Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il vole dans une grande surface pour se venger des vigiles



PAPEETE, le 20 septembre 2018 - L’homme était poursuivi pour avoir volé une carte mémoire dans une grande surface le 1er avril dernier. Lors de sa comparution ce jeudi, il a expliqué son geste en indiquant qu’il en voulait aux vigiles dudit magasin qui ne l’avait pas aidé à retrouver son vélo, volé trois mois plutôt sur le parking du magasin. Le prévenu, qui bénéficie de la Cotorep, a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

Le prévenu présenté ce jeudi en audience de juge unique n’a pas attendu que le président du tribunal l’interroge pour commencer à défendre son cas. S’il a volé une carte mémoire dans une grande surface le 1er avril dernier, cela est dû à une bonne raison tel qu’il l’explique au magistrat : « les vigiles de ce magasin sont incompétents. On m’avait volé mon vélo sur le parking devant la caméra et ils n’ont rien fait ! »

Le jour des faits, l’homme revient dans le magasin pour s’acheter un casse-croûte. Il repense soudainement au vol de son vélo et se dit qu’il va sa venger. Le prévenu, dont le casier comporte huit condamnations, s’empare alors d’une carte mémoire. « Vous n’avez pas volé les œuvres complètes de Zola mais plutôt un objet facile à revendre », fait remarquer le juge unique. « Ah non, non, c’est pour écouter de la musique ! » affirme le mis en cause. Qu’en est-il des 2 sticks de paka qu’il possédait ce jour-là ? - et qui lui valent d’être également poursuivi pour détention de stupéfiants. « Je n’en avais pas deux mais trois ! J’en ai fumé un avant le vol. Je suis fumeur et je me fournis à Taravao puisque j’y habite. »


« Troubles psychologiques »

Sans commentaire, le procureur de la République requiert 3 mois de prison avec sursis.

Le conseil du prévenu en appelle ensuite à la clémence du tribunal puisque son client, qui n’a plus commis aucune infraction depuis 2004, souffre de « troubles psychologiques. »

L’homme est finalement condamné à la peine requise par le représentant du ministère public : 3 mois de prison avec sursis.


Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 20 Septembre 2018 à 11:47 | Lu 2951 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués