Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Flosse et Fritch font appel dans l’affaire Erima



Flosse et Fritch font appel dans l’affaire Erima
PAPEETE, le 5 juillet 2019 – L’ensemble des personnalités condamnées le 27 juin dernier dans l’affaire de la citerne d’Erima, l’ancien président Gaston Flosse, l’actuel président Edouard Fritch, et les sœurs Hilda Chalmont et Olga Anderson ont fait appel de leurs condamnations.
 
L’affaire de la citerne d’Erima reviendra devant la cour d’appel de Papeete. Mercredi dernier, le président Edouard Fritch a fait appel de sa condamnation à 5 millions de Fcfp d’amende et 46,3 millions de Fcfp de dommages et intérêts pour « détournement de fonds publics » dans ce dossier. Avant lui, le principal prévenu de l’affaire, l’ancien président Gaston Flosse, avait sans surprise lui-aussi relevé appel du jugement du tribunal correctionnel le condamnant à 2 ans de prison avec sursis, 10 millions de Fcfp d’amende et 3 ans d’inéligibilité. L’ancienne élue Tahoeraa à l’assemblée, Hilda Chalmont, et sa soeur Olga Anderson ont décidé de contester leurs condamnations respectives à 10 et 5 millions de Fcfp en appel.
 
Principale conséquence de ces décisions, les peines prononcées en première instance sont suspendues. Ce qui signifie que le leader du Tahoeraa n’aura pas immédiatement à purger cette nouvelle peine d’inéligibilité. Actuellement, Gaston Flosse est sous le coup de deux peines de 3 et 2 ans d’inéligibilité successives dans les affaires des emplois fictifs et du SED. Deux peines qui arrivent à échéance le 23 juillet prochain. A cette date, l’ancien président redeviendra donc éligible au moins jusqu’à la décision définitive dans l’affaire de la citerne d’Erima.
 
Or compte-tenu des délais d’audiencement et de jugement, on peut sans risque avancer que l’affaire ne sera pas terminée d’ici les municipales de mars 2020. De quoi laisser éventuellement la possibilité à Gaston Flosse de concourir pour ces élections. En allant encore plus loin, dans le cas d’une victoire électorale, Gaston Flosse resterait sous la menace de l’inéligibilité en cours de mandat, exactement comme lors de sa réélection en 2013.

Rappelons que dans cette affaire, Gaston Flosse et Edouard Fritch sont accusés, en qualité d’anciens et actuels maires de Pirae, d’avoir fait supporter la charge de la distribution en eau au domicile du leader du Tahoeraa à Erima par les administrés de Pirae. L’ancien président n’a en effet longtemps pas eu besoin de payer l’eau à son domicile de Arue grâce à un captage réalisé dans la Nahoata aux frais de la commune de Pirae. Captage dont bénéficiaient également les sœurs Chalmont et Anderson, en contrepartie du passage de la conduite d’adduction sur leurs terres.
 
Aujourd’hui la commune de Pirae, pourtant toujours administrée par son maire Edouard Fritch, s’est vue allouer plusieurs dizaines de millions de Fcfp de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel pour son préjudice.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 7 Juillet 2019 à 18:10 | Lu 1332 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 15:19 Ivre, il double trois voitures et percute un vélo

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués