Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Hawaï, terre d'inspiration pour Barack Obama



Honolulu, Etats-Unis | AFP | jeudi 29/12/2016 - Hawaï ne fut pas pour Barack Obama une terre de combats politiques --Chicago joua ce rôle-- mais son enfance sur place a, pour partie, façonné son rapport au monde. Et apporté une forme de distance, de recul.

Seul président américain né sur cet archipel volcanique au beau milieu du Pacifique, à 4.000 km de la Californie et près de 8.000 km de Washington, il revendique cet héritage.

"J'ai le sentiment que cela m'a fortifié. Il y a là-bas une forme de décontraction. J'ai toujours un peu de Hawaï dans un coin de la tête", expliquait-il récemment, interrogé sur son calme à toute épreuve.

A l'heure du départ de la Maison Blanche, le "50e Etat" est convaincu que le futur ex-président, qui y a vécu le plus clair de sa jeunesse (avec une parenthèse indonésienne de quatre ans) et y passe ses vacances de fin d'année, viendra plus souvent.

Et qu'il continuera à y jouer au golf avec ses amis de lycée, manger en famille à Zippy's, chaîne locale de restauration, ou partager un "shave ice" avec ses filles.

- 'Aloha' et 'Mana' -
La fierté est réelle dans ce Etat multiculturel, qui vote démocrate depuis des décennies (le sénat local n'a désormais plus aucun représentant républicain). Mais elle est aussi notoirement discrète, peu démonstrative.

"Les Hawaïens aiment Obama, il comprend ce qu'est l'aloha (une salutation, mais aussi un mot qui désigne une forme de bienveillance), le mana (l'énergie, la dynamique qui porte chaque individu)", explique à l'AFP J. Kalani English, élu du Sénat local. "Mais nous laissons de l'espace aux gens".

A Honolulu, ville où ses parents se sont rencontrés à l'université, et où il a vécu avec ses grand-parents, Stanley et Madelyn Dunham, pas de rues, d'écoles ou de place Barack Obama.

Lorsque les touristes se rendent au mémorial de Pearl Harbor, le guide mentionne rapidement, en passant, un grand bâtiment, l'hôpital Kapiolani, où Barack Hussein Obama est né, le 4 août 1961.

A l'écart de l'agitation du front de mer ultra-touristique de Waikiki, le Baskin-Robbins de South King Street, où il a décroché son premier petit boulot, est toujours là.

Seule une coupure de journal, scotchée à la hâte près de la caisse, rappelle le passage, au milieu des années 70, d'un adolescent devenu célèbre. De loin en loin, quelques touristes demandent confirmation, raconte Karly, 19 ans, serveuse.

Après la Maison Blanche, sera-t-il plus présent? "Ce serait bien s'il avait une maison ici car il est d'ici...en même temps, il y a le problème des embouteillages", répond-elle amusée, évoquant le principal grief des habitants de l'archipel: la paralysie que le dispositif de sécurité présidentiel provoque dès qu'Obama pose un pied sur l'île.

- 'Tu te jettes dans l'océan' -
En 2014, alors conseiller municipal d'Honolulu, Stanley Chang avait proposé de rebaptiser la célèbre plage de Sandy Beach du nom du président démocrate qui y a passé de longues heures dans sa jeunesse.

Mais la tentative a échoué, pour de multiples raisons, dont la crainte que ce nouveau nom n'attire trop de surfeurs débutants sur cette plage qui est l'une des plus dangereuses de l'archipel.

"C'était peut-être un peu tôt. Mais dans les années à venir, nombre de choses devraient porter son nom à Hawaï", explique l'élu, qui vient de faire, à 34 ans, son entrée au Sénat de l'Etat.

Depuis huit ans, les Obama, qui possèdent une maison dans le quartier de Hyde Park à Chicago, louent pour les vacances une villa en bord de mer à Kailua, dans le nord-est de l'île d'Oahu.

Des rumeurs récurrentes leur prêtent des velléités d'achat. D'intenses spéculations portent sur une vaste propriété en bord de mer, où fut filmée "Magnum", série culte des années 80.

Aucune piste n'a été confirmée à ce jour. Seule certitude, l'attachement de 44e président américain à son Etat natal est intact.

S'il avait une journée tranquille, dans l'anonymat le plus complet, que ferait Barack Obama? Dans un entretien accordé à Vanity Fair en 2012, il n'avait pas hésité une seconde: surfer sur une plage proche de Honolulu.

"Tu te gares. Si les vagues sont bonnes, tu t'assois. Tu observes tranquillement pendant un moment. Tu mets tes clés de voiture dans ta serviette et tu te jettes dans l'océan".

"Et tu passes plus d'une heure dans l'eau. Dans un bon jour, tu auras six ou sept bonnes vagues. Tu retournes à ta voiture. Tu prends un soda ou un jus de fruit. Tu t'assois. Et tu regardes le soleil se coucher...".

jca/are

Rédigé par () le Jeudi 29 Décembre 2016 à 05:41 | Lu 662 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués