Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Forum des îles du Pacifique ( FIP) : quid de la Polynésie?



Forum des îles du Pacifique ( FIP) : quid de la Polynésie?
SUVA, mercredi 22 février 2012 (Flash d’Océanie) – Le sommet 2012 des dirigeants des États océaniens membres du forum des Îles du Pacifique (FIP) se déroulera du 27 au 31 août 2012, a annoncé mercredi cette organisation régionale basée à Fidji.
Ce 43ème sommet doit se dérouler dans la capitale des iles Cook, Rarotonga.

Il débutera, comme chaque année, par une série de réunions de petits groupes océaniens annexes, comme celle, le lundi 27 août 2012, les plus petits États insulaires (Smaller Islands States, SIS) et leurs dirigeants pour discuter de questions spécifiques à leurs intérêts, particulier, notamment en matière de changements climatiques et de protection de l’environnement.

Le lendemain, ce sera au tour de la quasi-totalité des pays membres du FIP, mais en leur qualité de membres océaniens du groupe ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique), de se réunir pour discuter de question liées au partenariat avec l’Union Européenne, son Fond Européen de Développement (FED) et le processus toujours en cours afin de parvenir à de nouveaux « accords de partenariat économique » (APE) censés remplacer les anciens accords de Lomé (I à IV) puis de Cotonou en matière de régulation des échanges commerciaux avec Bruxelles.

Mardi 28 août 2012, également, se tiendra la cérémonie officielle d’ouverture du sommet à proprement parler.
Le lendemain, jeudi 30 août 2012, se tendra la session plénière du FIP suivie, comme chaque année, de la traditionnelle « retraite » des dirigeants du Forum, généralement à l’extérieur d centre de conférence et dans un site balnéaire où, en mode détendu, les dirigeants discutent néanmoins des grandes lignes de ce qui constituera le communiqué final.
Ce dernier devrait être publié jeudi dans la soirée, dans la foulée du retour des dirigeants de leur « retraite ».

Vendredi 31 août 2012 sera consacré au non moins traditionnel « dialogue post-Forum », une série de pourparlers entre le FIP en tant que bloc et ses principaux partenaires de développement (une petite douzaine officiellement titulaire de ce statut de « partenaires d dialogue post-Forum »), parmi lesquels ont trouve la France, l’Union Européenne, les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, mais aussi la Chine, Taiwan, le Japon, l’Indonésie.
Avant le sommet de Rarotonga, début août, c’est néanmoins à Suva, au siège du FIP, que se tiendront les réunions de hauts-responsables gouvernementaux, en mode sherpa et dont la tâche sera de tracer les grandes lignes des débats au sommet et de dessiner les tendances de grandes décisions qui seront prises à Rarotonga.
Parmi les 16 membres du FIP, Fidji est toujours suspendu de son statut de membre plein, depuis mai 2009, pour case de non retour rapide à la démocratie après le putsch du 5 décembre 2006.

Parmi les trois collectivité françaises du Pacifique (Nouvelle-Calédonie-Polynésie française, Wallis-et-Futuna), la Nouvelle-Calédonie demande notamment au Forum d’augmenter son statut de « membre associé » obtenu, avec la Polynésie française en 2005, pour un statut de membre plein.
Jusqu’ici, le FIP n’a pas jugé le moment opportun.
La Polynésie française et son Président actuel, l’indépendantiste Oscar Temaru, a pour sa part fait campagne lors du dernier sommet du FIP pour une réinscription de ce territoire sur la liste de l’ONU des pays à décoloniser, mais n’avait à l’époque, à Auckland, obtenu officiellement qu’une fin de non-recevoir.


La dernière réunion au sommet du FIP à Rarotonga remonte à 1997.
C’est lors d’un précédent sommet (le 16ème) du FIP tenu dans la capitale polynésienne, en 1985, que fut par ailleurs signé le 6 août le « Traité de Rarotonga » relatif à la création d’une zone dénucléarisée du Pacifique Sud.
Ce traité est entré en vigueur le 11 décembre 1986 après avoir été ratifié par huit pays du Forum.
Murray McCully, ministre néo-zélandais des affaires étrangères, vient d’achever un déplacement aux îles Cook, où il se trouvait en fin de semaine dernière pour y rencontrer le chef du gouvernement et plusieurs membres de son cabinet.
Principal sujet : la préparation du prochain sommet des dirigeants du des Îles du Pacifique (FIP), dont la Présidence tournante est toujours assurée par la Nouvelle-Zélande, hôte du dernier sommet d’Auckland, début septembre 2011.
La Nouvelle-Zélande et les îles Cook ont une relation particulière et ancienne », a rappelé M. McCully, qui profitera aussi de son déplacement pour inspecter certains projets financés par l’aide internationale néo-zélandaise au développement.

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 22 Février 2012 à 05:04 | Lu 1515 fois







1.Posté par Henri THEUREAU le 22/02/2012 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les membres du Forum étant, pour bonne moitié, des archipels polynésiens, votre titre prête à confusion. Il aurait été plus clair de poser la question : FIP, QUID DE LA POLYNESIE FRANCAISE ? Confusion ancienne, et savamment entretenue par paresse, elle est entrée dans la langue (française, ici) et perdure. Mais non, les Tahitiens, Marquisiens, Paumotu, ne sont pas les seuls Polynésiens au monde, comme on a tenté de le leur faire croire. Hawaï, la Nlle-Zélande, Rapa Nui, Tonga, Rarotonga, Rotuma, etc. c'est aussi la Polynésie ! Qu'on se le dise !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués