient treize personnes au moment du drame.
Deux hommes ont réussi à s’en extraire et sont depuis soignés pour des brûlures à des degrés divers.
Plusieurs véhicules garés près de ce bloc ont aussi été détruits par le feu et les déflagrations.
La police du Queensland, pour sa part, poursuivait les travaux de recherches et de récupération d’un nombre toujours estimé à onze corps (ceux de trois femmes et huit enfants) parmi les décombres calcinés, avant de pouvoir entamer un difficile travail d’identification.
Jeudi matin, quatre corps calcinés avaient pu être récupérés dans les décombres.
Anna Bligh, chef du gouvernement de cet État, s’est rendue sur les lieux mercredi matin pour se rendre compte de la situation et transmettre ses condoléances aux familles et proches des victimes.
Les opérations de récupération des corps se poursuivaient mercredi en fin de journée.
Parmi les autres victimes figurent des enfants de 7, 9, 13, 16, 17 et 18 ans.

pad

Les restes de la maison calcinée
Les restes de la maison calcinée

Rédigé par PAD le Mercredi 24 Août 2011 à 15:39 | Lu 785 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués