Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Guyane: un député réclame un scanner à l'aéroport pour lutter contre le trafic de drogue



Paris, France | AFP | lundi 18/03/2019 - Le député de Guyane Gabriel Serville (GDR) demande, dans une lettre au Premier ministre Edouard Philippe qui doit se rendre en fin de semaine en Guyane, l'installation d'un scanner corporel à l'aéroport de Cayenne pour lutter contre le trafic de drogue. 

La Guyane, proche des pays producteurs de cocaïne, est en proie à un fort trafic de drogue vers la métropole. Les trafiquants procèdent en utilisant des "mules", des personnes qui transportent la drogue dans leur valise, ou le plus souvent en ingérant des "ovules" de cocaïne. 
"C'est une véritable guerre contre le trafic de drogue qu'il nous faut collectivement déclarer si l'on souhaite enrayer la chute de la Guyane dans la délinquance et l'instabilité sociale", écrit le député dans une lettre dont l'AFP a eu connaissance lundi.
"Le premier acte pourrait être d'équiper l'aéroport Felix Eboué (de Cayenne, ndlr) d'un scanner corporel", outil qui, selon lui, "a fait ses preuves chez nos voisins mais également dans de nombreux pays tels que les Etats-Unis et le Royaume Uni".
"Avec 1.349 interpellations de passeurs en Guyane ou en provenance de Guyane en 2018, soit une augmentation de 122% par rapport à l'année précédente, nous faisons désormais face à un véritable phénomène de société qui gangrène la jeunesse", explique-t-il.
Selon lui, le fait "que l'aéroport de Paramaribo (au Suriname voisin, ndlr) , qui faisait face au même phénomène de transit (...), se (soit) équipé d'un scanner corporel" a eu "pour effet immédiat de déporter une partie du trafic vers l'aéroport de Cayenne".
Lors de la visite de la ministre de la Santé Agnès Buzyn en Guyane fin février, le collectif "Trop violans", qui a participé au mouvement social de mars-avril 2017 paralysant le territoire, avait déjà violemment dénoncé l'absence d'un scanner, réclamé de longue date.
Après le mouvement social, c'est finalement un échographe qui avait été installé en septembre 2017 à l'aéroport de Guyane. Mais un an et demi plus tard, l'échographe n’est toujours pas utilisé, faute de personnel médical pouvant l'utiliser.
Edouard Philippe doit se rendre samedi et dimanche en Guyane pour y évoquer "les enjeux du grand débat national" ainsi que "le développement du territoire et des services publics, le service national universel, la sécurité ou encore la lutte contre l'orpaillage illégal".

le Lundi 18 Mars 2019 à 07:19 | Lu 243 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus