Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Farine : y a encore du pain sur la planche



Tous les six mois, un appel d'offres répartit entre deux importateurs l'approvisionnement en farine PPN des boulangers. Chacun peut important 3 300 tonnes de farine.
Tous les six mois, un appel d'offres répartit entre deux importateurs l'approvisionnement en farine PPN des boulangers. Chacun peut important 3 300 tonnes de farine.
PAPEETE, le 5 janvier 2017. La direction des Affaires économiques a décidé de réunir la semaine prochaine le président du syndicat des boulangers et la direction de Polyagro, société qui a remporté l'an dernier un des deux appels d'offres pour l'approvisionnement en farine PPN des boulangers.

La grogne règne du côté des boulangers. En cause : des charançons et des vers qui ont été trouvés dans des sacs de farine comme ont rapporté mardi nos confrères de Polynésie 1ère. Franklin Sui, le président du syndicat des boulangers, ne décolère pas. Si le pain n'est pas bon, c'est à cause de la farine, assure-t-il.

Cette situation est le résultat d'un changement au sein de l'approvisionnement en farine. En 2016, il y a eu un branle-bas de combat dans le secteur de la farine. Jusqu'ici, la farine PPN de type 55 était distribuée par deux importateurs Wing Chong et Coutimex. La société Polyagro a remporté le dernier appel d'offres au détriment de Coutimex.

Depuis le 1er octobre dernier, Wing Chong et Polyagro sont chargées d'approvisionner les boulangers à raison de 3 300 tonnes chacun. Ce changement ne se serait pas fait sans heurts. "Selon notre hypothèse confirmée par les chiffres, l'opérateur restant Wing Chong a perturbé un peu le dispositif en surimportant un peu de la farine, dans le cadre de son lot d'appel d'offres et a surlivré le réseau de boulangers, y compris en allant sur le réseau de boulangers qui devait être approvisionné par Polyagro", décrypte William Vanizette, directeur des Affaires économiques. "Cela a fait que Polyagro s'est retrouvé en difficulté d'écoulement de sa farine. Ces difficultés d'écoulement accumulées ont fait que les délais de stockage de la farine ont augmenté. Cette farine est restée dans les stocks. C'est cette partie de farine qui a été en partie charançonnée."

Les lots de Wing Chong ne sont pas touchés par les charançons. Selon les Affaires économiques, "Dans les premières cargaisons arrivées par bateau pour Polyagro, il y a eu une partie de la farine qui a été touchée par les charançons, ces lots "ont traités selon les moyens internes pour limiter les dégâts".

De son côté, Polyagro ne nie pas la présence de charançons : "Nous avons effectivement constaté quelques présences de charançons sur le premier lot de farine reçu lequel de plus a subi des retards de distribution sur le marché lors de la phase de démarrage. Ce lot est maintenant écarté et Polyagro est en contact avec le fournisseur pour un remplacement", explique Claudine Désir pour la société Polyagro dans un communiqué. "Notre fournisseur de farine par ce constat a d'ores et déjà élaboré une nouvelle formule plus adaptée au marché polynésien."

Pour William Vanizette, ce problème ne devrait pas durer puisque de nouveaux stocks de farine vont arriver. La direction des Affaires économiques a tout de même décidé de réunir la semaine prochaine la direction de Polyagro et le président du syndicat des boulangers "pour faire un point de situation". "C'est l'opérateur qui doit prendre ses responsabilités", souligne-t-il. "C'est un nouvel opérateur peut-être qu'il n'a pas intégré certains paramètres malgré nos recommandations."

UN APPEL D'OFFRES TOUS LES 6 MOIS
Les appels d'offres sont renouvelés tous les six mois. Reste à savoir si cela aura un impact sur la prochaine attribution de marché. "On leur a dit de faire preuve de pédagogie et de marketing auprès des boulangers car c'est un milieu particulier. Ils ont manqué peut-être manqué un peu d'expérience dans la préparation du terrain dans le milieu des boulangers", analyse William Vanizette. "Le fournisseur de Polyagro est un moulin français qui a un département minoterie tout à fait conséquent et honorable qui produit une farine de qualité. C'est une farine très bien mais il ne faut pas la mélanger avec l'autre farine."

Pour se faire connaître et séduire les boulangers, Polyagro avait fait venir en novembre dernier, le maître boulanger Laurent Le Bagousse, sacré champion du monde de boulangerie en 2013. Il est allé à la rencontre des boulangers du fenua pour les conseiller. "Certains boulangers rencontraient des difficultés à travailler la nouvelle farine et d’autre ont su s’adapter et trouver leur bonne recette pour produire de bons pains", souligne Polyagro.
Le directeur des Affaires économiques regrette qu'"Un certain nombre de boulangers n'ont pas joué le jeu en relation. Certains savaient pertinemment qu'ils n'avaient pas à s'approvisionner auprès de Wing Chong". "Nous recherchons la concurrence", insiste-t-il.
Nous n'avons pu joindre la société Wing Chong.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 5 Janvier 2017 à 17:00 | Lu 2431 fois

Tags : ECONOMIE, FARINE, PAIN






1.Posté par Arsenik le 05/01/2017 20:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Appel d'offres pr de la farine !Les boulangers ne peuvent pas choisir leur fournisseurs hors territoire. Encore un histoire de monopole et copains coquins qui se partagent le gateau tous les 6 mois.
La mafia fracafrique...

2.Posté par Zikouille le 05/01/2017 20:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a des vers dans le pain mais pas d'inquiétude... Vraiment le tiers-monde !!

3.Posté par circonspect le 06/01/2017 04:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop top,
Mr William Vanizette du service économique nous a informé à la télé que les charançons c'est bon à manger ! ...
Bonne dégustation à tous ! ...

4.Posté par REY Ethode le 06/01/2017 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant de trouver la bonne recette du "pain aux charençons"
il faudrait peut-être déjà retirer de la vente cette farine charançonnée
Allo le Service d'Hygiène ... allo ... allo ... je vous entends très très mal ...

5.Posté par Koolootamam FIUROA le 06/01/2017 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiuroa
Ouai, les charançons sont des protéines, mais je préfère un bon steak.

Pour éviter les histoires de monopole pourquoi ne pas faire importer la farine par une association de boulangers, pas le syndicat dont ce n'est pas le rôle. Cette association a but non lucratif (style 1901) permettrai peut-être de régler la situation du pain.

6.Posté par emere cunning le 06/01/2017 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Arsenik,
si nos boulangers commandaient séparément et chacun leur farine, ils n’obtiendraient jamais un prix de gros tel que notre baguette coûte si peu.

7.Posté par Chaval le 06/01/2017 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La plupart du temps le pain vendu en grande surface est de qualité médiocre et de plus il semble que la pâte est congelée ce qui donne un pain qui se conserve très mal même en le gardant au congélateur, quand il décongèle il casse en morceau. On a le plus mauvais des pains, et les boulangers font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur donne.

8.Posté par emere cunning le 06/01/2017 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zikouille,
Eh oui, qui l’eut cru, les Meuniers de France refilent leurs vieux stocks de farine au tiers monde, comme d'autres se débarrassent ici de leurs insecticides interdits en France. Car, si j’ai bien lu (sans détours comme pour leur redorer leur blason) Polyagro a eu le marché qu’en octobre dernier, ils nous ont, de toute évidence, fourni de la farine déjà charançonnée, et même périmée au point que des vers se soient installés (celle de Wing Chong était plus ancienne et encore saine). Tout bénéfice ! Quant au stockage, quand on prétend enlever pareil marché, peut-être qu’on investit dans des locaux aux normes et aptes à remiser le produit dans des conditions garanties, et dieu sait si les Affaires économiques sont tatillons... avec certains.

9.Posté par Chaval le 06/01/2017 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fallait s'y attendre Emere cogne encore sur la France et ses meuniers qui sont bien sur responsable des charançons, la France le pays d'où viennent tous les maux de la Polynésie. Quand ça va mal c'est la faute à la France, qu'est ce qu'elle attend pour changer de pays. Avant quand Gaston Flosse gouvernait la France c'était bien pour Emere, maintenant plus de Gaston et la France a tort pour tout. Pauvre Emere.

10.Posté par Le Vieux le 06/01/2017 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En 1989 J'ai jeté plus de vingt tonnes de farine par dessus bord car les sacs étaient charançonnés, et donc impropre a la consommation. Le détail c'est que le lendemain ou sur lendemain on accostait a Bombay en Inde. Pays riche mais une pauvreté visible et importante. J'ai proposé au commissaire de donner cette farine a des associations a Bombay pour nourrir les milliers de personnes. La réponse a été non. On mouille, ci elle est mauvaise pour nous, elle est tout autant mauvaise pour un indien. C'est véridique. Faut croire que nous Polynésiens, aux yeux de certains, nous avons encore moins de valeur que les intouchables de Bombay.

11.Posté par Gunther le 06/01/2017 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Surtout que le fournisseur de Wing Chong est un meunier de France aussi et que PolyAgro est une filiale de Sat Nui donc au niveau stockage ça ne pose pas de problème.
Emere = zéro info, maxi intox.

12.Posté par Louis Bresson le 06/01/2017 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Savez-vous que l'on peut très bien vivre en mangeant très peu de pain, en privilégiant le pain de bonne qualité, par exemple le pain complet? On peut aussi, pour pas cher, faire son pain soi-même, avec de la farine de qualité. Voir les recettes sur Internet.
Il faudrait peut-être aussi se demander pourquoi la farine d'un importateur ne contient pas de charançons. On aimerait bien connaître sa contenance en produits chimiques assurant la bonne conservation. Il n'est pas impossible que la farine charançonnée soit moins nocive pour la santé.
Le problème n'est pas seulement économique, comme le dit si bien Ethode Rey, "allo, le service de l'hygiène, y'a quelqu'un?"

13.Posté par Farani le 07/01/2017 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Notre fournisseur de farine par ce constat a d'ores et déjà élaboré une nouvelle formule plus adaptée au marché polynésien"

Qu'est ce que ça veut dire? Une farine avec insecticide incorporé?

"C'est un nouvel opérateur peut-être qu'il n'a pas intégré certains paramètres malgré nos recommandations."

C'est vrai, quoi ! Est-ce qu'on avait précisé au fournisseur que nous ne souhaitions pas de charançons dans la farine?

14.Posté par bodouin le 07/01/2017 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faites comme moi boycottez le pain polynésien qui n'a de pain que le nom.
En Guyane on l'appelle pain chinois. A peine pris dans la main il se ramollit et n'a aucun gout.
Faire son pain soi même avec de la farine complète ou encore mieux bio ne coûte pas cher et ne prend pas beaucoup de temps,mais le résultat est là .....du pain avec le gout du pain et qui peut se conserver plusieurs jours.
Prenez bien conscience que tous les produits importés par nos commerçants sont de médiocre qualité mais sont facturés au prix de la super qualité.
Plus ils s'engraissent sur notre dos et plus ils nous proposent de la "m.r.e" à acheter. Ils n'en ont jamais assez.

15.Posté par tamatoas le 07/01/2017 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

iaorana ,
il y a depuis quelques mois une boulangerie à Tamanu à Punaauia qui fait d' excellents pains , depuis Papeete j'y vais . Leurs différents pains sont bons , méme celui à 53 FCP , les autres pains sont vendus moins chers que dans les super et hypper marchés , cherchez l' erreur .

16.Posté par emere cunning le 08/01/2017 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Chaval,
C'est marrant comme ça ne te chagrine jamais que Arsenik, Zikouille & co cognent en toutes circonstances sur ce pays… que vous ne vous décidez pas à quitter ! Mais Polyagro et ses meuniers, eux, sont blancs comme farine ? Tu ne sais plus lire ?
De plus, ce que tu racontes est faux ; j'ai, de tout temps, dit ouvertement ce que je pense sur les sujets le plus divers sans me ranger systématiquement à l'opinion de G Flosse (il respecte les décisions de justice quand je ne crois plus en l'indépendance de CERTAINS magistrats, si ça te dit kek chos'). Pas de raison non plus que je bêle comme les moutons que vous êtes et déguste la farine aux to'e de qui que ce soit.

17.Posté par emere cunning le 08/01/2017 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Gunther,
Chui ravie de lire que Wing Chong importe aussi de France, faut croire qu’il y a des meuniers qui dorment et d’autres qui se soucient de fournir de la qualité A TOUS. Et si le stockage de Sat Nui ne pose pas problème (que tu dis), cela signifie bien qu’on nous a refilé des lots archi périmés, tu apportes de l’eau à mon moulin.
@ Farani,
Pour sûr, les questions fusent.
« Ces lots ont été traités selon les moyens internes pour limiter les dégâts » !!!
Traités avec des produits chimiques ? Sortir les charançons/vers au tamis alors que c’est archi périmé ?
Limiter les dégâts pour les poches à mea ma ?

18.Posté par REY Ethode le 09/01/2017 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette farine est-elle PROPRE ou IMPROPRE à la consommation humaine ?
Les informations qui nous sont distlllées sont fragmentaires
Par contre, le reportage de RFO dimanche soir ne peut pas nous laisser insensibles
Alors tout comme les nacres de Raroia et les graviers de Hao : allo LES SERVICES DE SANTE du Pays ...
Au passage, BRAVO au maire de Faaa qui a su prendre une mesure de précaution en la matière

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués