Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Groupe Mélanésien Fer de Lance : réunions tous azimuts à Nouméa et à Port-Vila



Groupe Mélanésien Fer de Lance : réunions tous azimuts à Nouméa et à Port-Vila
PORT-VILA, mardi 6 mars 2012 (Flash d’Océanie) – Le Groupe Mélanésien Fer de Lance (GMFL) doit tenir, cette semaine et la suite, une série de réunion touchant des secteurs aussi variés que la mobilité des personnes et le sport, a annoncé le siège de cette organisation subrégionale.
Au siège de Port-Vila, plusieurs réunions sont ainsi prévues cette semaine, parmi lesquelles l’une d’entre elles est censée, en mode sherpa, préparer le prochain sommet des dirigeants de ce groupement d’États (Vanuatu, Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon) et de mouvements (le Front de Libération Nationale Kanak Socialiste, FLNKS, de Nouvelle-Calédonie).
Ce sommet devrait avoir lieu d’ici à la fin mars 2012, à Fidji, tout comme l’an dernier.
Fidji assure actuellement la présidence tournante du GMFL.
Son Premier ministre, le Contre-amiral Franck Bainimarama, devrait faire le déplacement cette semaine dans la capitale vanuatuane, a indiqué le ministère fidjien de l’information.

Toujours à Port-Vila, une autre réunion de deux jours a débuté lundi 5 mars 2012 autour des hématiques liées à une tentative de création d’un marché subrégional de l’emploi, censé permettre une plus grande mobilité des personnes disposant de qualification reconnues.
Un accord en ce sens est en préparation et devrait encore être peaufiné entre officiels des quatre États membres, avant que d’être soumis à l’approbation et à la signature des dirigeants océaniens.
Cet accord, s’il est adopté et entre en vigueur, viendrait prolonger un premier accord de libre-échange (signé au début des années 1990) portant sur des listes de marchandises approuvées entre États membres.
La notion de biens serait alors étendue à celle de biens et services, incluant aussi le personnel qualifié, sur une base également de liste de compétences approuvées pour une libre circulation des personnes sur un marché du travail mélanésien.


Enfin, en Nouvelle-Calédonie, une autre réunion du GMFL est aussi prévue du 7 au 9 mars 2012, à Nouméa, avec comme thème central la préparation et la concrétisation d’un concept évoqué lors du dernier sommet des dirigeants, à Suva, en mars 2011 : des Jeux Mélanésiens, dont la première édition pourrait avoir lieu dès 2013 en Nouvelle-Calédonie.
Cette date coïnciderait alors avec l’année annoncée pour un sommet des dirigeants océaniens accueilli par le FLNKS.
Dans cette perspective, et dans un premier temps, ce sont les hauts-fonctionnaires des ministères des sports et des comités olympiques nationaux des États concernés qui devraient converger vers Nouméa pour étudier ensemble ce nouveau concept et, plus en avant, ses modalités d’organisation et de financement.
En Nouvelle-Calédonie, le gouvernement local et son ministre notamment chargé des sports et de la francophonie, Jean-Claude Briault, devraient aussi accueillir les délégués mélanésiens, précise le GMFL dans un communiqué.
Outre l’aspect strictement sportif, la volonté politique de réaliser ces Jeux de la Mélanésie s’appuie aussi sur les notions d’échange, de partage identitaire et culturel au sein de cette région aux cultures diverses et fortes.
Les promoteurs de ce concept estiment que les infrastructures qui viennent juste de servir pur accueillir les « Grands » Jeux du Pacifique en Nouvelle-Calédonie, en août-septembre 2011, pourraient aussi servir à accueillir ces Jeux de la Mélanésie.
De visites de ces installations et infrastructures sportives est prévue pour les délégués mélanésiens, précise le secrétariat du GMFL.
La semaine dernière, en mode solidarité mélanésienne, le Président du Congrès e la Nouvelle-Calédonie (par ailleurs membre du FLNKS), Roch Wamytan, s’est rendu successivement à Vanuatu puis à Fidji pour rencontrer respectivement les instances du GMFL (et signer un accord de soutien en matière de francophonie et de bilinguisme) et les autorités fidjiennes.

pad

Rédigé par PAD le Mardi 6 Mars 2012 à 05:23 | Lu 861 fois

Tags : PACIFIQUE




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués