Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fidji attire 40 pour cent du flux de tourisme dans le Pacifique



SUVA, jeudi 14 novembre 2013 (Flash d’Océanie) – La destination Fidji attire environ 40 pour cent du total des arrivées de la région Pacifique, a estimé en milieu de semaine l’organisation régionale chargée de promouvoir cette région.
Ilisoni Vuidreketi, directeur général de la SPTO (South Pacific Tourism Organisation), a précisé lors d’une conférence de presse que pour 2012, les chiffres donnaient un large avantage à la destination Fidji (plus de 660.000 touristes) pour un total estimé à environ 1,6 million de visiteurs pour toute la région du Pacifique insulaire.
Cette organisation régionale (qui regroupe 16 pays et territoires océaniens membres) a désormais affirmé vouloir rechercher, à l’aide de campagnes de promotion ciblées, de nouveaux marchés, notamment sur les fronts asiatique, sud-américain ainsi que, de manière générale, les pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine).
Interrogé sur le rôle régional de cette organisation, M. Vuidreketi a mis en avant le concept de destination régionale, sans pour autant se substituer aux efforts des destinations nationales ou territoriales.
« Nous, nous élaborons nos campagnes de marketing pour venir en soutien aux initiatives des offices nationaux de tourisme, mais il ne s’agit pas de dupliquer ce qu’ils font déjà », a-t-il insisté.
Par contre, la SPTO perçoit son rôle sur le terrain de la promotion des attraits communs des destinations océaniennes, auprès de pays lointains, qu’ils se trouvent en Europe, en Amérique ou en Asie.
« Là-bas, les gens connaissent à peu près la région Pacifique, des images de paradis tropicaux, … mais si vous leur demandez ce qu’ils connaissent de Tonga, de Samoa ou même de Fidji, ils ne savent plus rien », a-t-il expliqué.
« Donc notre rôle, c’est d’abord de promouvoir le Pacifique dans les salons professionnels et ensuite de passer le relais aux offices nationaux et territoriaux ».
Sur le marché région, les principaux émetteurs demeurent les grands pays voisins (Australie, Nouvelle-Zélande), puis l’Europe et l’Amérique du Nord.
Les plus forts taux de progression proviennent néanmoins d’Asie et en particulier de Chine.
La SPTO prévoit que l’année 2013 pourrait s’achever sur un volume régional de l’ordre de 1,7 million de touristes, soit une augmentation d’environ 2,4 pour cet par rapport à 2012.

Fidji : livraison de 3 Airbus A330

À Fidji, la compagnie aérienne de Fiji Airways a pris livraison, le 6 novembre 2013, du troisième et dernier Airbus A330 que cette compagnie aérienne a acquis cette année.
Le précédent Airbus avait été livré mi-mai 2013, le premier en mars.
Pour l’arrivée du troisième exemplaire figurant au carnet de commandes, tout comme pour les deux précédents, l’accueil sur le tarmac de l’aéroport international de Nadi s’est fait en grande pompe, mercredi, en présence du Premier ministre Contre-amiral Franck Bainimarama, d’une importante délégation gouvernementale et de représentants du corps diplomatique en poste à Fidji.
M. Bainimarama avait fait le déplacement en France lors de la livraison des deux premiers appareils.
Ces avions sont destinés à desservir les destinations de l’Australie (Sydney) et des États-Unis (Los Angeles), en plus des destinations assurées par ailleurs en direction de Brisbane, Auckland et Hong Kong.
Sur toutes ces destinations, les Airbus devraient progressivement remplacer les Boeing 747.
Air Pacific est officiellement devenue Fiji Airways le 26 juin 2013.
La valeur de cette acquisition de trois Airbus est estimée à environ 168,6 millions d’euros l’unité, selon les prix communiqué par Airbus en janvier 2013
Une partie du financement de cette acquisition provient de la Caisse Nationale de Prévoyance, la FNPF (Fiji National Provident Fund), qui a investi quelque deux cent millions de dollars locaux (86 millions d’euros) pour les trois appareils.

Le nouveau look « tapa » Fiji Airways

Dans le cadre d’un exercice de « rebranding » coïncidant avec le changement de marque, les nouveaux Airbus sont décorés aux nouvelles couleurs de Fiji Airways.
Ce code visuel est largement inspiré, dans une mouvance « retour aux traditions », des motifs peints sur les écorces de mûrier, les « tapas ».
Cette refonte de l’identité visuelle de la marque est accompagnée par un changement de nom, censé redonner une clarté dans la destination Fidji, par opposition au terme plus générique d’ « Air Pacific » choisi au début des années 1970.
Ce nouveau look a déjà été distingué ces derniers mois par la presse spécialisée dans la catégorie « livrées » (nom désignant la décoration extérieure d’un avion, ses couleurs) : Fiji Airways a ainsi été classé première dans un classement mondial établi par le magazine professionnel DesignAir.
Au sein de ce classement, plusieurs autres compagnies océaniennes ont aussi les faveurs des professionnels : Air Tahiti Nui (Polynésie française) est toujours classée 10ème, pour son « élégance » et son identité « Pacifique ».

Maintenance : contrat avec Air France-KLM

Mi-février 2013, dans le cadre de cette acquisition de trois Airbus, Air Pacific a signé avec Air France Industries KLM Engineering and Maintenance (AFI KLM E&M), filiale du groupe spécialisée dans la maintenance d’aéronefs, un contrat portant sur l’entretien de ses trois Airbus.
Cet accord « exclusif et de long terme » concerne, entre autres, un soutien logistique dédié, la fourniture d’un kit A-330 sur le site Air Pacific à l’aéroport international de Nadi ainsi qu’un accès au stock régional de pièces de rechange A330, a annoncé Air France-KLM dans un communiqué, sans toutefois préciser le montant du contrat.
L’accord a été signé mardi 12 février 2013 par le Directeur Général d’Air Pacific, qui était alors l’Américain David Pflieger, lors d’un déplacement en France.
L’accord signé avec Fidji comporte aussi un volet transfert d’expertise : « (AFI KLM E&M) a également accepté de partager leur expertise en maintenance sur l'A330 pour former nos techniciens locaux et nous permettre à terme d'internaliser ces opérations. Air Pacific continuera de réaliser sa maintenance en ligne et ses checks A dans ses installations de Nadi (Fidji), tandis qu'AFI KLM E&M fournira un support engineering et gestion de flotte et mettra à disposition localement un stock de pièces de rechange qui augmentera la disponibilité opérationnelle de nos équipements et de nos appareils. Ce dispositif permettra de proposer une plus grande fiabilité pour nos clients », déclare la société française.
Côté Air France-KLM, Franck Terner, directeur général d'Air France Industries, rappelle que la branche ingénierie et maintenance du groupe « poursuit son développement dans la région Asie-Pacifique en attirant de nouveaux clients, et aura à cœur de se montrer digne de la confiance d’Air Pacific ».

Dans la région océanienne, AFI KLM E&M assure déjà la maintenance des flottes de compagnies telles que l’Australienne Qantas.
Au plan mondial, Air France Industries KLM Engineering & Maintenance, avec ses quelque 14.000 employés, se charge de l’entretien de pas moins de 1.300 appareils.
Cette activité a généré en 2011 un chiffre d'affaires de 3,1 milliards d'euros et des bénéfices de 110 millions d'euros.

Fiji Airways et sa filiale Pacific Sun assurent des vols intérieurs, régionaux et longs courrier à destination d’une quinzaine de villes dans une dizaine de pays (Australie, Nouvelle-Zélande, Hong Kong, États-Unis, Samoa, Tonga, Tuvalu, Kiribati, Vanuatu, Iles Salomon).

Pacific Sun doit aussi connaître, au cours des semaines à venir, une campagne de « rebranding » qui impliquera un changement de nom.
À la suite d’un appel à propositions du grand public, quatre noms possibles ont été révélés jeudi 14 novembre 2013 : Fiji Pacific, Fiji Connect, Fiji Regional et Fiji Link.
Ce changement de nom devrait aussi coïncider avec la livraison, courant 2014, d’un ATR72.

Rédigé par PAD le Jeudi 14 Novembre 2013 à 07:03 | Lu 1664 fois






1.Posté par thierry le 14/11/2013 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste Bravo, un exemple... j'comprends tjs pas pourquoi on y arrive pas nous... 4 fois plus de touristes qu'en Polynésie Française, on en demande même pas temps, 2 fois suffirait, 1 Touriste pour 1 Habitant....
Bonne journée.

2.Posté par mako le 14/11/2013 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec un prix du billet d'avion 40% moins cher que Tahiti à partir des USA pour 11H de vol (!!!) on n'a pas besoin d'autres explications sur l'afflux de touristes.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués