Tahiti Infos

Fillon à Nouméa, où flottent ensemble les drapeaux français et kanak

NOUMEA, 17 juillet 2010 (AFP) - François Fillon est arrivé samedi en Nouvelle-Calédonie, où il a présidé à une cérémonie de levée en commun des drapeaux français et kanak, une première très symbolique dans cet archipel où un processus de décolonisation est en cours.


Fillon à Nouméa, où flottent ensemble les drapeaux français et kanak
Arrivé du Japon dans la matinée, le Premier ministre s'est rendu directement au Haut-commissariat, qui abrite le représentant de l'Etat, où l'attendaient les autorités de l'archipel et un parterre d'anonymes plutôt clairsemé.

Là, après des danses et un geste coutumier des chefs traditionnels autour de la bannière symbole des indépendantistes - arborant une flèche faîtière dans un soleil sur fond bleu, rouge et vert - le chef du gouvernement a assisté à la levée des deux drapeaux, avant une Marseillaise.

La question ultra-sensible du drapeau continue de diviser les élus de l'île, certains plaidant pour une bannière unique. Mais à l'occasion de la venue de François Fillon - la première d'un Premier ministre depuis 1998 - les querelles ont été mises sous le boisseau. Désormais les deux étendards flotteront côte à côte sur tous les édifices publics.

"Il faut assumer ensemble notre histoire, oublier la domination et l'oppression et chacun aura sa place sous le soleil du Pacifique", a lancé Julien Boanémoi, président du Sénat coutumier.

La Nouvelle-Calédonie, en proie durant les années 1980 à des violences entre partisans et opposants à l'indépendance, est engagée depuis 1998 dans un lent processus d'émancipation par étapes, prévoyant des transferts de souveraineté et un référendum d'autodétermination entre 2014 et 2018.

François Fillon restera trois jours dans l'archipel. Dimanche, il se rendra sur la tombe du leader indépendantiste assassiné en 1989 Jean-Marie Tjibaou.

Rédigé par AFP le Vendredi 16 Juillet 2010 à 16:41 | Lu 706 fois