Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Fonds paritaire de formation : changement de direction, et d'orientation



Fonds paritaire de formation : changement de direction, et d'orientation
La directrice du Fonds paritaire de gestion de la formation professionnelle continue des salariés Te pu no te ite, Maryline Pang, a été licenciée par le conseil d’administration il y a trois semaines, a-t-on appris mardi auprès des membres du conseil d’administration. Elle a été remplacée par Marie-Odile Turgot, qui a été nommée directrice par interim. Le vice-président du Fonds, Christophe Plée, a expliqué à Tahiti Infos que celle-ci serait chargée de « mettre en place de nouvelles procédures tout en restant dans un budget serré ».

Une page se tourne donc pour le jeune Fonds de formation professionnelle, créé en 2009, et financé par le prélèvement obligatoire d’une cotisation de 0,5% de la masse salariale des entreprises du Fenua. « On est partis de loin. Lorsqu’on a démarré, tout était à mettre en place » rappelle Christophe Plée, qui refuse d’accabler Marylin Pang. « On s’en est séparés » accepte-t-il juste de répondre, tout en reconnaissant certaines « péripéties de fonctionnement », excusables selon lui puisque le fonds est un « outil unique et novateur ».

Les critiques du Syndicat des Organismes de Formation et des Formateurs Individuels, le SOFFI, détaillées sur le site internet de ce dernier, sont donc largement balayées d’un revers de la main par Te pu no te ite. « Ces critiques viennent d’organismes de formation vexés de ne pas avoir été retenus » nous ont répondu certains administrateurs. Critiquée pour son opacité dans la gestion des fonds, et accusée de favoritisme par plusieurs formateurs, l’ancienne directrice du fonds n'a-t-elle pas privilégié certains organismes au détriment d’autres ? « Elle avait ses têtes, comme tout le monde, mais elle ne s’est pas rendue coupable de malversation » a longuement insisté une source proche du dossier. Qui affirme toutefois que Maryline Pang s’est « affranchie d’un certain nombre de règles de gestion ». Cependant « aucune plainte n’a été déposée contre elle », nous affirme cette même personne qui souhaite rester anonyme.

Une plainte avait en revanche bien été déposée en janvier 2011, mais par un organisme de formation, Archipel formation, qui reprochait à Te pu no te ite de « s’arroger des prérogatives que les textes qui délimitent son champ d’action et d’intervention ne lui confèrent pas». En clair, d’écarter certains organismes jugés trop chers ou pas assez compétents. Condamné en première instance, Te Pu no te ite a fait appel de cette décision de justice, et pense gagner en appel. « Notre avocat a trouvé dans nos textes fondateurs la preuve que nous devons bel et bien contrôler la qualité des prestations » nous explique-t-on du côté du Fonds paritaire de formation.

Le conseil d’administration reconnaît toutefois que le fonctionnement du fonds est largement perfectible. Ses objectifs : développer les formations, convaincre les entreprises de leur bien-fondé, et surtout, dépenser à bon escient des fonds colossaux pour l’heure largement sous-utilisés. Il n’a pour l’heure pas été possible d’obtenir le bilan 2010, qui a pourtant été validé mardi matin par le conseil d’administration. Il est donc difficile de dire quel pourcentage des quelque 600 millions de budget du fonds a été mis en oeuvre, ni combien de salariés ont été formés. Ces chiffres nous seront communiqués la semaine prochaine, a assuré la direction de Te pu no te ite.

Le président du Fonds, Patrick Galenon, est resté injoignable mardi après-midi.

Rédigé par F K le Mardi 22 Novembre 2011 à 17:26 | Lu 1975 fois







1.Posté par habbif HIRAM le 23/11/2011 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore une fois, la CGPME, via son président, et vice président du fond est sur le devant de la scène... en défendant les intérêts des entreprises et de leurs salariés...

alors que le président du fond paritaire, syndicaliste notoire de CSTP FO, membre du CESE de métropole, défendeur des salariés, gagnant plus de 1 M par mois en tant que fonctionnaire qui n'a jamais vraiment bossé, lui, est aux abonnés absent, loin des débats (qu'il ne comprend pas) et des "erreurs de gestion" qu'en tant que président il a forcément cautionné pendant ces 2 dernières années...

RIEN D'ETONNANT !

allez ouste dehors ce guss syndicaliste incapable !

2.Posté par Alex… le 24/11/2011 06:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour la compréhension… M. Plee, président de la CGPME à découvert lors d'une réunion dans ses murs qu'il siégeait depuis 2 ans dans une association… Ne pas connaître le statut de la structure, cela marque un intérêt tout aussi relatif !

Et les casseroles médicales de la CGPME, on en parle, Hiram ?

3.Posté par habbif HIRAM le 24/11/2011 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alex, vas y débales, aucun souci ! tout le monde a droit de savoir !

4.Posté par P.T. le 26/11/2011 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourrions nous connaître les raisons qui ont fait que la Directrice du Fonds Paritaire soit remerciée ?

Même les membres du CA n'ont pas eu une explication claire, juste une Résolution n° R 2011-09 avertissant du licenciement pour faute de la Directrice du Fonds, Maryline PANG…

Alors on peut savoir… ou doit-on encore subir l'obscurantisme habituel de cette association ?

5.Posté par Cyril LÉGALE le 28/11/2011 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Je m'insurge des inepties souvent relatées, par M. Plee au sujet du Fonds Paritaire ou de sa méconnaissance !

Les critiques fondées que le SOFFI dénonce ne sont pas d'organismes de formation vexés qui ne travaillerais pas avec l'association TE PU NO TE ITE (fonds paritaire), comme il aime le répéter, ses propos sont une fable pour les journalistes qui ne vérifient leurs sources afin de tenter d'expliquer l'inexplicable…

L'obscurantisme de cette association, qui se devait être le collaborateur de tous les Organismes de formation et non pas seulement en faveur de quelques-un… Un débordement compréhensible lorsque l'on sait que Mme Maryline PANG, "ex-directrice" émanant du monde de la formation (ancienne employée d'argos-safora, Grefoc, etc.) ainsi que son "boyfriend" selon un article paru en octobre 2009 (n°222) du Tahiti-Pacifique Magazine qui titrait : "délit d'initié ?", et qui laissait déjà présager du futur…

Cette association peut toujours "balayer nos accusations»; il en demeure qu'elle a déjà été condamnée pour entrave à l'activité commerciale, quelle continue à exercer auprès de la société Archipels Formation (malgré les indemnités journalières), et aucunement pour s...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus