Tahiti Infos

Grappling : Hiro FAREMIRO bat André PUAIRAU en finale


Crédits photos Patricia Rossi / SB
Crédits photos Patricia Rossi / SB
C’est devant une foule assez importante que cette compétition de sport de combat a eu lieu dans la salle de Fautaua à Pirae. Ce sport est en pleine émergence, les clubs se multiplient. L’inscription n’était que de 2 000 xpf.

Les compétiteurs furent 16 au total.

A en croire la multitude de sponsors remeçiés, les enjeux semblent être importants. Une dotation financière de 50 000 xpf était réservée au gagnant. Rappelons que cette discipline est liée à un véritable phénomène de société mondial qu’est le MMA, (Mixed Martial Arts). Au regret de certains, cette discipline est interdite en France.

Le MMA permet pendant un combat l’utilisation de quasiment tous les coups et tourne souvent au bain de sang. Ceci dit, plusieurs études montrent clairement que les sports dangereux ne sont pas ceux que l’on croit. Enormément de blessures se font en jouant aux sports dits « classiques » comme le football.

A cause de cette interdiction les pratiquant se rabattent sur le grappling, le but du combat étant de soumettre l’adversaire par blocage d’une articulation ou par un étranglement et se rapproche du Jiu-Jitsu Brésilien.

Joan Utia organisateur et membre du club Submission Athlétics nous donne ses impressions :

« Oui, plutôt satisfait, il y a eu beaucoup de nouveaux compétiteurs, et beaucoup de champions qui ont relevé le challenge de participer encore une fois à cette compétition. Un peu déçu du manque de motivation de certains clubs pour leur participation, enfin, pour envoyer leurs gars, et beaucoup d’absents, beaucoup de forfaits, ce soir. »

« C’est positif, il y a de nouveaux clubs, des non licenciés qui vont je l’espère s’affilier à la fédération de grappling, pour le moment les clubs leaders restent les mêmes, la Tahitian Top Team, Submission Athlétics et Manu Ura est en train de monter. »

« Maintenant on espère avoir encore plus de clubs, il y en a, mais ils sont assez discrets, peu être pas prêts encore pour se lancer à l’aventure devant un grand public. »

« Nous organisons mon frère et moi, environ deux compétitions par an, une en juillet et une en décembre, la première toutes catégories confondues et la deuxième par catégories de poids. On essaye de faire au mieux pour promouvoir le grappling et faire en sorte que le grappling devienne un sport très connu du public et ainsi que des politiques. »

On a ressenti une véritable fraternité entre les compétiteurs, beaucoup de retenue et de contrôle. Le perdant a félicité le vainqueur avec humour et bienveillance. Les deux compères ont l’habitude de s’entraîner ensemble, ce qui explique également ce comportement.

Hiro FAREMIRO s’est exprimé à chaud après sa victoire :

« La compétition s’est bien passée mais le plus dur c’était le round des demi finales, Taihia s’est bien préparé pour cet open, comme c’est un vice-champion du monde, c’est le meilleur de la Tahitian Top Team, il était en forme, c’était lui que je redoutais. J’ai tout donné à fond. Maururu à la famille et à tous ceux qui m’ont soutenu. »

Article Photos SB






Résultats :

8eme de finale :

1. Maitere Taihia (ttt) bat Tahiarii Gooding (sub moz) KIMURA
2. Tamatea Taataroa (MUCT) bat Manu Taruoura (sub)
3. José Flores (MUCT) bat Dylan Taupoa (taravao)
4. Hiro Faremiro (sub) bat Manuarii Winchin (fare nui)
5. Tamahau MC Comb (sub) bat Stanley (taravao)
6. Tunui Sandford (MUCT) bat Matuanui Phillipe (ttt)
7. Trevor Orth (sub moz) bat Roumia Teinauri (MUCT)
8. André Puairau (sub) bat Anapa Perez (ttt)

Quart de finale

9. Taihia bat tamatea
10. Hiro bat José (guillotine)
11. Tunui bat Tamahau
12. André bat Trevor

Demi finale

13. Hiro bat Taihia
14. André bat Tunui

Finale

15. Hiro bat Andr

Crédits photos Patricia Rossi / SB


Grappling : Hiro FAREMIRO bat André PUAIRAU en finale

Rédigé par SB le Mercredi 1 Août 2012 à 06:06 | Lu 2102 fois