Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Farm to table : Mettre en lien agriculteurs et restaurateurs



Farm to table : Mettre en lien agriculteurs et restaurateurs
PAPEETE, le 25 mars 2019 - François Japiot, chargé de mission Coopération régionale à la chambre d'agriculture de Nouvelle-Calédonie est invité à s'exprimer dans le cadre du village de l'alimentation et de l'innovation (VAI). Il présentera le projet "Farm to table" qui consiste à rapprocher le monde de la restauration et le monde de la production au Vanuatu, sur l'île de Santos. Une initiative qui se veut inspirante.

"Qui dit tourisme, dit alimentation", reprend François Japiot pour faire la lumière sur le projet Farm to table lancé au Vanuatu en 2018. Un pays dont il connaît bien les rouages pour y avoir vécu une quinzaine d'années. "Nous nous sommes demandé comment nous pouvions, suivant un objectif de développement économique, relier le tourisme et la production agricole."

François Japiot travaille aujourd'hui à la chambre d'agriculture de Nouvelle-Calédonie. Il est en charge de la coopération régionale agricole, il doit développer les échanges entre les différents pays du Pacifique.

Il est par ailleurs conseiller pour les questions agricoles d'un programme australien qui consiste à rechercher des opportunités de développement économique et à mettre en place des formations dans quatre secteurs : tourisme, artisanat, construction touristique, agrobusiness dans le Pacifique. François Japiot s'est dit : "pourquoi ne pas faire matcher tourisme et agriculture? Après tout, l'alimentation fait partie de l'offre touristique non?"

"Au Vanuatu, les guesthouses avaient tendance à proposer tout le temps les mêmes choses à manger comme par exemple du pain, des frites, du corned-beef…", rapporte-t-il

Cette offre était plus simple à préparer. Elle était aussi, sans doute, liée à un préjugé, à savoir : les touristes aiment manger ce qu'ils trouvent chez eux, et à un manque de communication. "Lorsque nous avons mis en relation les restaurateurs et les agriculteurs pour la première fois, nous nous sommes aperçus que les uns et les autres ne se connaissent pas. Les restaurateurs ne savaient pas ce que les agriculteurs produisaient et les agriculteurs ne savaient pas ce dont les restaurateurs avaient besoin."

Le projet Farm to table a mis les choses au clair. Il a été lancé sur l'île principale du Vanuatu, l'île de Santos, en 2018 "Ce projet consiste à former les restaurateurs et les agriculteurs et à faire du lien entre les uns et les autres. Nous n'avons jamais perdu de vue le plaisir de manger, le goût, les produits locaux tout en construisant des modèles économiques qui soient bénéfiques pour tous les acteurs."

Cinq à six restaurateurs et cinq à six agriculteurs participent au projet Farm to table. Ils ont reçu des formations techniques, se sont mis autour d'une table commune, ont décidé d'établir un planning des productions pour rappeler la saison des cultures, ont échangé leur numéro de téléphone.

"Nous avons privilégié la qualité à la quantité et avons souhaité partir avec peu de participants. Nous espérons pérenniser l'action dans un premier temps puis l'étendre à d'autres participants."


Pratique

Le village de l’alimentation et de l’innovation (VAI) se tiendra du 28 au 30 mars à la Maison de la culture sur le thème Sens et émotion.
Accès libre
Conférence de François Japiot le samedi 30 mars de 12 à 13 heures au petit théâtre de la Maison de la culture.

Le projet pilote polynésien "cooking class"

En Polynésie, un projet pilote dit "projet pilote des cooking class" est en cours. Imaginé à la suite de la première édition du village de l'alimentation et de l'innovation, il a été lancé à la rentrée scolaire 2018-2019 sur la commune de Taputapuatea pour l'école élémentaire de Aahiata.

Le projet offre "une opportunité de service communautaire orientée vers un schéma qui appelle à utiliser les produits locaux de son propre jardin pour préserver une vie en santé". Il met en place "un apprentissage culinaire fondamental en référence aux simples ordonnances de la genèse, par le moyen de fruits, de légumes et de graines pour combler les besoins du corps". Il préconise de "revisiter l’art culinaire ancestrale en l’adaptant au goût contemporain, cet atelier devient un des vecteurs de transmission des savoir-faire culturels en milieu scolaire.

L’animation est basée spécialement sur la préparation de menus équilibrés simples et à la portée de toutes les bourses, où le goût du cru est mis à l’honneur.

Le compte-rendu de la première année de projet sera présenté au petit théâtre de la Maison de la culture le vendredi 29 mars à 10h30.


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 25 Mars 2019 à 09:04 | Lu 598 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019