Tahiti Infos

Fin de l'épidémie de virus de Marburg en Guinée équatoriale


Thomas Lohnes / AFP
Thomas Lohnes / AFP
Libreville, Gabon | AFP | jeudi 08/06/2023 - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré jeudi la fin de l'épidémie de virus de Marburg en Guinée équatoriale qui a fait 12 morts confirmés et 23 probablement dus à la maladie, quatre mois après les premiers cas dans ce petit pays d'Afrique centrale.

"L'épidémie de maladie à virus Marburg en Guinée équatoriale a pris fin aujourd'hui car aucun nouveau cas n'a été signalé pendant les 42 derniers jours qui ont suivi la sortie de traitement du dernier patient", écrit l'organisation onusienne dans un communiqué. 

"L'épidémie, qui a été déclarée le 13 février, était la première du genre en Guinée équatoriale", poursuit l'OMS six jours après avoir déclaré en Tanzanie la fin de cette épidémie de maladie hémorragique due à un virus cousin d'Ebola et presque aussi meurtrier que lui. 

"Au total, 17 cas ont été confirmés en laboratoire et 12 décès ont été enregistrés. De plus, les 23 cas probables signalés sont tous décédés", ajoute le communiqué.

Quatre des huit provinces de ce petit Etat riche de son pétrole, partagé entre une partie insulaire et une partie continentale dans le Golfe de Guinée, ont été touchés, dont le district de Bata, la capitale économique et deuxième ville du pays, selon l'OMS.

L'organisation avait déployé d'importants effectifs de médecins et experts dès la déclaration de l'épidémie, en appui aux équipes sanitaires équato-guinéennes.

"Bien que l'épidémie soit terminée, l'OMS continue de collaborer avec la Guinée équatoriale pour maintenir en place des mesures telles que la surveillance et les tests afin de permettre une intervention rapide en cas de résurgence du virus", poursuit le communiqué.

- Proche d'Ebola -
Le virus Marburg appartient à la même famille que le virus responsable de la maladie à virus Ebola. Ce virus se transmet aux humains par les chauves-souris frugivores et se propage dans l'espèce humaine par contact direct avec les fluides corporels des personnes infectées, les surfaces et les matériaux.

En Afrique, la première épidémie de Marburg a été enregistrée en Afrique du Sud en 1975, suivie de deux autres au Kenya dans les années 1980. 

Depuis, des épidémies ont été signalées en Angola, au Ghana, en Guinée, en Ouganda et en République démocratique du Congo, et plus récemment en Guinée équatoriale et en Tanzanie, explique l'organisation mondiale.

Il n'existe aucun vaccin ou traitement antiviral approuvé pour combattre le virus. Cependant, les soins de soutien - réhydratation par voie orale ou intraveineuse - et le traitement des symptômes spécifiques augmentent les chances de survie.

Le 2 juin, l'OMS avait déclaré la fin de l'épidémie de virus Marburg en Tanzanie, qui s'était soldée par six décès confirmés en deux mois.

le Jeudi 8 Juin 2023 à 04:35 | Lu 292 fois